À 32 ans, le nouveau directeur artistique de la maison vénitienne Bottega Veneta, Daniel Lee, présente sa première collection pre-fall 2019 homme et femme. Fraîchement nommé en juin dernier, Daniel Lee souhaitait conserver une ligne épurée tout en insufflant une touche de modernité assumée. “Tout en préservant les codes qui font l’identité de la maison, l’artisanat, la qualité et le raffinement, il me tarde de contribuer à son évolution en y apportant une nouvelle perspective et ma vision de la modernité”, expliquait-il. Pour ce faire, Daniel Lee a misé sur des manteaux aux lignes élancées, l’utilisation réitérée du cuir –matière emblématique de la maison– et le cabas surdimensionné, véritable fil rouge de la collection.

 

Les looks homme et femme se font écho autour du concept de sprezzatura ou l’art de la négligence maîtrisée. Les pièces de la collection sont amples et floues pour une silhouette décontractée et chic. Si Bottega Veneta est toujours partisan du “no logo“,  le label se pare tout de même de son empreinte caractéristique : le cuir tressé réalisé par la technique de l’intrecciato en version XXL sur ses vêtements et ses accessoires. Daniel Lee préserve la beauté épurée de la maison avec des matières authentiques telles que le cachemire, la soie, la laine, le coton, les peaux retournées et le cuir et des teintes naturelles de cordovan, d’expresso ou encore d’ambre. L’excentricité des silhouettes est marquée par des bijoux ornés de sphères et des chaînes forgées en or et en argent. Un luxe discret et moderne qui fait honneur à l'identité de la maison.