212

Nouvelle vague : Melody’s Echo Chamber

 

Moodoïd, Melody’s Echo Chamber, La Femme, Frànçois and the Atlas Mountains... Photographiés par Hedi Slimane, ces quatre groupes forment une vague musicale française éclectique et captivante. Rencontre avec Melody Prochet de Melody’s Echo Chamber.

S’il y a une femme incontournable au sein de cette génération, c’est bien Melody Prochet. Après douze ans de conservatoire à proximité d’Aix-en-Provence, la jeune femme rejette le classique et “monte à Paris” à l'âge de 18 ans. Alors qu’elle vient de sortir son premier disque, elle se rend par hasard au concert d’un groupe australien… Tame Impala. C’est le coup de foudre. Avec la musique autant qu’avec Kevin Parker, leader du groupe. S’ensuit un départ avec lui dans la ville de Perth, en Australie, et un nouvel album signé sous le nom de Melody’s Echo Chamber. Un album très cohérent, centré sur une idée et un genre, le “psyché animiste”  (à la Tame Impala, bien sûr).  “Kevin a évidemment influencé  ma musique et ma manière de créer. J’avais tendance à théoriser, à réaliser des harmonies très compliquées en raison de mes bases classiques. Kevin m’a aidée à m’en libérer, à acquérir une légèreté.” Aujourd’hui, à 28 ans, Melody Prochet s’apprête à passer un “second cap d’épanouissement” avec son deuxième album. Rencontre.

Portrait Hedi Slimane pour SAINT LAURENT MUSIC PROJECT PARIS SESSION I.

Numéro : Quelle est l’origine du groupe ?

Melody Prochet : Tout a commencé lors d’un concert de Tame Impala [groupe néo-psyché déjà connu à l’époque et qui est aujourd’hui vénéré pour son album Currents] au Nouveau Casino il y a déjà quelques années. J’ai discuté avec Kevin Parker [le guitariste et chanteur du groupe] et nous avons eu un coup de foudre. Je l’ai suivi quelque temps à Perth en Australie et nous avons commencé à travailler sur des mélodies. J’ai pu m’ouvrir à des possibilités infinies, à l’image des grands espaces qui nous entouraient. Nous étions libres. Nous vivions dans une maison peuplée de gens créatifs qui se baladaient pieds nus et passaient leur temps à picoler et à fumer. On pouvait se permettre de consacrer une heure à la musique, puis de passer le reste de la journée à la plage. Le premier album est sorti en 2012. De nouveau installée à Paris aujourd"hui, je suis notamment accompagnée, au sein du groupe, par Pablo Padovani (de Moodoïd), mon guitariste depuis le début.

 

Quelles sont vos influences ?

Mes premières influences viennent de ma famille : mon père était bassiste dans un groupe de rock italien dans les années 70, mon frère, qui jouait beaucoup de synthétiseur, m’a fait découvrir Vangelis et Jean-Michel Jarre tandis que ma sœur et ma mère m’ont initiées à Michael Jackson et à la musique classique. Par la suite, en arrivant à Paris, j’ai découvert des groupes comme Blonde Redhead et Broadcast, ou encore le krautrock. Alors que je suis issue d'une formation classique, ma musique est devenue plus expérimentale.

 

 

Où en est votre deuxième album ?

J’ai passé beaucoup de temps à travailler seule, mais ça ne me convient pas. J’ai donc loué une maison cet été au fin fond de la Normandie pour composer le second album avec mon groupe, dont Pablo. C’est une expérience. Je veux voir ce que nous serons capables de faire au milieu des champs dans cette maison magnifique. Je crois que c’est la meilleure manière de perpétuer le projet de manière fluide, en communauté. Dans le monde d’aujourd’hui il y a beaucoup de pression mais je préfère composer à mon rythme. Je n’aime pas que la musique devienne un travail.

 

www.facebook.com/MelodyProchet

 

 

Propos recueillis par Thibaut Wychowanok

Élucidez les énigmes musicales d’Yves Tumor
856

Élucidez les énigmes musicales d’Yves Tumor

Musique Repéré par Shayne Oliver, ami de Blood Orange et proche de Nicolas Jaar, Yves Tumor n’a plus rien à prouver. Pourtant, il a transformé son studio en laboratoire et poursuit ses expérimentations musicales. Avec son nouvel album Safe in the Hands of Love, un précipité soul est apparu au fond du tube à essai. Repéré par Shayne Oliver, ami de Blood Orange et proche de Nicolas Jaar, Yves Tumor n’a plus rien à prouver. Pourtant, il a transformé son studio en laboratoire et poursuit ses expérimentations musicales. Avec son nouvel album Safe in the Hands of Love, un précipité soul est apparu au fond du tube à essai.

Boys Noize rend hommage à la techno des nineties avec le rétrofuturiste “Killer”
374

Boys Noize rend hommage à la techno des nineties avec le rétrofuturiste “Killer”

Musique Quelques mois après la sortie de “Strictly Raw, Vol. 2”, Boys Noize est de retour avec “Killer”, une reprise d'Adamski à la gloire de la techno des nineties et de la cyber-nation, en collaboration avec Steven A. Clark. En guise de visuel, le producteur allemand signe une reconstitution du clip original, entièrement filmée dans la C-Base de Berlin. Quelques mois après la sortie de “Strictly Raw, Vol. 2”, Boys Noize est de retour avec “Killer”, une reprise d'Adamski à la gloire de la techno des nineties et de la cyber-nation, en collaboration avec Steven A. Clark. En guise de visuel, le producteur allemand signe une reconstitution du clip original, entièrement filmée dans la C-Base de Berlin.

Dans les coulisses du “Back to Black” d'Amy Winehouse
468

Dans les coulisses du “Back to Black” d'Amy Winehouse

Musique Trois ans après le poignant “Amy” d'Asif Kapadia, un nouveau documentaire sur Amy Winehouse s'apprête à voir le jour cet automne. “Amy Winehouse – Back To Black: The Documentary” nous plonge dans les coulisses du second opus de l'artiste. Tout comme “Frank”, l’album est devenu un classique de la soul. Trois ans après le poignant “Amy” d'Asif Kapadia, un nouveau documentaire sur Amy Winehouse s'apprête à voir le jour cet automne. “Amy Winehouse – Back To Black: The Documentary” nous plonge dans les coulisses du second opus de l'artiste. Tout comme “Frank”, l’album est devenu un classique de la soul.

Angèle dévoile ses talents de danseuse avec le clip “Jalousie”
826

Angèle dévoile ses talents de danseuse avec le clip “Jalousie”

Musique Avec le clip “Jalousie”, Angèle dévoile un nouvel extrait de son premier album à paraître le 5 octobre prochain. La sœur du rappeur belge Roméo Elvis y dévoile ses talents de danseuse.  Avec le clip “Jalousie”, Angèle dévoile un nouvel extrait de son premier album à paraître le 5 octobre prochain. La sœur du rappeur belge Roméo Elvis y dévoile ses talents de danseuse. 

4 choses à savoir sur Lana Del Rey, la star vintage à la moue irrésistible
718

4 choses à savoir sur Lana Del Rey, la star vintage à la moue irrésistible

Musique Avec son look vintage et son chant lancinant, Lana Del Rey envoûte autant qu'elle respire. Tout juste une semaine après la sortie de son inattendu “Mariners Apartment Complex”, elle dévoile “Venice Bitch”, un morceau de 10 minutes qui clôt merveilleusement l'été, et annonce son sixième album “Norman Fucking Rockwell”. Numéro revient en quatre points sur la diva à la moue irrésistible. Avec son look vintage et son chant lancinant, Lana Del Rey envoûte autant qu'elle respire. Tout juste une semaine après la sortie de son inattendu “Mariners Apartment Complex”, elle dévoile “Venice Bitch”, un morceau de 10 minutes qui clôt merveilleusement l'été, et annonce son sixième album “Norman Fucking Rockwell”. Numéro revient en quatre points sur la diva à la moue irrésistible.

Avec “Love S.O.S.”, Justice mêle strip-tease, voyeurisme et violence
475

Avec “Love S.O.S.”, Justice mêle strip-tease, voyeurisme et violence

Musique En pleine promotion de “Woman Worldwide”, la version live de son album “Woman”, le duo Justice livre un clip aussi torride que violent pour son morceau “Love S.O.S.”. En pleine promotion de “Woman Worldwide”, la version live de son album “Woman”, le duo Justice livre un clip aussi torride que violent pour son morceau “Love S.O.S.”.