Advertising
27 Janvier

Festival d’Hyères : 3 créateurs d'accessoires à suivre

 

Depuis le 22 janvier, les finalistes du festival de Hyères ont été annoncés. Ils sont dix dans chaque catégorie : mode, accessoires et photographie. Focus sur trois designers d’accessoires à suivre.

Par Camille Moulin

Carol Muthiga

Carol Muthiga, créatrice de lunettes “afrofuturistes”

 

Au sein de son label Lolita Lorenzo, la créatrice américano-kenyane invente des montures hors-normes. Les structures en métal doré sont intensément graphiques et repensent un luxe décalé, cassant des codes rigides. Ses inspirations tiennent autant à la culture Kikuyu, groupe ethnique le plus nombreux du Kenya, qu’à la pop culture à travers des artistes comme Janelle Monáe ou Childish Gambino, qui questionnent le statu quo lié au racisme au sein des États-Unis. Ces lunettes se placent dans la lignée de l'afro-futurisme, courant artistique des années 1970 comptant notamment Sun Ra ou Jean-Michel Basquiat. Camouflage, dualité et défense, ces lunettes rappellent le corset conique de Jean Paul Gaultier, et sont un véritable symbole d’empowerment féminin. 

Eva Verwicht

Eva Verwicht, entre sculptrice et créatrice

 

Étudiante à la HEAD de Genève, après un BTS en Design Textile à Duperré, Eva Verwicht présente pour le festival sa collection de fin d’études, FOLIES CRÉATURES. Pour cette collection, la jeune créatrice s’est inspirée de ses souvenirs d’enfance en bord de mer. Elle transforme ces réminiscences en sculptures, qui sont le point de départ de ses accessoires. À l’origine du sac ci-dessus, Eva Verwicht crée l’anse, faite de bois sculpté puis gainée de cuir. La pièce d’un bleu électrique est ensuite recouverte de dizaines de perles de verre, évoquant les effets de matières d’un monde aquatique.

Joanne Guiraud, 50 nuances de bijoux

 

Diplômée de communication visuelle à l’École cantonale d’art de Lausanne (ÉCAL), elle poursuit sa formation au Royal College of Art de Londres. En 2019, elle est sélectionnée dans la catégorie “Produit et objet“ des Swiss Design Award et par le concours International Talent Support de Trieste dans la catégorie “Bijoux”. La collection “Hidden Feelings” explore l’intimité et la sensualité et place les bijoux dans les recoins les plus intimes du corps. Ses pièces sont directement modelées sur le corps en suivant ses formes et contours pour créer de nouvelles voies de connaissance du monde érogène. Joanne Guiraud interroge les notions mêmes de douleur et de plaisir à travers des pièces aux longues chaînes appartenant presque à l'univers du bondage. 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising