222


Order now
Numéro
06

David Hockney, Joan Mitchell : des stars de la peinture en vente chez Phillips

Numéro art

Le 7 décembre prochain, la maison Phillips organise à New York une vente consacrée à l'art des XXe et XXIe siècles où la peinture est mise en majesté. Parmi les lots, on retrouve en effet un paysage exceptionnel de David Hockney ainsi que deux toiles abstraites de Joan Mitchell, qui font ici leur première apparition sur le marché.

  • David Hockney, “Nichols Canyon” (1980). Estimation : autour de 35 millions $

  • Joan Mitchell, “Untitled” (1953-54).

  • Helen Frankenthaler, “Off White Square” (1973). Estimation : 3-4 millions $

  • Norman Rockwell, “An Audience of One”. Estimation : 2.5-3.5 millions $

1/4

35 millions de dollars : c’est la somme estimée pour une toile de David Hockney, en vente prochainement chez Phillips. Mesurant plus de deux mètres de haut et 1,50 mètre de large, Nichols Canyon fait figure d’exception dans la carrière de l’artiste britannique, peu coutumier des grands formats. Mais sa taille n’est pas sa seule particularité : réalisée en 1980, elle témoigne d’un retour à la peinture de David Hockney après une brève interruption ainsi que de ses années passées dans les hauteurs de Los Angeles, qu’il représente ici. Par l’utilisation de couleurs vives et de formes ondulées qui situent l’œuvre en héritière du fauvisme et de l’expressionnisme, l’artiste donne de ces paysages une vision fantasmée presque hallucinée, où la végétation devient fantastique et les collines séparées par des lignes sinueuses. Ces courbes s’inspirent d’ailleurs des routes californiennes, dont le Britannique devint très familier : “habitant sur ces collines et travaillant à l'atelier, il m'arrivait d'emprunter cette route trois ou quatre fois par jour J'ai fini par ressentir ces lignes courbes”, écrit-il à l’époque.

 

Acquise par le galeriste André Emmerich en 1982, soit deux ans après sa création, Nichols Canyon revient aujourd’hui sur le marché en tant que lot phare d’une vente de Phillips prévue pour le 7 décembre. Consacrée principalement à l’art pictural des XXe et XXIe siècles, celle-ci réunit également dans le siège new-yorkais de la maison d’autres œuvres exceptionnelles. Deux peintures abstraites de Joan Mitchell, l’une datant du début et l’autre de la fin de sa carrière, font à cette occasion leur première apparition aux enchères aux côtés de l’une des plus grandes peintures monumentales de l’artiste Helen Frankenthaler, réalisée en 1973 et désormais estimée entre 3 et 4 millions de dollars. L’illustrateur américain Norman Rockwell y est également représenté avec la mise en vente de deux toiles représentant ses fameuses scènes du quotidien, toutes deux extraites de la collection Miller-Boyett.

 

 

Art du XXe siècle et Contemporain”, vente le 7 décembre 2020 chez Phillips, New York.