846

Rencontre exclusive avec Adrien Messié et Erwan Le Louër, créateurs des bijoux Le Gramme

 

En l’espace de trois ans, Adrien Messié et Erwan Le Louër, cofondateurs de la marque Le Gramme, ont conquis les hommes chics de tous horizons avec leur concept de bijoux masculins épurés et inventifs. Rencontre.

Propos recueillis par Delphine Roche

Numéro : Quelle est l’idée directrice de votre marque Le Gramme ?

Adrien Messié : J’ai toujours porté des bracelets en argent très simples, mais la forme n’était jamais exactement telle que je la souhaitais. Il y a trois ans et demi, j’ai donc fait fabriquer une forme simple, élémentaire, qui autoriserait de nombreuses déclinaisons sans jamais perdre son style rigoureux et pur. Et au même moment, j’ai rencontré Erwan, qui avait monté une marque de bijoux éthiques. Nous nous sommes donc associés. Auparavant, j’avais travaillé sept ans chez la designer Andrée Putman, je suis très fortement influencé par les arts décoratifs. Erwan et moi aimons beaucoup le travail de l’artiste Donald Judd, et ses emblématiques sculptures minimales en aluminium. En réalisant les premiers prototypes de bracelets en argent, nous nous sommes rendu compte que le fabricant les identifiait selon leur poids. De là est née l’idée du nom “Le Gramme”, chaque pièce est désignée par son grammage. Originellement, la marque s’adressait aux hommes, mais les femmes se la sont très vite appropriée. 

Le Gramme, collection “Guilloché horizontal”.

 

Quelles sont les caractéristiques de votre forme élémentaire de bracelet ?

Les bracelets font 2 mm d’épaisseur (nous avons ensuite développé un modèle de 3 mm d’épaisseur pour un aspect plus massif). Ils ne sont pas moulés : nous partons d’un tube métallique, ce qui les rend plus qualitatifs. La fabrication 100 % française relève d’un mélange de production industrielle et artisanale : les formes réalisées en machine sont finalisées à la main.

 

La présentation des pièces en boutique semble faire partie intégrante de votre concept, pouvez-vous nous l’expliquer ?

Les bijoux sont enchâssés verticalement dans des supports unis ou marbrés, afin de dessiner une forme qui évoque une colonne vertébrale. Et le grand designer Martin Szekely nous a récemment fait l’honneur de dessiner un meuble vitré spécial, le “VLG” (Vitrine Le Gramme), dans lequel nos créations seront désormais présentées.

 

Le Gramme, collection spéciale pour Le Bon Marché

 

Comment avez-vous développé votre marque, tant sur le plan créatif que sur le plan commercial ?

Nous avons d’abord décliné une version de bracelet en argent poli à l’extérieur et brossé à l’intérieur. Puis en argent noir (fruit d’un traitement galvanique), puis en or 18 carats, jaune et rouge. En 2015, nous avons élaboré une forme d’anneau aussi élémentaire que celle du bracelet. Nous avons également développé différentes textures, le guillochage en pyramide, et le guillochage horizontal. À l’occasion de la fête des Pères, nous lançons au Bon Marché les modèles gravés. Mais ce qui est véritablement passionnant, c’est de voir la façon dont nos clients s’approprient nos pièces : en les combinant, ils créent des motifs et des configurations qui leur sont propres. À l’avenir, nous envisageons d’étendre notre démarche à d’autres univers afin de construire une vraie marque lifestyle, en commençant par les objets servant à l’écriture, et à l’univers du voyage.

 

www.legramme.com

Le gramme sur Instagram

 

Photos : ludovic Parisot

Rencontre avec Malakai, le chapelier préféré de Beyoncé
989

Rencontre avec Malakai, le chapelier préféré de Beyoncé

Mode Beyoncé, Erykah Badu, FKA Twigs, Violet Chachki, Katy Perry, Nicki Minaj, Emily Ratajowski ou encore Ciara... Les créations de House of Malakai, un artiste-chapelier originaire de l’Ouest américain, maintenant basé entre Berlin et Bali, coiffent les têtes des plus grandes stars depuis la création de sa marque en 2013. Rencontre avec un créateur inspiré. Beyoncé, Erykah Badu, FKA Twigs, Violet Chachki, Katy Perry, Nicki Minaj, Emily Ratajowski ou encore Ciara... Les créations de House of Malakai, un artiste-chapelier originaire de l’Ouest américain, maintenant basé entre Berlin et Bali, coiffent les têtes des plus grandes stars depuis la création de sa marque en 2013. Rencontre avec un créateur inspiré.

Le rêve russe de Chanel magnifié par une nouvelle collection de haute joaillerie
789

Le rêve russe de Chanel magnifié par une nouvelle collection de haute joaillerie

Joaillerie Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie, la maison Chanel rend hommage aux liens que Coco Chanel nouait avec l'intelligentsia russe parisienne du début du XXe siècle. Sublime et mémorielle, elle présente près de 70 modèles richement ornementés, inspirés par l’artisanat, les oeuvres d’art et les symboles d’une Russie exilée à l'autre bout de l'Europe. Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie, la maison Chanel rend hommage aux liens que Coco Chanel nouait avec l'intelligentsia russe parisienne du début du XXe siècle. Sublime et mémorielle, elle présente près de 70 modèles richement ornementés, inspirés par l’artisanat, les oeuvres d’art et les symboles d’une Russie exilée à l'autre bout de l'Europe.

“Riders of the Knights” : une armure de diamants signée Louis Vuitton
707

“Riders of the Knights” : une armure de diamants signée Louis Vuitton

Joaillerie La maison Louis Vuitton dévoile une nouvelle collection de haute joaillerie, “Riders of the Knights”, inspirée par les héroïnes médiévales, où les bijoux deviennent armures et symbolisent la force des femmes. La maison Louis Vuitton dévoile une nouvelle collection de haute joaillerie, “Riders of the Knights”, inspirée par les héroïnes médiévales, où les bijoux deviennent armures et symbolisent la force des femmes.

La collection “Les Ciels de Chaumet” : la splendeur des étoiles
699

La collection “Les Ciels de Chaumet” : la splendeur des étoiles

Joaillerie La maison de haute joaillerie Chaumet dévoile une nouvelle collection inspirée par l’univers céleste, où l’éclat des diamants emprunte à la splendeur du firmament. La maison de haute joaillerie Chaumet dévoile une nouvelle collection inspirée par l’univers céleste, où l’éclat des diamants emprunte à la splendeur du firmament.

Gucci s’installe place Vendôme pour sa première collection de haute joaillerie
564

Gucci s’installe place Vendôme pour sa première collection de haute joaillerie

Joaillerie À l’occasion de la toute première collection Gucci de haute joaillerie, la maison italienne choisit la place Vendôme à Paris pour y installer la première boutique de créations joaillières de son directeur artistique Alessandro Michele. À l’occasion de la toute première collection Gucci de haute joaillerie, la maison italienne choisit la place Vendôme à Paris pour y installer la première boutique de créations joaillières de son directeur artistique Alessandro Michele.

Où acheter les bijoux baroques de Samuel François?
988

Où acheter les bijoux baroques de Samuel François?

Joaillerie Le 4 juillet 2019, chez le fleuriste Arturo Arita, le styliste Samuel François présentera sa seconde exposition-vente dédiée à ses bijoux et créations surréalistes et baroques. Le 4 juillet 2019, chez le fleuriste Arturo Arita, le styliste Samuel François présentera sa seconde exposition-vente dédiée à ses bijoux et créations surréalistes et baroques.