21 Juillet

Les adresses de Giorgio Armani sur l'île de Pantelleria

 

L’eau a toujours été sa principale source d’inspiration. C’est donc tout naturellement en Sicile, dans cette île au charme authentique, que le designer emblématique de l’élégance italienne, Giorgio Armani, vient trouver refuge et se ressourcer. Dans ce décor paradisiaque, il partage avec nous ses lieux préférés.

Par Léa Zetlaoui

NUMÉRO : L’eau est un thème récurrent de vos collections. Pourquoi vous attire-t-elle tant ?

GIORGIO ARMANI : À mes yeux, l’eau est quelque chose de magique, c’est l’élément le plus important de la nature. Sans elle, il n’y aurait pas de vie. Elle symbolise l’énergie elle‑même, mais peut aussi être calmante et apaisante. C’est sans doute ce qui explique que mes créations soient souvent inspirées par l’eau, par la façon dont elle reflète la lumière et scintille, par ses couleurs, la fluidité de ses mouvements.

 

Quelles sont vos œuvres d’art préférées associées à l’eau ?

La Grande Vague de Katsushika Hokusai me captive. Cette œuvre réunit deux de mes passions : les estampes japonaises et la mer. Celles-ci ont influencé beaucoup de mes collections. Sur le thème de l’eau, je pense aussi aux images atmosphériques sélectionnées en collaboration avec les galeries qui ont participé à Paris Photo, ces dernières années, dans le cadre d’Acqua for Life. Il est difficile de choisir une œuvre en particulier.

 

Comment avez-vous eu l’idée de lancer la campagne Acqua for Life ? En quoi est-elle importante pour vous ? Je pense que nous, qui avons la chance de vivre dans un monde privilégié, avons le devoir d’aider ceux qui en ont vraiment besoin. J’ai toujours été très sensible aux défis que pose l’accès à l’eau potable pour certaines populations du monde. C’est ce qui m’a poussé à lancer, en 2010, Acqua for Life. C’est certainement l’une des initiatives dont je suis le plus fier. Constater les effets positifs de cette campagne sur les vies de milliers de personnes est un réconfort qui me récompense tous les jours de travailler autant.

 

Pourquoi avez-vous choisi l’île de Pantelleria ?

Parce que c’est l’un des rares lieux où je peux vraiment lâcher prise et me détendre totalement. Ma sœur dit que c’est le seul endroit où mon visage change d’expression. La première fois que j’y suis allé, pourtant, j’ai trouvé cette île aride, rude et inhospitalière. Il n’y avait pas d’électricité et tout paraissait si inconfortable ! Il n’y avait que des rochers qui meurtrissaient les pieds… J’avais hâte de partir. Ce n’est qu’après l’avoir quittée que j’ai pris conscience qu’elle m’avait en quelque sorte ensorcelé. Elle est alors devenue mon refuge, l’un des endroits dont je ne pourrais pas m’éloigner et où je reviens dès que possible. 

OSTERIA IL PRINCIPE E IL PIRATA

Manger dans cet établissement est un vrai plaisir, à la fois pour sa cuisine et pour le panorama magnifique qui s’offre à vous lorsque vous êtes à table. Les spaghettis accompagnés de rouget au citron et aux pistaches de Bronte sont excellents. La carte des vins est également très bien fournie.

 

Osteria il principe e il pirata, Punta Karace.

 

Via Gadir, 22.

CALA GADIR

Mon coup de foudre à Pantelleria. Cala Gadir est une ravissante crique où j’ai acheté trois dammusi, ces maisons typiques de l’île, faites de pierres de lave liées entre elles par un mélange de terre et d’eau et couronnées d’un dôme blanc, qui sont d’authentiques joyaux d’architecture. J’adore cet endroit. J’y passe des jours calmes et décontractés avec mes amis.

 

Cala Gadir, Via Gadir, 22.

L’ARC DE L’ÉLÉPHANT

Il s’agit d’une formation rocheuse située dans la partie est de l’île, à Cala Levante, où la lave volcanique a pris la forme étrange d’une gigantesque trompe d’éléphant qui plonge dans la mer.

 

 

LA NICCHIA

Le restaurant La Nicchia, l’un de mes favoris, se trouve à Scauri. Niché dans un jardin clos, cet établissement offre les spécialités traditionnelles de Pantelleria, notamment l’insalata pantesca, une salade de tomates, de pommes de terre, de câpres et d’oignons rouges. 

 

La nicchia

COSTE GHIRLANDA

En fin d’après-midi, j’adore contempler le coucher de soleil sur l’île en prenant l’apéritif à Coste Ghirlanda.

 

Coste Ghirlanda, Piana di Ghirlanda.

Lungomare Paolo Borsellino, 84.

GELATERIA KATIA

Situé sur la promenade, cet établissement fait aussi des pâtisseries. Sa granita, préparée avec des ingrédients frais et authentiques, est exceptionnelle, de même que ses crèmes glacées. 

 

Lungomare Paolo Borsellino, 84.

LA VOIE ROMAINE

La voie romaine était une route que les Romains utilisaient déjà dans l’Antiquité. Les grandes dalles en pierre qui la composent en portent encore la trace. J’aime beaucoup ce chemin de randonnée : je marche deux kilomètres tous les matins. C’est l’un de mes parcours préférés.

LE LAC MIROIR DE VÉNUS
Je me rends à Pantelleria aussi souvent que je le peux, j’y suis même allé à Noël. En hiver, l’île est magnifique, verte et pleine de fleurs. Nous l’avons visitée à scooter, vêtus de gros chandails, en arpentant ses routes étroites, en traversant les bois pour aller découvrir les nuances changeantes du lac de Vénus. Nous avons éprouvé un formidable sentiment de liberté.

NuméroNews