De l’antre d’un Satan fantasque s'évaporent des bourdonnements fantomatiques… bienvenue dans l'univers ténébreux de Black Snow, le clip issu de la collaboration inspirée d’Oneohtrix Point Never (OPN) et du producteur surdoué James Blake. Tandis qu’OPN, alias Daniel Lopatin, s’apprête à révéler son nouvel album Age Of en juin prochain, il donne dans ce clip un échantillon de son savoir-faire. Musicien expérimental amateur de “drone music”, Daniel Lopatin cisèle, à coups de synthétiseurs vintage, des symphonies minimalistes faites de notes maintenues et de grondements sourds. Mis en lumière en 2011 avec son album Returnal, ses compositions austères ne présentent que très peu de variations harmoniques dans la veine des créations de Kraftwerk et de la Symphonie monoton-silence d’Yves Klein (1949). 

 

Tandis que les bourdonnements obsédants s’intensifient, une voix transfigurée s’élève, celle d’Anohni, chanteuse transgenre leadeuse du groupe de folk psychédélique Antony and the Johnsons. Les paroles s’inspirent des recherches du philosophe contemporain Nick Land, cofondateur de l’Unité de recherche sur la culture cybernétique. Ce collectif d’artistes-philosophes des années 1990 a notamment produit plusieurs œuvres d’art performance, de poésie et de fiction.