16 Juin

Et si on partait à l'île de Ré ?

 

Avant la déferlante de touristes de l’été, il faut filer à Ré. Repaire des maisons secondaires des stars françaises de Vincent Lindon à Sandrine Kiberlain en passant par Fabrice Luchini, réserve d’une faune sauvage et de paysages naturels époustouflants, l’île se mue, le temps d’un week-end, en paradis à la française.

Par Alexis Chenu

Pour un week-end heureux, Saint-Martin-de-Ré peut être l’escale d’un soir. Posté sur le port, l’hôtel à la tourelle XVIIe tient une place en or. Toiras, comme disent ceux qui l’aiment, maison bourgeoise aux décors précieux, déploie 20 chambres et suites. La plus en vue, celle du Maréchal – catégorie luxe, avec vue plongeante sur le port – se fait même royale, avec son armoire Louis XIV en guise de vestiaire, et une baignoire à pattes de lion trônant dans la salle de bain.

 

Hôtel de Toiras - 1, quai Job Foran, 17410 Saint-Martin-de-Ré

Plus bohème, le Sénéchal à Ars-en-Ré se loge sur la place d’un des plus beaux villages de l’île. Dans cette ancienne maison rhétaise et relais de poste, demander la 25, passer devant un premier jardin, une piscinette, déambuler un peu et arriver après quelques marches dans une suite traversante avec vue sur les toits et le clocher. En bande organisée, les villas du Clos Saint-Martin, beau 4 étoiles confidentiel de Saint-Martin, orchestrent la déconnexion parfaite. Dans les venelles typiques de l’île, une grande maison et ses 4 chambres, piscine et jardin, sa cuisine contemporaine, se loue à 6 ou 8 pour les week-ends. 

 

Le Sénéchal - 6, rue Gambetta, 17590 Ars-en-Ré

À Saint-Martin, la table des locaux et de quelques parisiens, s’appelle le Serghi. Racheté par un garçon du cru, Etienne Rival, le restaurant tient une terrasse à l’abri des badauds, un intérieur industriel où commander huîtres et poissons, les étages s’ouvrant eux bientôt aux belles chambrées. 3 suites au total, dessinées pour faire rêver, avec baignoire sur pied, vue port et lit douillet. Réouvert par le même Etienne, le Boucquingam, club mythique de l’île, accolé à l’hôtel, et où l’on venait pour s’embrasser et danser, refait venir les habitués, amis d’amis et invités, son nouveau jardin où trinquer invitant toujours aux baisers. Dans le registre bar à vins, bonnes têtes et fidèles du coin, la Part des Anges à La Couarde-sur-mer fait le bon spot à l’apéritif. Les vins de Yann sont tous excellents, tendance nature souvent, et s’accordent en terrasse comme dans le patio du fond à rillettes et bonnes choses. Interdit aux curieux, le Taxi Brousse fait danser toute la nuit, enfants bienvenus, la meilleure idée étant d’y aller accompagnés de quelques habitués. Dîner les pieds dans le sable et piscine ouverte aux plongeons.

 

Le Serghi - 15, quai Georges-Clemenceau, 17410 Saint-Martin-de-Ré

La dégustation d’huîtres est un rituel sur l’île. Celles de Frédéric Voisin, bio, sont à déguster en priorité, à la Table d’Olivia (restaurant microscopique de l’Hôtel Toiras ouvert sur une oasis-patio) qui sert, dans un décor princier, la cuisine légère du chef Thierry Bouhier. L’huître de Ré Ostrea s'apprécie aussi nature, face à la mer et aux bancs d’huîtres, accompagnée d’un verre de vin blanc. Bardée de pistes cyclables, l’île se vit aussi à vélo (le meilleur spot, à Ars-en-Ré), sur les sentiers des marais salants ou dans les venelles de La Flotte, d’Ars ou de Saint-Martin où les fleurs par centaines subliment les petites maisons rhétaises. Pour un marché, passer à La Flotte, emporter une glace à la Gelateria del Mare ou à La Martinière, les deux meilleurs glaciers de l’île. Pour un peu de sable et de bronzage, filer au bout du bout à Trousse Chemise aux Portes, coin de l’île chanté par Aznavour, plus confidentielle celle des Anneries à La Couarde.

 

Hôtel de Toiras - 1, quai Job Foran, 17410 Saint-Martin-de-Ré

NuméroNews