487

Les beautés nouvelle génération de Kevin Amato

 

Le photographe et directeur de casting Kevin Amato, ami de Shayne Oliver du label underground Hood By Air, publie un livre qui redéfinit la notion de beauté.

Autoportrait de Kevin Amato.

 

 

On le sait, le street casting a le vent en poupe. De Vetements à Koché ou encore Wanda Nylon, on ne cherche plus des supermodels façon Naomi Campbell ou des héroïnes chics à la Kate Moss, aujourd’hui, on veut des “gueules”, des physiques atypiques mais cool, du multiculturel et du no gender.

 

Fer de lance du phénomène, le label underground Hood By Air. À ses côtés, le très peu connu en France Kevin Amato, agent de mannequins et photographe, qui a notamment découvert le jeune Luka Sabbat.

 

Ce mois-ci, cet Américain originaire de Long Island publie un livre à la couverture bling, en totale rupture avec le contenu, intitulé Les Importants.

 

On y découvre des jeunes filles, des mecs, des transgenres, des Blancs, des Noirs, des métisses ayant deux points communs : leur origine, le Bronx, et une beauté atypique, à mille lieues des canons prévalant dans l’industrie de la mode.

 

Dans le métro, dans la rue, dans leur chambre, dans la cuisine ou sur un radiateur, ces jeunes définissent pour Kevin Amato l’esthétique de la nouvelle génération et un message d’acceptation de nouvelles formes de beauté.

 

 

Les Importants, Kevin Amato, éd. Phaidon

 

Par Léa Zetlaoui

L.A. 

Grillz de Travis

Luka buvant au goulot

Haley

Jeux de mains

Jeunes hallucinés

Découvrez les premiers clichés d’Annie Leibovitz
803

Découvrez les premiers clichés d’Annie Leibovitz

Photographie Les manifestations contre la guerre du Vietnam, la tournée légendaire des Stones en 1975, John Lennon... Avec "Annie Leibovitz: The Early Years, 1970–1983”, Taschen rassemble les premiers clichés de la photographe américaine Annie Leibovitz. Les manifestations contre la guerre du Vietnam, la tournée légendaire des Stones en 1975, John Lennon... Avec "Annie Leibovitz: The Early Years, 1970–1983”, Taschen rassemble les premiers clichés de la photographe américaine Annie Leibovitz.

Les secrets du disco libertin des années 70 révélés par le musée du sexe
786

Les secrets du disco libertin des années 70 révélés par le musée du sexe

Photographie Épicentre de la culture disco dans les années 70, New York brillait par le multiculturalisme sexuel et social adopté par les discothèques. Aujourd'hui exposés au musée du sexe de Manhattan, les clichés du photographe noctambule Bill Bernstein témoignent de cette période d'extravagance et d'exubérance. Épicentre de la culture disco dans les années 70, New York brillait par le multiculturalisme sexuel et social adopté par les discothèques. Aujourd'hui exposés au musée du sexe de Manhattan, les clichés du photographe noctambule Bill Bernstein témoignent de cette période d'extravagance et d'exubérance.

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.

À Arles, Ann Ray nous plonge dans l'intimité d'Alexander McQueen
123

À Arles, Ann Ray nous plonge dans l'intimité d'Alexander McQueen

Photographie À l'occasion des Rencontres d'Arles, la photographe Ann Ray propose, à travers ses photographies argentiques, une plongée dans l'intimité d'un des créateurs les plus iconiques de ces vingt dernières années. Une exposition humble et émouvante qui montre Alexander McQueen sous une lumière nouvelle.  À l'occasion des Rencontres d'Arles, la photographe Ann Ray propose, à travers ses photographies argentiques, une plongée dans l'intimité d'un des créateurs les plus iconiques de ces vingt dernières années. Une exposition humble et émouvante qui montre Alexander McQueen sous une lumière nouvelle.