Advertising
1

48 heures à Miami

 

Nos adresses pour un séjour inoubliable à Miami

1

Chaque année, à Art Basel Miami Beach, les grands vautours de la jet-set viennent saluer les féroces alligators tapis dans les lagons de Floride… 

 

Afin de planifier son séjour, voici quelques conseils pour échapper aux périls, des intoxications alimentaires aux soirées mousse, en passant par les expositions d’artistes du dimanche.

C’est nouveau

 

C’est beau, c’est Art déco. Le Thompson Miami Beach, un nouvel établissement aux couleurs pastel, fidèle à l’esprit fifties de Miami. Situé à deux blocs du Soho Beach House, c’est l’endroit idéal pour se rendre aux fêtes de ce dernier sans pour autant les subir toute la nuit. Ouverture en novembre.
www.thompsonhotels.com.

Marée Bass

 

Le Bass Museum of Art inaugurera début décembre One Way: Peter Marino, une exposition dans laquelle le commissaire Jérôme Sans explore la relation étroite entre l’art et l’univers pluridisciplinaire de l’architecte-designer.
www.bassmuseum.org.

Privé

 

Parmi les collections privées ouvertes au public, celle de la famille Rubell reste incontournable, avec ses expositions audacieuses d’œuvres ultra-contemporaines.
www.rfc.museum.

Mi casa tu casa

 

Dissimulé derrière des murs de vigne vierge, sans aucune indication extérieure, Casa Tua invite à goûter des mets italiens exceptionnels dans une ambiance de dolce vita, au milieu des oeuvres de grands photographes contemporains tels que Michael Eastman ou Mona Kuhn. Les plus chanceux pourront prolonger la soirée au club très sélect de l’étage.

www.casatualifestyle.com.

Fils prodige

 

La soirée organisée par Vito Schnabel, fils du célèbre peintre et réalisteur américain, au club Wall de l’hôtel W South Beach est devenue un passage obligé pour les socialites et autres bimbos au moment d’Art Basel. Le parfait endroit pour dénicher un riche prétendant.
www.wallmiami.com.

 

 

Par Constance Breton.

Old school is cool

 

au Raleigh. Non seulement on ne se lasse pas de sa piscine aux courbes mythiques, mais l’adresse élégante et historique de la ville est aussi un refuge idéal au moment de la foire. On demeure en plein cœur de la scène artistique, sans jamais se trouver assailli par la vulgarité ambiante.
www.raleighhotel.com.

Fashion Addict

Concept store unique, Alchemist est niché dans le célèbre parking suspendu du 1111 Lincoln Road, conçu par les architectes suisses Herzog & de Meuron. On y retrouve des pièces des maisons Alaïa ou Givenchy, mais aussi de créateurs plus pointus comme Thom Browne.
www.shopalchemist.com.

Nuit blanche

 

Cette année, Le Baron fait son grand retour à l’hôtel Delano en investissant de nouveau le Florida Room au moment de la foire. On en profitera pour admirer l’installation temporaire Triangle Walks campée dans les jardins de l’établissement ; un dialogue entre la collection de design moderniste de la marque Bally et les artistes Kolkoz et Zak Kitnick.
www.morganshotelgroup.com.

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York
1

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York

Voyage Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable. Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable.

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh
66

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh

Voyage Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces. Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces.

Advertising
Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva
1

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva

Voyage Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève. Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève.

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.



Advertising