222


Order now
Numéro
15

Quel artiste transformera le toit du Metropolitan Museum à New York ?

Art

Après Imran Qureshi, Alicja Kwade, Dan Graham ou encore Héctor Zamora, le Metropolitan Museum vient de dévoiler le nom du nouvel artiste qui investira en 2021 son célèbre rooftop, avec un projet in situ et inédit. Il s'agit de l'Américain Alex Da Corte, dont l'univers coloré et théâtral mêlant littérature, histoire de l'art et pop culture se transposera dans une sculpture monumentale dévoilée le 16 avril prochain. 

  • Alex Da Corte. Photo: John Beck. Courtesy of Metropolitan Museum of Art

En 2020, la ville de New York fêtait un anniversaire : celui de l’ouverture de son plus grand musée d’art, également le plus grand des États-Unis qui deviendra aussi le quatrième musée le plus visité au monde. Mais si le Metropolitan Museum est connu pour abriter une immense collection, s’étendant de l’art antique à l’art moderne, le bâtiment en plein cœur de Manhattan s’est aussi distingué plus récemment par un autre atout : son immense terrasse en rooftop, offrant une vue imprenable sur Central Park et les gratte-ciels emblématiques du centre d’affaires de la Grosse Pomme, ainsi qu'un espace de rafraichissement. Depuis 2013, l’institution new-yorkaise exploite également cet espace à des fins artistiques en invitant des figures majeures de l’art contemporain à réaliser des projets spécifiquement pour le lieu, où ils seront exposés durant les six mois les plus chauds de l’année.

 

Il y a huit ans, Imran Qureshi ouvrait donc le bal de ces commandes in situ avec une œuvre picturale rouge d'ampleur, occupant l'intégralité du sol du toit du Metropolitan Museum. Ce dernier a depuis accueilli des œuvres de Dan Graham, Pierre Huyghe, Cornelia Parker, Adrián Villar Rojas, Huma Bhabha ou encore Alicja Kwade, qui en 2019 montait neuf sphères aux airs de planètes sur deux structures rectangulaires en acier pour composer un étonnant système solaire à taille humaine. Après l’artiste mexicain Héctor Zamora l’an passé, qui malgré une période difficile érigeait un mur courbe en briques en écho aux récents projets politiques américains, c’est à l’Américain Alex Da Corte de s’emparer de l’espace exceptionnel pour l’été 2021. Passionné par la pop culture autant que la littérature, l’histoire de l’art tant que la société de consommation, ce quadragénaire s’est fait remarquer par ses sculptures, installations et vidéos aux couleurs vives, souvent théâtrales et cyniques, incarnant nos mythologies contemporaines. En 2019, l’artiste marquait notamment la dernière édition physique de la FIAC en présentant sur le stand de la galerie Sadie Coles quatre imposants cubes de couleur sur lesquels il diffusait sa propre image en vidéo, sous les traits du rappeur Eminem, occupé à manger des céréales, démêler les fils d’une Playstation, jouer avec des produits ménagers ou se recouvrir frénétiquement les cheveux de moutarde.

 

Si l’on sait encore peu du neuvième projet in situ du Rooftop Garden, Alex Da Corte a pour l’instant révélé au New York Times que l’on y retrouvera “beaucoup de ses cordes sensibles” et qu’il y parlera d’innocence et d’espoir dans une époque préocuppante. Pour ce faire, l’artiste américain utilisera plastique, acier et aluminium qu’il recouvrira de ses couleurs caractéristiques et de laque. Dans un communiqué, le directeur du Metropolitan Museum Max Hollein a quant à lui déclaré que Da Corte avait créé “une œuvre d’art qui réunit le moment présent et ses enjeux avec une promesse d’optimisme.” Rendez-vous le 16 avril prochain pour le découvrir.

 

 

Alex Da Corte, “As Long as the Sun Lasts”, du 16 avril au 31 octobre sur le toit du Metropolitan Museum, New York.