108

La séduction parisienne selon Pallas, finaliste du prix de l'ANDAM 2015

 

Rencontre avec le talentueux tailleur Daniel Pallas et sa compagne, finalistes dans la course au prix de l'ANDAM.

Depuis 2013, le talentueux tailleur Daniel Pallas et sa compagne présentent leurs propres collections déclinant un prêt-à-porter masculin-féminin fabriqué dans leurs ateliers. Leur sophistication contemporaine vaut aujourd’hui à la maison Pallas de figurer parmi les finalistes dans la course au prix de l’ANDAM.

Numéro : Comment avez-vous décidé de lancer vos propres collections, puis développé votre marque ?

 

Daniel Pallas : Mon atelier fabriquait les prototypes de maisons telles que Balenciaga à l’époque où Nicolas Ghesquière en était le directeur artistique. Mon père m’a toujours conseillé de concevoir mes propres modèles parallèlement, et c’est ce que j’ai fait. La première collection de Pallas a été lancée à l’hiver 2013, autour du smoking pour femme. Le mannequin belge Hannelore Knuts nous avait à l’époque prêté son œil et son sens de la mode, pour rendre les modèles plus séduisants et plus actuels. Après avoir fait appel à Violetta Sanchez et à Vanessa Traina Snow, nous collaborons avec Allegria Torassa, designer qui a longtemps travaillé dans le studio de Balenciaga aux côtés de Nicolas Ghesquière.

 

 

Notre marque est atypique : c'est l’emblème d’une “slow fashion” intemporelle et du made in Paris. 

Numéro : Votre style a évolué vers une tonalité plus mode, est-ce là l’influence d’Allegria Torassa ?

 

Daniel Pallas : Allegria a naturellement trouvé sa place à nos côtés, l’affinité créative entre nous est très forte. Elle est parvenue à modeler notre discours sans le dénaturer. Nous avons ainsi élargi notre vocabulaire vers un prêt-à-porter de jour (trench, tailleur pantalon et jupe). Nous avons introduit sur l’été un rose vif en contrepoint du blanc et du bleu marine, et des coupes plus déstructurées sur l’hiver 2015-2016.

 

Numéro : Qu’est-ce qui a, selon vous, éveillé l’intérêt de l’ANDAM, qui est venue à vous, et comment envisagez-vous votre développement ?

 

Daniel Pallas : Nous produisons tout dans nos propres ateliers à Paris, notre marque est donc atypique, l’emblème d’une “slow fashion” intemporelle et du made in Paris, déjà vendue sur Net-a-porter, au Bon Marché ou chez Barney’s. Nous sommes en train de développer les basiques de notre maison : un prêt-à-porter tailleur qui reste qualitatif. Les smokings seront à l’avenir toujours disponibles, mais réalisés sur commande. Nous avons introduit une ligne de chemises qui prolonge l’idée du masculin-féminin, et nous espérons continuer à nous développer.

 

Propos recueillis par Delphine Roche

 

www.pallasparis.fr

 

 Qui est Unskilled Worker, la mystérieuse collaboratrice de Gucci ?
763

Qui est Unskilled Worker, la mystérieuse collaboratrice de Gucci ?

Style À l’occasion de la sortie d’une collection capsule exclusive de Gucci, retour sur la success story de Helen Downie, artiste britannique plus connue sous le nom d’Unskilled Worker. Portraits, motifs floraux et compositions picturales atypiques, l’univers de la peintre de 52 ans a rencontré le romantisme d’Alessandro Michele pour une collaboration audacieuse. À l’occasion de la sortie d’une collection capsule exclusive de Gucci, retour sur la success story de Helen Downie, artiste britannique plus connue sous le nom d’Unskilled Worker. Portraits, motifs floraux et compositions picturales atypiques, l’univers de la peintre de 52 ans a rencontré le romantisme d’Alessandro Michele pour une collaboration audacieuse.

Trois questions à… Johanna Senyk de Wanda Nylon, lauréate du grand prix de l’Andam 2016
1153

Trois questions à… Johanna Senyk de Wanda Nylon, lauréate du grand prix de l’Andam 2016

Mode Nous avions rencontré la créatrice du label parisien Wanda Nylon lors de son deuxième défilé, qui prolongeait la sensibilité urbaine de la collection printemps-été 2016. Les hoodies se mêlaient à des robes parfois longues, loose et faciles à porter… Nous avions rencontré la créatrice du label parisien Wanda Nylon lors de son deuxième défilé, qui prolongeait la sensibilité urbaine de la collection printemps-été 2016. Les hoodies se mêlaient à des robes parfois longues, loose et faciles à porter…

Ryan McGinness habille la boutique Longchamp de la rue Saint-Honoré
817

Ryan McGinness habille la boutique Longchamp de la rue Saint-Honoré

Lifestyle L’artiste américain Ryan McGinness réalise un habillage éphémère pour la boutique Longchamp de la rue Saint-Honoré pendant sa rénovation. L’artiste américain Ryan McGinness réalise un habillage éphémère pour la boutique Longchamp de la rue Saint-Honoré pendant sa rénovation.

Comment Virgil Abloh avec le label Off-White a-t-il redéfini les codes du streetwear?
799

Comment Virgil Abloh avec le label Off-White a-t-il redéfini les codes du streetwear?

Mode DJ reconnu, diplômé d’architecture et directeur créatif de la superstar Kanye West, Virgil Abloh, propose, via son label Off-White, une vision nouvelle de la mode, qu’il métisse avec le streetwear. DJ reconnu, diplômé d’architecture et directeur créatif de la superstar Kanye West, Virgil Abloh, propose, via son label Off-White, une vision nouvelle de la mode, qu’il métisse avec le streetwear.