Mais l’exposition du Victoria & Albert observe également l’histoire du sac à travers ses éminents propriétaires en se concentrant par exemple sur ceux des personnalités majeures de l’histoire du Royaume-Uni, de la reine Elizabeth I à Margaret Thatcher en passant par Winston Churchill, Mary de Teck ou même l’actrice Vivienne Leigh. Derrière leurs accessoires favoris, l’exposition montre comment certains modèles peuvent gagner en valeur – voire devenir cultes – grâce à l’influence dont disposent leurs possesseurs. Parallèlement, on comprend à travers cet objet comment des maroquiniers ont su peu à peu s’imposer comme de véritables maisons de luxe de référence aujourd’hui, à l’instar de Mulberry ou Louis Vuitton. De ce dernier, on retrouve notamment l'incontournable sac estampillé de son célèbre monogramme “LV”, réinterprété en vinyle doré par Marc Jacobs en 2006 et porté par Paris Hilton et Kim Kardashian lors de leurs virées dans les rues de Los Angeles. La présence du sac Mallette de Hermès ou encore de l’iconique sac Baguette de la maison Fendi témoignent eux aussi de la création dans les années 90 de la notion de “it-bag”.

 

L’humour et la créativité des designers contemporains ne sont pas pour autant laissés pour compte. L’exposition Bags: Inside Out présentera notamment le sac à main en cuir en forme de basset du créateur américain Thom Browne, le mini-sac à épines bogue de marron réalisé par l’artiste textile Emily Jo Gibbs ou encore le sac “Lait de coco” en forme de brique de lait, imaginé par Karl Lagerfeld pour Chanel. Un vaste corpus que les visiteurs de Londres pourront découvrir pendant près de 10 mois.

 

Bags: Inside Out, du 25 avril 2020 au 31 janvier 2021 au Victoria & Albert Museum, Londres.