Advertising
15 Novembre

Lucas Ossendrijver quitte la maison Lanvin

 

Le designer néerlandais Lucas Ossendrijver quitte la direction artistique des collections homme de Lanvin, après quatorze ans au sein de la maison parisienne. Retour sur un créateur discret au parcours sans faute. 

Par Delphine Roche

Lucas Ossendrijver à la fin du défilé homme printemps-été 2019 de Lanvin

Entre l'architecture et la mode, c'est finalement cette dernière qu'il choisira. À l’Académie des Arts d’Arnhem, Lucas Ossendrijver peaufine déjà sa vision de la mode masculine, et pose des bases qui resteront constantes. Pour son diplôme, il présente une collection de vêtements masculins déclinés dans des popelines noires de différentes épaisseurs. Ancrée dans l'élégance classique, armée d'une connaissance précise des tissus et des techniques de couture, la mode de Lucas Ossendrijver est plus qu'un style ou une image : une éthique, une certaine vision du rapport que le vêtement établit avec celui qui le porte, ancrée dans la discrétion et la retenue. "À mes yeux, il vaut mieux s’habiller avec authenticité, avec des vêtements qui soulignent votre personnalité. Rien n’est moins séduisant qu’une fashion victim", expliquera-t-il souvent par la suite. 

Lanvin homme automne-hiver 2006 par Lucas Ossendrijver  

Lanvin homme automne-hiver 2012 par Lucas Ossendrijver  

Auprès d'Hedi Slimane, qu'il assiste pendant trois ans chez Dior Homme, il apprend à jongler avec la réalité des exigences d'une grande maison parisienne : développer des collections complètes et répondre aux demandes du marché sans pour autant y perdre sa créativité. Un exercice dans lequel il excellera par la suite à partir de 2004 et durant 14 ans, à la tête de la ligne masculine de Lanvin. Alors que le marché de la mode masculine commence son expansion, Lucas Ossendrijver accompagne avec intelligence cette nouvelle prise de position de l'homme contemporain. S'appuyant toujours sur sa connaissance rigoureuse du processus de fabrication et de construction du vêtement, le directeur artistique utilise son savoir-faire technique pour proposer des collections contemporaines et créatives, qui restent résolument intemporelles. Totalement en phase avec l'évolution des codes masculins, où le sportswear et les vêtements techniques se mélangent désormais à un tailoring revisité et assoupli, Lucas Ossendrijver introduit notamment à l'automne-hiver 2006 une première paire de baskets, qui deviendront un des hits absolus de la maison. A tel point qu'elles seront revisitées, peintes à la main dans un esprit street art artisanal, pour fêter ses 10 ans à la tête de la maison.  

Lanvin homme automne-hiver 2016 par Lucas Ossendrijver  

Lanvin homme printemps-été 2019 par Lucas Ossendrijver  

C'est cette intelligence à accompagner l'esprit des temps, sans pour autant y perdre son propre vocabulaire, qui fera l'immense succès de Lucas Ossendrijver chez Lanvin - sans s'afficher sur les réseaux sociaux, et sans céder au marketing facile. Il donnait en juin 2018, lors de sa dernière collection pour la maison (printemps-été 2019), une nouvelle preuve de sa justesse. Des silhouettes souples et construites en superpositions, des vestes légèrement oversized au tombé impeccable, des couleurs franches et des pantalons ultra-longs et fluides portés sur des sneakers massives : à sa façon, le créateur accompagnait encore une fois les goûts d'une nouvelle clientèle masculine plus jeune, plus casual et plus street, sans pour autant tomber dans la facilité et le gimmick. Un talent toujours exprimé avec une élégance et une sobriété absolues, qui fait que le monde de la mode, à l'heure de son départ de la maison Lanvin, a hâte de découvrir les prochaines aventures de ce Néerlandais, et Parisien d'adoption.

 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising