04 Janvier

Qui est Adut Akech Bior, ex réfugiée devenue star des podiums ?

 

Des camps de réfugiés kenyans aux podiums des défilés les plus prisés des Fashion week internationales, le mannequin Adut Akech Bior est désormais un visage qui compte dans l’industrie de la mode. Elue “Mannequin féminin de l’année 2018” par Models.com en décembre 2018, la soudanaise de 19 ans connaît un parcours fulgurant. 

Par Alison Dechandon

Adut Akech Bior par Janneke van der Hagen pour Numéro (Mai 2017).

Moue enfantine, sourire solaire et jambes interminables, le mannequin soudanais Adut Akech Bior marche sur les pas de son idole Naomi Campbell. A 19 ans, cette sublime liane ébène d’1,76m a été élue “Mannequin féminin de l’année 2018” par le très influent site de mode Models.com. Si le top Gigi Hadid a reçu cette même reconnaissance par les lecteurs du site, ce sont bien les professionnels de la “Fashion Sphere” qui ont attribué ce graal à Adut Akech Bior. Une véritable consécration pour celle qui a grandi au milieu d’un camp de réfugiés au Kenya durant les premières années de sa vie avant de devenir un visage mode très prometteur.

 

Un début fulgurant avec Saint Laurent

 

Repérée à l’âge de 13 ans par des agences locales australiennes, c’est à l’âge de 16 ans qu’Adut Akech Bior signe avec l’agence Chadwick Models à Sydney. Trois ans plus tard, la jeune soudanaise fait sensation en défilant exclusivement pour Saint Laurent par Anthony Vaccarello lors de la collection printemps-été 2017. Une apparition remarquée qui marque le lancement de sa carrière internationale. La jeune femme défile alors pour Givenchy, Dior, Valentino, Alexander McQueen, Prada, Stella Mc Cartney, Chanel et Versace, entres autres, et rafle les couvertures de prestigieux magazines de mode (i-D, Vogue, Document).  

 

Adut Akech Bior a même fait partie de l’édition 2018 du calendrier Pirelli. Avec un casting inédit composé de 17 personnalités noires du monde de la mode, de la musique ou du cinéma photographiées par Tim sur le thème du conte “Alice aux pays des merveilles” de Lewis Caroll, la jeune soudanaise prend la pose aux côtés de l’actrice Whoopi Goldberg, l’actrice Lupita Nyong’o ou le top Adwoa Aboah. 

 

Nommée dans la catégorie “Models of the Year” aux Fashion Awards 2018, c’est finalement son amie Kaia Gerber qui remporte le prix. Ce n’est que partie remise pour la new face déjà star reconnue par l'industrie de la mode avec son titre de “Mannequin féminin de l’année 2018 par Models.com remporté le 19 décembre dernier 2018. 

Adut Akech Bior ouvre le show croisière 2019 de Chanel. 

Adut Akech Bior en mariée lors du défilé couture automne-hiver 2018-2019 de la maison Chanel. 

Le deuxième mannequin noir en mariée pour Chanel

 

A seulement 18 ans, Adut Akech Bior a clôturé le défilé couture automne-hier 2018-2019 de la maison Chanel présenté en juillet 2018. Succédant à la top sud-soudanaise Alek Wek qui avait incarné ce rôle pour Chanel en 2004, la  jeune femme marque l’histoire de la mode en devenant le deuxième mannequin noir à se parer de la robe de mariée –un tailleur jupe et veste couleur vert menthe et orné de broderies– pour la maison parisienne.

 

Cette fois-ci, le couturier Karl Lagerfeld a jeté son dévolu sur Adut Akech Bior, dont la moue mutine avait précédemment ouvert le show croisière 2019 de la maison à Paris en mai 2018 avec un look marin sensuel et estival. Mais c’est surtout de l’émotion de la jeune femme, qui a partagé des clichés du couturier de la maison Chanel à ses côtés sur ses réseaux sociaux, qui a suscité l’intérêt de la toile. “Je ne pouvais pas imaginer une meilleure fin pour ce mois de Fashion week que de marcher et clôturer le show Chanel”, a-t-elle écrit sur son compte Instagram où elle est suivie par plus de 274 000 abonnés.  

Adut Akech Bior et Karl Lagerfeld.

Engagée pour les droits des réfugiés

 

“Je serai toujours une réfugiée”, déclarait Adut Akech Bior à VOICES, un rassemblement annuel organisé par le site internet axé sur l’économie de la mode Business of Fashion (BOF) en novembre 2018. Et pour cause, la nouvelle pépite soudanaise a évolué loin des paillettes et des univers glamours. Fuyant la guerre au Soudan, Adut Akech Bior, encore enfant, et sa famille se réfugient dans un camp au Kenya. “Je ne savais pas que j’étais dans un camp de réfugiés. Mes cousins et mes amis étaient présents. Mes souvenirs sont ceux de courses ou de jeux autour du camp”, expliquait-elle.

 

C’est à l’âge de 6 ans qu’Adut Akech Bior, sa mère et ses frères et sœurs​ déménagent en Australie. La petite fille y découvre l’école à laquelle elle n’avait pas accès lorsqu’elle vivait au Kenya. Ses premiers pas dans le mannequinat furent à l’occasion d’un petit show organisé par sa tante designeuse. Qui aurait prédit que cette anecdote déclenche en elle un véritable engouement ? ”Je me suis sentie à ma place immédiatement. Quand je suis sur le catwalk, je suis une personne différente”, avait-elle ajouté. Adut Akech Bior vient tout juste de fêter ses 19 ans le 25 décembre 2018 et assume ses origines et son passé de réfugiée de guerre. “Je représente les femmes noires, les réfugiés, les personnes qui partent de rien et construisent quelque chose”, concluait-elle. Une beauté engagée qui s’élève pour les droits des réfugiés et qui se dit ravie d’inspirer et d’encourager les personnes afros à aimer leur couleur de peau.  

NuméroNews