222


Commandez-le
Numéro
05

De la reine Elizabeth I à Karl Lagerfeld, l'exposition qui retrace l'histoire du sac

Mode

Du 25 avril prochain au 31 janvier 2021, le Victoria & Museum présentera “Bags: Inside Out”, la plus grande exposition du Royaume-Uni consacrée à l'histoire du sac. Celle-ci reviendra à travers 300 pièces sur les interprétations de cet accessoire majeur, du XVIe siècle à nos jours.

À main ou à dos, à anses ou en bandoulière, valise, mallette ou minaudière, le sac adopte selon les usages, les cultures et les modes de nombreux changements de forme. Très souvent essentiel à la garde-robe, féminine comme masculine, cet accessoire a su se transformer au fil de l’histoire et donner lieu à des propositions techniques et esthétiques audacieuses façonnées par le quotidien de ses propriétaires. À travers près de 300 pièces, le Victoria & Albert Museum balaye l’évolution du sac depuis le XVIe siècle jusqu’à aujourd’hui dans une grande exposition qui débutera le 25 avril prochain. 

 

Puisant dans la riche collection du musée, Bags: Inside Out montre comment l’histoire du vêtement et de l’accessoire recèle de créations surprenantes. On y découvre notamment que la mode du XVIIe siècle était déjà porteuse de quelques excentricités, tels que le montrent un mini-sac grenouille en soie, fils de métal et perles de verre ou d’un autre en forme de cœur, réalisé en soie et argent en Allemagne. Plus tard, une broche pour la taille du XIXe siècle étonne : y pend une dizaine d’accessoires en acier, parmi lesquels une bourse, une paire de ciseaux ainsi qu’une loupe, composant tout un attirail paré pour toute éventualité quotidienne. 

1/20

Chatelaine, 1863-85, probably England, cut steel (c) Victoria and Albert Museum, London

Paris Hilton and Kim Kardashian with Marc Jacobs for Louis Vuitton 'Monogram Miroir' gold speedy handbags in Sydney, Australia, 2006. Photo by PhotoNews International Inc/Getty Images

Mais l’exposition du Victoria & Albert observe également l’histoire du sac à travers ses éminents propriétaires en se concentrant par exemple sur ceux des personnalités majeures de l’histoire du Royaume-Uni, de la reine Elizabeth I à Margaret Thatcher en passant par Winston Churchill, Mary de Teck ou même l’actrice Vivienne Leigh. Derrière leurs accessoires favoris, l’exposition montre comment certains modèles peuvent gagner en valeur – voire devenir cultes – grâce à l’influence dont disposent leurs possesseurs. Parallèlement, on comprend à travers cet objet comment des maroquiniers ont su peu à peu s’imposer comme de véritables maisons de luxe de référence aujourd’hui, à l’instar de Mulberry ou Louis Vuitton. De ce dernier, on retrouve notamment l'incontournable sac estampillé de son célèbre monogramme “LV”, réinterprété en vinyle doré par Marc Jacobs en 2006 et porté par Paris Hilton et Kim Kardashian lors de leurs virées dans les rues de Los Angeles. La présence du sac Mallette de Hermès ou encore de l’iconique sac Baguette de la maison Fendi témoignent eux aussi de la création dans les années 90 de la notion de “it-bag”.

 

L’humour et la créativité des designers contemporains ne sont pas pour autant laissés pour compte. L’exposition Bags: Inside Out présentera notamment le sac à main en cuir en forme de basset du créateur américain Thom Browne, le mini-sac à épines bogue de marron réalisé par l’artiste textile Emily Jo Gibbs ou encore le sac “Lait de coco” en forme de brique de lait, imaginé par Karl Lagerfeld pour Chanel. Un vaste corpus que les visiteurs de Londres pourront découvrir pendant près de 10 mois.

 

Bags: Inside Out, du 25 avril 2020 au 31 janvier 2021 au Victoria & Albert Museum, Londres.