Numero

Louis Vuitton : quels artistes réinventent le sac Capucines ?

Accessoires

Pour la seconde fois, Louis Vuitton invite six artistes contemporains internationaux à réinterpréter l’un de ses modèles de sac iconiques : le Capucines. Découvrez les créations inédites de Beatriz Milhazes, Jean-Michel Othoniel, Josh Smith, Henry Taylor, Liu Wei et Zhao Zhao, toutes en édition limitée à 200 exemplaires.

 

  • Louis Vuitton Capucines par Josh Smith

  • Louis Vuitton Capucines par Jean-Michel Othoniel

  • Louis Vuitton Capucines par Jean-Michel Othoniel

  • Louis Vuitton Capucines par Beatriz Milhazes

  • Louis Vuitton Capucines par Beatriz Milhazes

  • Louis Vuitton Capucines par Henry Taylor

  • Louis Vuitton Capucines par Henry Taylor

  • Louis Vuitton Capucines par Liu Wei

  • Louis Vuitton Capucines par Zhao Zhao

  • Louis Vuitton Capucines par Zhao Zhao

  • Louis Vuitton Capucines par Zhao Zhao

  • Louis Vuitton Capucines par Beatriz Milhazes

  • Louis Vuitton Capucines par Henry Taylor

  • Louis Vuitton Capucines par Jean-Michel Othoniel

  • Louis Vuitton Capucines par Josh Smith

  • Louis Vuitton Capucines par Liu Wei

1/16

En 2019, afin de célébrer le sixième anniversaire de son modèle de sac iconique Capucines, la maison Louis Vuitton a une idée : inviter six artistes contemporains internationaux à réinterpréter son design épuré à la forme de trapèze caractéristique. Ce sont donc Alex Israel, Urs Fischer, Jonas Wood, Tschabalala Self, Nicholas Hlobo et Sam Falls qui se sont frottés les premiers à cet exercice, jouant aussi bien sur les couleurs du sacs que les dessins de ses coutures en passant par des effets de matière et imprimés, jusqu’à même – dans le cas d’Urs Fischer – y ajouter un appendice en forme de banane.

 

Pour la deuxième collection “ArtyCapucines”, la maison française renouvelle l’expérience et invite à six nouveaux artistes : Beatriz Milhazes, Jean-Michel Othoniel, Josh Smith, Henry Taylor, Liu Wei et Zhao Zhao, autant de plasticiens issus des quatre coins du monde dont les pratiques très variées amènent un regard singulier sur cette pièce aux lignes classiques. Connue pour ses peintures ultra-colorées presque hallucinatoires mêlant fleurs, motifs et formes abstraites, l’artiste brésilienne Beatriz Milhazes appose pour preuve son esthétique caractéristique à un modèle blanc qu’elle parsème de ronds rouges, jaunes ou bleus découpés chacun dans une variété de cuir différente – dix-huit, au total.

Capucines par Beatriz Milhazes.

Capucines par Liu Wei.

C’est un tout autre effet de matière qu’opère le plasticien chinois Liu Wei, s'inspirant de sa propre installation réalisée pour la dernière Biennale de Venise. Afin d’évoquer les larges feuilles de métal semblables à des pétales de cette sculpture monumentale, des morceaux de cuir ont été teintés en argent puis fixés par des rivets qui donnent au sac une apparence mécanique. De son côté, le peintre américain Henry Taylor opte pour la figuration, transférant sur un cuir brun clair l’un de ses portraits par impression laser. Le visage de l’artiste Noah Davis s’y reconnaît, élégamment représenté par le peintre dont les coups de pinceaux semblent apparaître directement sur le sac grâce à ce procédé habile et très contemporain.

Capucines par Henry Taylor.

Capucines par Zhao Zhao.

Provocateur et engagé, le Chinois Zhao Zhao s’inspire lui aussi de l’une de ses œuvres afin d’habiller le Capucines : une sculpture aux airs de puzzle motif camouflage, composée de fragments de cuivre, d’acier et de fer noir. Les lignes ondulatoires de cette composition et son mélange de matière se retrouvent ici dans plus de 300 morceaux découpés au laser dans cinq variétés de cuir, par la suite brodés ou sculptés en relief et enfin assemblés pour créer une texture unique. Fidèle aux assemblages de boules qui forment ses œuvres, le sculpteur français Jean-Michel Othoniel crée quant à lui une anse faite de sphères en résine noire, tandis que le contenant du sac se décline dans un raphia tissé écru, encerclé par une guirlande noire.

Capucines par Jean-Michel Othoniel.

Capucines par Josh Smith.

Enfin, le peintre new-yorkais Josh Smith pare le Capucines de l’une de ses toiles où s’inscrit son propre nom en grand, dans les vives couleurs qui font sa signature. Ses fonds colorés s'impriment puis ses lettres se brodent sur une toile de coton blanche à laquelle des centaines de points brodés attribuent une texture et une profondeur. La doublure accueille une autre toile du peintre, représentant cette fois-ci un palmier.

 

À partir du 30 octobre prochain, chacun de ces modèles sera disponible en édition limitée à 200 exemplaires dans une sélection de boutiques à travers le monde. Un projet qui rappelle le lien fort entretenu par la maison Louis Vuitton avec l’art, manifeste à travers les nombreuses réinterprétations de ses sacs par des artistes majeurs au fil des années : Stephen Sprouse (2001), Takashi Murakami (2003), Richard Prince (2007), Yayoi Kusama (2012) ou encore Jeff Koons (2017) en sont les exemples les plus mémorables.

 

 

La collection Artycapucines sera disponible à partir du 30 octobre dans une sélection de boutiques Louis Vuitton à travers le monde. 

Lire aussi

loading loading