Advertising
846

Rencontre exclusive avec Adrien Messié et Erwan Le Louër, créateurs des bijoux Le Gramme

 

En l’espace de trois ans, Adrien Messié et Erwan Le Louër, cofondateurs de la marque Le Gramme, ont conquis les hommes chics de tous horizons avec leur concept de bijoux masculins épurés et inventifs. Rencontre.

Propos recueillis par Delphine Roche

Numéro : Quelle est l’idée directrice de votre marque Le Gramme ?

Adrien Messié : J’ai toujours porté des bracelets en argent très simples, mais la forme n’était jamais exactement telle que je la souhaitais. Il y a trois ans et demi, j’ai donc fait fabriquer une forme simple, élémentaire, qui autoriserait de nombreuses déclinaisons sans jamais perdre son style rigoureux et pur. Et au même moment, j’ai rencontré Erwan, qui avait monté une marque de bijoux éthiques. Nous nous sommes donc associés. Auparavant, j’avais travaillé sept ans chez la designer Andrée Putman, je suis très fortement influencé par les arts décoratifs. Erwan et moi aimons beaucoup le travail de l’artiste Donald Judd, et ses emblématiques sculptures minimales en aluminium. En réalisant les premiers prototypes de bracelets en argent, nous nous sommes rendu compte que le fabricant les identifiait selon leur poids. De là est née l’idée du nom “Le Gramme”, chaque pièce est désignée par son grammage. Originellement, la marque s’adressait aux hommes, mais les femmes se la sont très vite appropriée. 

Le Gramme, collection “Guilloché horizontal”.

 

Quelles sont les caractéristiques de votre forme élémentaire de bracelet ?

Les bracelets font 2 mm d’épaisseur (nous avons ensuite développé un modèle de 3 mm d’épaisseur pour un aspect plus massif). Ils ne sont pas moulés : nous partons d’un tube métallique, ce qui les rend plus qualitatifs. La fabrication 100 % française relève d’un mélange de production industrielle et artisanale : les formes réalisées en machine sont finalisées à la main.

 

La présentation des pièces en boutique semble faire partie intégrante de votre concept, pouvez-vous nous l’expliquer ?

Les bijoux sont enchâssés verticalement dans des supports unis ou marbrés, afin de dessiner une forme qui évoque une colonne vertébrale. Et le grand designer Martin Szekely nous a récemment fait l’honneur de dessiner un meuble vitré spécial, le “VLG” (Vitrine Le Gramme), dans lequel nos créations seront désormais présentées.

 

Le Gramme, collection spéciale pour Le Bon Marché

 

Comment avez-vous développé votre marque, tant sur le plan créatif que sur le plan commercial ?

Nous avons d’abord décliné une version de bracelet en argent poli à l’extérieur et brossé à l’intérieur. Puis en argent noir (fruit d’un traitement galvanique), puis en or 18 carats, jaune et rouge. En 2015, nous avons élaboré une forme d’anneau aussi élémentaire que celle du bracelet. Nous avons également développé différentes textures, le guillochage en pyramide, et le guillochage horizontal. À l’occasion de la fête des Pères, nous lançons au Bon Marché les modèles gravés. Mais ce qui est véritablement passionnant, c’est de voir la façon dont nos clients s’approprient nos pièces : en les combinant, ils créent des motifs et des configurations qui leur sont propres. À l’avenir, nous envisageons d’étendre notre démarche à d’autres univers afin de construire une vraie marque lifestyle, en commençant par les objets servant à l’écriture, et à l’univers du voyage.

 

www.legramme.com

Le gramme sur Instagram

 

Photos : ludovic Parisot

Cartier haute joaillerie : une collection entre abstraction et figuration
1

Cartier haute joaillerie : une collection entre abstraction et figuration

Joaillerie Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie Cartier imagine des créations inspirées de ces thèmes iconiques comme la panthère, les éléments, la faune et la flore et qui fusionnent abstraction et figuration avec une finesse rare. Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie Cartier imagine des créations inspirées de ces thèmes iconiques comme la panthère, les éléments, la faune et la flore et qui fusionnent abstraction et figuration avec une finesse rare.

Pomellato se lance dans la haute joaillerie avec “La Gioia”
418

Pomellato se lance dans la haute joaillerie avec “La Gioia”

Joaillerie La maison milanaise Pomellato dévoile sa toute première collection haute joaillerie baptisée “La Gioia”. Un subtil équilibre entre héritage et innovation, avec une collection inspirée des bagues Nudo, des chaînes Tango ou encore des pierres dures de Ritratto. La maison milanaise Pomellato dévoile sa toute première collection haute joaillerie baptisée “La Gioia”. Un subtil équilibre entre héritage et innovation, avec une collection inspirée des bagues Nudo, des chaînes Tango ou encore des pierres dures de Ritratto.

Advertising
Astrophysique et mathématiques, invitées spéciales de Boucheron pour sa collection de haute joaillerie Contemplation
1

Astrophysique et mathématiques, invitées spéciales de Boucheron pour sa collection de haute joaillerie Contemplation

Joaillerie Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie, la maison Boucheron et sa directrice artistique Claire Choisne ont invité les mathématiques et l'astrophysique pour concevoir des pièces exceptionnelles. Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie, la maison Boucheron et sa directrice artistique Claire Choisne ont invité les mathématiques et l'astrophysique pour concevoir des pièces exceptionnelles.

La collection de joaillerie de Lorena Vergani pour Sibylle Von Münster
800

La collection de joaillerie de Lorena Vergani pour Sibylle Von Münster

Joaillerie Sibylle Von Münster, jeune créatrice parisienne de joaillerie, collabore avec Lorena Vergani dans une collection architecturale et éclatante en série limitée, baptisée “Sparkling Fragments”. A découvrir en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, du 6 juillet au 31 septembre.  Sibylle Von Münster, jeune créatrice parisienne de joaillerie, collabore avec Lorena Vergani dans une collection architecturale et éclatante en série limitée, baptisée “Sparkling Fragments”. A découvrir en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, du 6 juillet au 31 septembre. 

Tiffany décline la manchette d'Elsa Peretti en couleurs
1

Tiffany décline la manchette d'Elsa Peretti en couleurs

Joaillerie Tiffany célèbre les 50 ans de sa célèbre manchette “Bone” dessinée par Elsa Peretti en la déclinant dans des couleurs vibrantes. Tiffany célèbre les 50 ans de sa célèbre manchette “Bone” dessinée par Elsa Peretti en la déclinant dans des couleurs vibrantes.