En braquant son regard sur les étoiles, Thomas Ruff a révélé la poésie qui se cache au cœur des images scientifiques. Sans cesse à la recherche du plus haut degré d'objectivité, il explore les possibles de la photographie et repousse les limites de sa discipline. “Je voulais montrer que la photographie scientifique peut être belle. J'ai eu envie de faire le tour de Mars en montrant ses différents paysages” confiait le photographe à Éric Troncy à propos de sa série Stars. À travers une grande rétrospective, la Whitechapel Gallery rend hommage à Thomas Ruff, éminent représentant de l'école de Düsseldorf qui prône l'objectivité photographique, un courant notamment incarné par Andreas Gursky, Axel Hütte ou Candida Höfer. Des portraits à l'astronomie en passant par son récent travail sur les archives de presse, l’exposition Thomas Ruff : Photographs 1979-2017 est l'occasion de redécouvrir les travaux du photographe superstar qui se fournit directement auprès de la Nasa. Car selon lui, les plus belles photographies ne proviennent peut-être pas du monde de l'art.

 

Thomas Ruff : Photographs 1979-2017, Whitechapel Gallery, Londres, jusqu'au 21 janvier 2018.