Jeune photographe né en Floride en 1987, Chad Moore attrape le virus de la photographie alors qu'il traverse les États-Unis en BMX. À l'âge de 21 ans, il déménage à New York et prend alors des clichés de ses amis… une sorte d'album photo de la jeunesse cool de New York, où figurent notamment les mannequins Sasha Melnychuk et Mica Arganaraz. Présentée jusqu’au 6 janvier 2018 à la galerie du jour Agnès b., l'exposition Too Late, So Soon présente ce travail récent placé sous le signe de l'intime.

 

 

Chad Moore crée une narration avec de simples corps enlacés.

 

 

Véritable exaltation d’une jeunesse prise sur le vif, dans toute son insouciance, ses photos livrent des tranches de vie et moments intimes, tel le baiser de ce couple dissimulé par le flou, ou cette jeune fille qui émerge à peine de son sommeil. Dans la lignée des photographes de l'intime ou de cinéastes comme Larry Clark documentant la réalité de la jeunesse américaine, Chad Moore livre un récit du quotidien plein de fraîcheur en immortalisant la vie bohème de ses amis dans toute leur spontanéité et leur naturel. Selon lui, ces images “représentent une version idéale du monde”. Avec Too Late, So Soon, Chad Moore crée une narration avec de simples corps enlacés. L'artiste propose une œuvre photographique spontanée, intemporelle sur la forme et qui, pourtant, n'a que le souvenir pour vocation.

 

Chad Moore, To Late, So Soon, galerie du jour Agnès b., jusqu'au 6 janvier 2018.

44, rue Quincampoix, Paris IVe.