666

“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe

 

À Londres, la Alison Jacques Gallery rend hommage à Robert Mapplethorpe via une exposition curatée par le brillant Juergen Teller. L'occasion de redécouvrir son œuvre photographique sous un nouveau jour.

Par Marion Ottaviani

À l’occasion de ce qui aurait été les soixante-dix ans de Robert Mapplethorpe, la galerie londonienne Alison Jacques a demandé à Juergen Teller d'être le conservateur d'un ultime accrochage du travail du maître. L’occasion de se replonger dans ses vastes archives de clichés sulfureux et provocateurs en noir et blanc, dont la plupart avaient fait des vagues dans les années 70. Représentation dénudée d’hommes et femmes, autoportraits et portraits troublants d’Andy Warhol ou Debbie Harrie, natures mortes sensuelles, instantanés de sa muse de toujours Patti Smith.... Emporté par le sida en 1989, il laisse derrière lui une œuvre dont la portée émotionnelle continue d’inspirer une génération entière.

 

Juergen Teller est d'ailleurs typiquement associé à cette relève, notamment dans sa manière de représenter les femmes. Kate Moss, Marion Cotillard, Björk... Toutes sont passées devant l'objectif de son Contax C2. Difficile d'oublier ses séries devenues cultes dans les pages du magazine The Face, ou même ses campagnes au style racé pour notamment Marc Jacobs et Céline. Dans le cadre de l'exposition, il livre une sublime sélection de clichés intimistes, tantôt charnels, tantôt drôles et toujours saisissants de beauté. 

 

Teller on Mapplethorpe à la Alison Jacques Gallery, du 18 novembre au 7 janvier. www.alisonjacquesgallery.com

Découvrez les premiers clichés d’Annie Leibovitz
803

Découvrez les premiers clichés d’Annie Leibovitz

Photographie Les manifestations contre la guerre du Vietnam, la tournée légendaire des Stones en 1975, John Lennon... Avec "Annie Leibovitz: The Early Years, 1970–1983”, Taschen rassemble les premiers clichés de la photographe américaine Annie Leibovitz. Les manifestations contre la guerre du Vietnam, la tournée légendaire des Stones en 1975, John Lennon... Avec "Annie Leibovitz: The Early Years, 1970–1983”, Taschen rassemble les premiers clichés de la photographe américaine Annie Leibovitz.

Les secrets du disco libertin des années 70 révélés par le musée du sexe
786

Les secrets du disco libertin des années 70 révélés par le musée du sexe

Photographie Épicentre de la culture disco dans les années 70, New York brillait par le multiculturalisme sexuel et social adopté par les discothèques. Aujourd'hui exposés au musée du sexe de Manhattan, les clichés du photographe noctambule Bill Bernstein témoignent de cette période d'extravagance et d'exubérance. Épicentre de la culture disco dans les années 70, New York brillait par le multiculturalisme sexuel et social adopté par les discothèques. Aujourd'hui exposés au musée du sexe de Manhattan, les clichés du photographe noctambule Bill Bernstein témoignent de cette période d'extravagance et d'exubérance.

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.

À Arles, Ann Ray nous plonge dans l'intimité d'Alexander McQueen
123

À Arles, Ann Ray nous plonge dans l'intimité d'Alexander McQueen

Photographie À l'occasion des Rencontres d'Arles, la photographe Ann Ray propose, à travers ses photographies argentiques, une plongée dans l'intimité d'un des créateurs les plus iconiques de ces vingt dernières années. Une exposition humble et émouvante qui montre Alexander McQueen sous une lumière nouvelle.  À l'occasion des Rencontres d'Arles, la photographe Ann Ray propose, à travers ses photographies argentiques, une plongée dans l'intimité d'un des créateurs les plus iconiques de ces vingt dernières années. Une exposition humble et émouvante qui montre Alexander McQueen sous une lumière nouvelle.