Advertising
30

Angela et Teresa Missoni

 

La directrice artistique de la célèbre maison italienne et sa fille confient leurs secrets de famille

Depuis la naissance de leur maison dans les années 50, les Missoni ont construit un empire de l’élégance bohème en faisant rimer travail et amour familial.Numéro rencontre Angela, directrice artistique de Missoni, et sa fille cadette Teresa, pour tenter de leur soutirer leur recette du bonheur.

Angela Missoni et ses deux filles, Margherita et Teresa.
© Missoni par Juergen Teller

Numéro : Travailler dans l’entreprise familiale, est-ce inéluctable lorsque l’on naît chez les Missoni ?
Angela Missoni : 
J’ai longtemps essayé d’y résister [rires]. Jeune fille, j’étais obsédée par l’idée de faire des enfants. J’ai dit à mon père que je ne travaillerais jamais au sein de Missoni parce que je voulais dessiner des bijoux. Il m’a répondu : «Tu peux le faire dans le giron de la société, mais en toute indépendance, tu n’es pas obligée de travailler avec ta mère tous les jours. » [Rires.] Car ma mère a un caractère très fort. J’ai donc commencé à concevoir des licences, la première était une ligne pour enfants, puis j’ai finalement repris la direction artistique de la maison.
Teresa Missoni : Je conçois pour l’instant des projets spéciaux pour des œuvres de charité : un gâteau, une voiture, cela peut prendre différentes formes. J’adore la mode mais j’ai besoin d’explorer d’autres horizons créatifs. J’ai grandi dans les usines Missoni avec ma mère et ma grand-mère. J’aimerais vivre mes expériences et revenir peut-être dans l’entreprise familiale en apportant quelque chose de plus.

 

Êtes-vous une famille typiquement italienne, très nombreuse ?
Angela Missoni :
 En comptant mes amis, les amis de mes frères, ceux de mes enfants, les maris, les fiancés, nous atteignons le nombre de 50 à 55 personnes le jour de mon anniversaire, le 26 décembre.

 

Ressemblez-vous plutôt à la famille Jackson, la famille Simpson ou la famille Addams ? 
Angela Missoni :
 La famille Addams sans hésitation. [Rires.]
Teresa Missoni : Maman serait Morticia, je serais Mercredi et nous devrions inventer le personnage de Mardi pour ma grande soeur Margherita.

Rencontre avec la top model Natalia Vodianova et son fils Lucas Portman
748

Rencontre avec la top model Natalia Vodianova et son fils Lucas Portman

Ils font 2020 Telle mère, tel fils. Top model iconique surnommée “Supernova” en raison de son succès stratosphérique, Natalia Vodianova a certainement transmis plus que sa beauté en héritage à son aîné, Lucas Portman. Défiant les malédictions qui pèsent souvent sur les enfants de star, le jeune homme s’essaye lui aussi aujourd’hui au mannequinat tout en poursuivant ses études. Une bonne raison de provoquer, sous l’égide de Numéro Homme, une réunion de famille, pour savoir ce que les deux reines de beauté se racontent, le soir, autour du dîner.  Telle mère, tel fils. Top model iconique surnommée “Supernova” en raison de son succès stratosphérique, Natalia Vodianova a certainement transmis plus que sa beauté en héritage à son aîné, Lucas Portman. Défiant les malédictions qui pèsent souvent sur les enfants de star, le jeune homme s’essaye lui aussi aujourd’hui au mannequinat tout en poursuivant ses études. Une bonne raison de provoquer, sous l’égide de Numéro Homme, une réunion de famille, pour savoir ce que les deux reines de beauté se racontent, le soir, autour du dîner. 

“J'ai du mal à fermer ma gueule”, rencontre avec Nicolas Duvauchelle
833

“J'ai du mal à fermer ma gueule”, rencontre avec Nicolas Duvauchelle

Cinéma Vendredi, l'acteur français sera à l'affiche de “Balle Perdue”, un film d'action sur l'univers du go fast signé Guillaume Pierret et produit par Netflix. Vendredi, l'acteur français sera à l'affiche de “Balle Perdue”, un film d'action sur l'univers du go fast signé Guillaume Pierret et produit par Netflix.

Advertising
Drake en 9 posts mégalomanes sur Instagram
633

Drake en 9 posts mégalomanes sur Instagram

Lifestyle Qu'il soit dans des salles de concert pleines à craquer, entouré de scénographies spectaculaires, ou bien chez lui au Canada dans son manoir ultra luxueux, ou encore dans son jet privé designé par Virgil Alboh en personne… Sur son compte Instagram, Drake affiche haut et fort son opulence, quitte à passer pour un mégalomane. Retour sur les 9 clichés les plus bling-bling du 5ème rappeur le plus riche au monde selon Forbes – après Jay-Z, D. Dre, P Diddy et Kanye West. Qu'il soit dans des salles de concert pleines à craquer, entouré de scénographies spectaculaires, ou bien chez lui au Canada dans son manoir ultra luxueux, ou encore dans son jet privé designé par Virgil Alboh en personne… Sur son compte Instagram, Drake affiche haut et fort son opulence, quitte à passer pour un mégalomane. Retour sur les 9 clichés les plus bling-bling du 5ème rappeur le plus riche au monde selon Forbes – après Jay-Z, D. Dre, P Diddy et Kanye West.

“Chaque artiste est un Narcisse”: rencontre avec Mathias Kiss
857

“Chaque artiste est un Narcisse”: rencontre avec Mathias Kiss

Art Artiste atypique et artisan d’excellence, Mathias Kiss se nourrit de son passé de compagnon du devoir pour élaborer, à partir des codes des arts décoratifs classiques français, une œuvre iconoclaste et un peu punk, à son image.   Artiste atypique et artisan d’excellence, Mathias Kiss se nourrit de son passé de compagnon du devoir pour élaborer, à partir des codes des arts décoratifs classiques français, une œuvre iconoclaste et un peu punk, à son image.  

Greentea Peng: R’n’B solaire et remède contre l’ennui
328

Greentea Peng: R’n’B solaire et remède contre l’ennui

Musique Après une session Colors envoûtante en juin 2019 et deux EP en autoproduction, la talentueuse Greentea Peng revient avec le clip plus anxiogène de “Ghost Town”. Une vidéo qui s'éloigne de l'univers luxuriant et chaleureux de la chanteuse londonienne à la voix éraillée.   Après une session Colors envoûtante en juin 2019 et deux EP en autoproduction, la talentueuse Greentea Peng revient avec le clip plus anxiogène de “Ghost Town”. Une vidéo qui s'éloigne de l'univers luxuriant et chaleureux de la chanteuse londonienne à la voix éraillée.  

138

Qui est Yaeji, la nouvelle reine des raves coréennes?

Musique Après deux EP remarqués, la productrice américano-coréenne Yaeji vient d'annoncer la sortie de “WHAT WE DREW 우리 가 그려 왔던”, sa toute première mixtape, prévue pour le 2 avril. Mêlant house rêveuse et hip-hop, ses productions l'ont menée des clubs underground de Brooklyn jusqu'à la scène légendaire de Coachella.  Après deux EP remarqués, la productrice américano-coréenne Yaeji vient d'annoncer la sortie de “WHAT WE DREW 우리 가 그려 왔던”, sa toute première mixtape, prévue pour le 2 avril. Mêlant house rêveuse et hip-hop, ses productions l'ont menée des clubs underground de Brooklyn jusqu'à la scène légendaire de Coachella.