353

L'icône underground de la photo Walter Pfeiffer s’invite à la Galerie Sultana

 

Après une exposition en 2013, la Galerie Sultana met à nouveau le photographe suisse Walter Pfeiffer à l'honneur avec sa nouvelle installation baptisée “Send Me No Flower”, visible jusqu'au 12 novembre.

Untitled, colour photograph, 2016

150 x 100 cm / framed 160 x 110 cm

 

Personnalité incontournable de l’iconographie gay, Walter Pfeiffer témoigne d'un parcours flamboyant et ne semble pas prêt de s'arrêter. Âgé de 70 ans, le Suisse originaire de Zurich a débuté par une formation en graphisme pour finalement se lancer dans la photographie au début des années 1970 par désir de s’exprimer autour de la liberté sexuelle et identitaire. Fondateur d’un style à part entière, il enchaîne les séries dépeignant des hommes dénudés à la sensualité fragile et débridée, lui permettant de travailler pour les magazines Vogue et i-D et de se forger une réputation dans la sphère de l’underground aux côtés d’artistes tels que Nobuyoshi Araki ou encore Nan Goldin.

 

La proximité entre la galerie parisienne Sultana et le photographe n'est pas nouvelle. Après une exposition rassemblant ses plus beaux clichés en 2013, la galerie a accompagné l'artiste à Berlin pour la foire d'art contemporain ABC, à Marseille pour Art o Rama puis à New York pour la Frieze, pour finalement revenir à Paris à son point de départ où il expose sa nouvelle installation baptisée Send Me No Flower. Nommée d'après le film éponyme de 1964 réalisé par Norman Jewinson, elle rassemble les deux thèmes de prédilection du photographe que sont les fleurs et les corps masculins en imaginant une disposition inventive et sensible.

 

Utilisés comme de grands panneaux de papier peint, les clichés de champs de tulipes ou autres bouquets de roses servent de support à des images intimistes de corps dénudés capturées dans la vulnérabilité du quotidien. Mêlant photos récentes et archives des années 80, couleur et noir et blanc, les assemblages présentés invitent à voir le travail de l'artiste sous un nouveau jour, presque théâtralisé. Dans cette idée de mise en scène, Send Me No Flower inclut également une courte vidéo à l'esprit humoristique répondant aux œuvres exposées, medium que le photographe adore utiliser depuis le début de sa carrière. Une exposition indispensable pour (re)découvrir le travail poétique d'un artiste hors-du-commun.

 

Send Me No Flower, jusqu'au 12 novembre à la Galerie Sultana, 12, rue Ramponeau, Paris XXème.

 

Par Marion Ottaviani

© Aurélien Mole

Untitled, inkjet print on satin paper rc, 1986

40 x 60 cm / framed 50 x 70 cm

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

Untitled, colour photographic, 2016

100 x 150 cm / framed 110 x 160 cm

Untitled, inkjet print on satin paper rc, 2016

45 x 30 cm / framed 51 x 36 cm

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

© Aurélien Mole

Untitled, inkjet print on satin paper rc, 1984

40 x 60 cm / framed 50 x 70 cm

Untitled, inkjet print on satin paper rc, 1970s

40 x 60 cm / framed 50 x 70 cm

Quels sont les artistes invités à la deuxième édition du festival de photographie In Cadaqués ?
488

Quels sont les artistes invités à la deuxième édition du festival de photographie In Cadaqués ?

Photographie Lancé en 2017, le festival international de photographie In Cadaqués présente sa deuxième édition jusqu'au 30 septembre. Un rendez-vous artistique et pédagogique, accueillant une trentaine de photographes ainsi que divers événements et workshops ludiques. Lancé en 2017, le festival international de photographie In Cadaqués présente sa deuxième édition jusqu'au 30 septembre. Un rendez-vous artistique et pédagogique, accueillant une trentaine de photographes ainsi que divers événements et workshops ludiques.

Découvrez les premiers clichés d’Annie Leibovitz
803

Découvrez les premiers clichés d’Annie Leibovitz

Photographie Les manifestations contre la guerre du Vietnam, la tournée légendaire des Stones en 1975, John Lennon... Avec "Annie Leibovitz: The Early Years, 1970–1983”, Taschen rassemble les premiers clichés de la photographe américaine Annie Leibovitz. Les manifestations contre la guerre du Vietnam, la tournée légendaire des Stones en 1975, John Lennon... Avec "Annie Leibovitz: The Early Years, 1970–1983”, Taschen rassemble les premiers clichés de la photographe américaine Annie Leibovitz.

Les secrets du disco libertin des années 70 révélés par le musée du sexe
786

Les secrets du disco libertin des années 70 révélés par le musée du sexe

Photographie Épicentre de la culture disco dans les années 70, New York brillait par le multiculturalisme sexuel et social adopté par les discothèques. Aujourd'hui exposés au musée du sexe de Manhattan, les clichés du photographe noctambule Bill Bernstein témoignent de cette période d'extravagance et d'exubérance. Épicentre de la culture disco dans les années 70, New York brillait par le multiculturalisme sexuel et social adopté par les discothèques. Aujourd'hui exposés au musée du sexe de Manhattan, les clichés du photographe noctambule Bill Bernstein témoignent de cette période d'extravagance et d'exubérance.

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.