Clichés des Rikishi (lutteurs de sumo), figures masquées à l’effigie des Yokai (divinités japonaises), Bigoudènes bretonnes, équipe de water-polo en Normandie, soldats européens… À l’intersection de l’art et la recherche anthropologique, Charles Fréger immortalise des individus appartenant à des collectivités sportives, militaires, professionnelles et traditionnelles. L’habit de travail, de loisir ou le costume folklorique représente le fil rouge de son travail photographe sériel.

 

Prise de vue frontale, lumière blanche et crue d’un flash embarqué qui met en évidence un sujet toujours centré et fait ressortir les couleurs chatoyantes et acidulées des vêtements… La photographie de Charles Fréger démontre comment l'habit – véritable moyen de communication non-verbale – trahit à lui seul un besoin viscéral d’appartenance au groupe. Après avoir exposé dans de nombreux musées et galeries à l’international, écrit de nombreux ouvrages et collaboré avec des créateurs comme le styliste Walter van Beirendonck, le photographe de Bourges est mis a l’honneur avec une immense rétrospective à l’Armani Silos, à Milan. Riche de plus de deux cent cinquante portraits, l’exposition intitulée Fabula est à découvrir jusqu’au 24 mars 2019.

 

Exposition “Fabula” de Charles Fréger, à l’Armani Silos, jusqu’au 24 mars 2019.