Advertising
Advertising
06 Mai

Louise Bourgeois inspire Simone Rocha pour deux paires de boucles d'oreilles

 

En collaboration avec la galerie Hauser & Wirth, Simone Rocha dévoile ce mois-ci, en édition limitée, deux paires de boucles d'oreilles arty s'inspirant du travail de Louise Bourgeois. 

Par La rédaction

Les boucles d'oreilles Simone Rocha inspirées de l'œuvre “Spiral Woman“ (2003) de Louise Bourgeois
1/5
Les boucles d'oreilles Simone Rocha inspirées de l'œuvre “Untitled” (1995) de Louise Bourgeois
2/5
Collection Simone Rocha automne-hiver 2019-2020
3/5
Collection Simone Rocha automne-hiver 2019-2020
4/5
Simone Rocha par Eoin Mcloughlin
5/5
Les boucles d'oreilles Simone Rocha inspirées de l'œuvre “Spiral Woman“ (2003) de Louise Bourgeois
Les boucles d'oreilles Simone Rocha inspirées de l'œuvre “Untitled” (1995) de Louise Bourgeois
Collection Simone Rocha automne-hiver 2019-2020
Collection Simone Rocha automne-hiver 2019-2020
Simone Rocha par Eoin Mcloughlin
  • À tout juste 16 ans, Simone Rocha découvrait les oeuvres de Louise Bourgeois au Musée d’Art Moderne de Dublin. Depuis, elle entretient avec l’artiste un rapport singulier, lié à leurs inspirations et sujets de prédilection communs. La féminité, l’érotisme ou le corps, sont ainsi, autant de thèmes qui s’inscrivent dans ses collections, et que l'on retrouve dans les œuvres de Louise Bourgeois tout au long de sa carrière. En février dernier, cette admiration que voue la designer pour la plasticienne s'exprimait dans sa collection automne-hiver 2019-2020 où elle livrait d'incroyables pièces brodées aux motifs toiles d’araignées, en référence explicite à la sculpture monumentale Mother (1999) exposée au musée Long à Shanghai.

     

    Ce mois-ci​, Simone Rocha dévoile, en collaboration avec la galerie Hauser & Wirth, deux paires de boucles d’oreilles en hommage à Louise Bourgeois. Inspirées de deux sculptures textiles de l’artiste, Spiral Woman (2003) ainsi qu’Untitled (1995), ces deux nouvelles créations, confectionnées en or plaqué 24 carats et limitées à 250 exemplaires, reprennent les lignes délicates du corps féminin, tantôt dans une version naturaliste, tantôt enveloppé dans un cocon aux formes arrondies.

     

    Simone Rocha n’en est pas à sa première collaboration avec Hauser & Wirth. En effet, il y a quelques mois, la galerie suisse inaugurait sa nouvelle adresse à St. Moritz avec l’exposition monographique, Papillons noirs, consacrée à la plasticienne disparue en 2010. A cette occasion, la créatrice irlandaise, régulièrement célébrée pour son style à la fois victorien et ultra-contemporain, présentait une vidéo qui soulignait l’influence manifeste que Louise Bourgeois exerce sur son processus créatif. “j’aime ce contraste du dur et du doux, de quelque chose fait par la main et organique à la fois, et que je tente de traduire au sein de mes collections,” explique ainsi Simone Rocha dans la vidéo.  

     

  • À tout juste 16 ans, Simone Rocha découvrait les oeuvres de Louise Bourgeois au Musée d’Art Moderne de Dublin. Depuis, elle entretient avec l’artiste un rapport singulier, lié à leurs inspirations et sujets de prédilection communs. La féminité, l’érotisme ou le corps, sont ainsi, autant de thèmes qui s’inscrivent dans ses collections, et que l'on retrouve dans les œuvres de Louise Bourgeois tout au long de sa carrière. En février dernier, cette admiration que voue la designer pour la plasticienne s'exprimait dans sa collection automne-hiver 2019-2020 où elle livrait d'incroyables pièces brodées aux motifs toiles d’araignées, en référence explicite à la sculpture monumentale Mother (1999) exposée au musée Long à Shanghai.

     

    Ce mois-ci​, Simone Rocha dévoile, en collaboration avec la galerie Hauser & Wirth, deux paires de boucles d’oreilles en hommage à Louise Bourgeois. Inspirées de deux sculptures textiles de l’artiste, Spiral Woman (2003) ainsi qu’Untitled (1995), ces deux nouvelles créations, confectionnées en or plaqué 24 carats et limitées à 250 exemplaires, reprennent les lignes délicates du corps féminin, tantôt dans une version naturaliste, tantôt enveloppé dans un cocon aux formes arrondies.

     

    Simone Rocha n’en est pas à sa première collaboration avec Hauser & Wirth. En effet, il y a quelques mois, la galerie suisse inaugurait sa nouvelle adresse à St. Moritz avec l’exposition monographique, Papillons noirs, consacrée à la plasticienne disparue en 2010. A cette occasion, la créatrice irlandaise, régulièrement célébrée pour son style à la fois victorien et ultra-contemporain, présentait une vidéo qui soulignait l’influence manifeste que Louise Bourgeois exerce sur son processus créatif. “j’aime ce contraste du dur et du doux, de quelque chose fait par la main et organique à la fois, et que je tente de traduire au sein de mes collections,” explique ainsi Simone Rocha dans la vidéo.  

     

  • À tout juste 16 ans, Simone Rocha découvrait les oeuvres de Louise Bourgeois au Musée d’Art Moderne de Dublin. Depuis, elle entretient avec l’artiste un rapport singulier, lié à leurs inspirations et sujets de prédilection communs. La féminité, l’érotisme ou le corps, sont ainsi, autant de thèmes qui s’inscrivent dans ses collections, et que l'on retrouve dans les œuvres de Louise Bourgeois tout au long de sa carrière. En février dernier, cette admiration que voue la designer pour la plasticienne s'exprimait dans sa collection automne-hiver 2019-2020 où elle livrait d'incroyables pièces brodées aux motifs toiles d’araignées, en référence explicite à la sculpture monumentale Mother (1999) exposée au musée Long à Shanghai.

     

    Ce mois-ci​, Simone Rocha dévoile, en collaboration avec la galerie Hauser & Wirth, deux paires de boucles d’oreilles en hommage à Louise Bourgeois. Inspirées de deux sculptures textiles de l’artiste, Spiral Woman (2003) ainsi qu’Untitled (1995), ces deux nouvelles créations, confectionnées en or plaqué 24 carats et limitées à 250 exemplaires, reprennent les lignes délicates du corps féminin, tantôt dans une version naturaliste, tantôt enveloppé dans un cocon aux formes arrondies.

     

    Simone Rocha n’en est pas à sa première collaboration avec Hauser & Wirth. En effet, il y a quelques mois, la galerie suisse inaugurait sa nouvelle adresse à St. Moritz avec l’exposition monographique, Papillons noirs, consacrée à la plasticienne disparue en 2010. A cette occasion, la créatrice irlandaise, régulièrement célébrée pour son style à la fois victorien et ultra-contemporain, présentait une vidéo qui soulignait l’influence manifeste que Louise Bourgeois exerce sur son processus créatif. “j’aime ce contraste du dur et du doux, de quelque chose fait par la main et organique à la fois, et que je tente de traduire au sein de mes collections,” explique ainsi Simone Rocha dans la vidéo.  

     

  • À tout juste 16 ans, Simone Rocha découvrait les oeuvres de Louise Bourgeois au Musée d’Art Moderne de Dublin. Depuis, elle entretient avec l’artiste un rapport singulier, lié à leurs inspirations et sujets de prédilection communs. La féminité, l’érotisme ou le corps, sont ainsi, autant de thèmes qui s’inscrivent dans ses collections, et que l'on retrouve dans les œuvres de Louise Bourgeois tout au long de sa carrière. En février dernier, cette admiration que voue la designer pour la plasticienne s'exprimait dans sa collection automne-hiver 2019-2020 où elle livrait d'incroyables pièces brodées aux motifs toiles d’araignées, en référence explicite à la sculpture monumentale Mother (1999) exposée au musée Long à Shanghai.

     

    Ce mois-ci​, Simone Rocha dévoile, en collaboration avec la galerie Hauser & Wirth, deux paires de boucles d’oreilles en hommage à Louise Bourgeois. Inspirées de deux sculptures textiles de l’artiste, Spiral Woman (2003) ainsi qu’Untitled (1995), ces deux nouvelles créations, confectionnées en or plaqué 24 carats et limitées à 250 exemplaires, reprennent les lignes délicates du corps féminin, tantôt dans une version naturaliste, tantôt enveloppé dans un cocon aux formes arrondies.

     

    Simone Rocha n’en est pas à sa première collaboration avec Hauser & Wirth. En effet, il y a quelques mois, la galerie suisse inaugurait sa nouvelle adresse à St. Moritz avec l’exposition monographique, Papillons noirs, consacrée à la plasticienne disparue en 2010. A cette occasion, la créatrice irlandaise, régulièrement célébrée pour son style à la fois victorien et ultra-contemporain, présentait une vidéo qui soulignait l’influence manifeste que Louise Bourgeois exerce sur son processus créatif. “j’aime ce contraste du dur et du doux, de quelque chose fait par la main et organique à la fois, et que je tente de traduire au sein de mes collections,” explique ainsi Simone Rocha dans la vidéo.  

     

  • À tout juste 16 ans, Simone Rocha découvrait les oeuvres de Louise Bourgeois au Musée d’Art Moderne de Dublin. Depuis, elle entretient avec l’artiste un rapport singulier, lié à leurs inspirations et sujets de prédilection communs. La féminité, l’érotisme ou le corps, sont ainsi, autant de thèmes qui s’inscrivent dans ses collections, et que l'on retrouve dans les œuvres de Louise Bourgeois tout au long de sa carrière. En février dernier, cette admiration que voue la designer pour la plasticienne s'exprimait dans sa collection automne-hiver 2019-2020 où elle livrait d'incroyables pièces brodées aux motifs toiles d’araignées, en référence explicite à la sculpture monumentale Mother (1999) exposée au musée Long à Shanghai.

     

    Ce mois-ci​, Simone Rocha dévoile, en collaboration avec la galerie Hauser & Wirth, deux paires de boucles d’oreilles en hommage à Louise Bourgeois. Inspirées de deux sculptures textiles de l’artiste, Spiral Woman (2003) ainsi qu’Untitled (1995), ces deux nouvelles créations, confectionnées en or plaqué 24 carats et limitées à 250 exemplaires, reprennent les lignes délicates du corps féminin, tantôt dans une version naturaliste, tantôt enveloppé dans un cocon aux formes arrondies.

     

    Simone Rocha n’en est pas à sa première collaboration avec Hauser & Wirth. En effet, il y a quelques mois, la galerie suisse inaugurait sa nouvelle adresse à St. Moritz avec l’exposition monographique, Papillons noirs, consacrée à la plasticienne disparue en 2010. A cette occasion, la créatrice irlandaise, régulièrement célébrée pour son style à la fois victorien et ultra-contemporain, présentait une vidéo qui soulignait l’influence manifeste que Louise Bourgeois exerce sur son processus créatif. “j’aime ce contraste du dur et du doux, de quelque chose fait par la main et organique à la fois, et que je tente de traduire au sein de mes collections,” explique ainsi Simone Rocha dans la vidéo.  

     

NuméroNews