915

À quoi ressemble la nouvelle Philharmonie de Hambourg?

 

Geste architectural grandiose d’Herzog & de Meuron, la Philharmonie de Hambourg ouvre bientôt ses portes. Elle surplombe avec majesté l’Elbe de ses 110 mètres de haut.

Photo : Frans van der Heijden.

 

 

La Philharmonie ouvrira finalement début 2017. Ce projet pharaonique des architectes suisses à qui l’on doit la Tate Modern à Londres, articule des salles de concerts, des espaces publics et un hôtel. Il surmonte un ancien entrepôt en brique situé dans le quartier des docks, classé au patrimoine mondial de l’humanité. Mais c’est sa façade miroitante qui attire le regard et attise le désir. Elle règne en majesté sur le fleuve telle une île de verre. Depuis les premiers croquis à l’orée des années 2000, beaucoup a été dit et écrit sur cette entreprise ambitieuse, ainsi que sur ses retards. L’Elbphilharmonie n’a pourtant pas révélé tous ses secrets.

 

À l’occasion d’une visite privée organisée par l’entrepreneur allemand Frank Gerhard Schmidt, elle se dévoile sous un tout autre aspect. Si la salle de concerts principale – encore en travaux – fascine par ses structures alvéolaires qui lui donnent l’allure d’une ruche colossale, la surprise vient surtout des penthouses et des appartements privés, dévoilés pour la première fois. Ils offrent une vue imprenable sur l’architecture splendide d’Herzog & de Meuron, les formes sinueuses de leur ouvrage, et la façade composée de 1 100 éléments de verre. Du onzième au dernier étage, ils dominent un panorama unique sur le fleuve et sur les églises impressionnantes de la ville. Face à la massive cité de Hambourg, le bâtiment se fait aérien et organique. “Habiter au sein d’un chef-d’œuvre architectural, au sein même d’une Philharmonie, est une expérience unique”, explique la célèbre architecte d’intérieur Kate Hume qui travaille depuis un an sur le projet. “Nous nous adressons aux amoureux de la musique, mais aussi à ceux qui recherchent le calme en plein ciel, ou un lieu idéal pour installer des œuvres d’art ou de design, dont la perception évolue tout au long de la journée, à mesure que le soleil se déplace, pour finir sa course face aux appartements dans un spectacle magique.” Les fenêtres qui s’étendent sur 30 mètres font de ces joyaux de véritables nids perchés dans le ciel. Un Olympe contemporain pour des dieux mélomanes.

 

 

Par Thibaut Wychowanok

Fendi invite un pionnier de l’art digital à métamorphoser son Palazzo romain
723

Fendi invite un pionnier de l’art digital à métamorphoser son Palazzo romain

Art Fendi a fait appel à l’artiste et pionnier de la projection vidéo László Bordos pour métamorphoser l’impressionnant Palazzo della Civiltà Italiana, siège de la maison à Rome. Fendi a fait appel à l’artiste et pionnier de la projection vidéo László Bordos pour métamorphoser l’impressionnant Palazzo della Civiltà Italiana, siège de la maison à Rome.

Comment sauver les vestiges futuristes d’Oscar Niemeyer au Liban ?
877

Comment sauver les vestiges futuristes d’Oscar Niemeyer au Liban ?

Architecture Pendant un mois, des artistes venus du Liban et d’ailleurs se mobilisent pour sauver de la ruine la Foire internationale Rachid Karamé à Tripoli, complexe architectural imaginé dans les années 60 par Oscar Niemeyer. Pendant un mois, des artistes venus du Liban et d’ailleurs se mobilisent pour sauver de la ruine la Foire internationale Rachid Karamé à Tripoli, complexe architectural imaginé dans les années 60 par Oscar Niemeyer.

Rencontre avec Wang Shu, symbole du renouveau de l’architecture chinoise
850

Rencontre avec Wang Shu, symbole du renouveau de l’architecture chinoise

Architecture Aux côtés de sa femme, le Chinois Wang Shu a fondé à Hangzou, il y a près de vingt ans, son agence d’architecture, Amateur Architecture Studio. Ne déviant jamais de son éthique, il convoque dans ses constructions deux valeurs qui lui sont chères, la mémoire et le recyclage. Une ligne originale qui lui a valu le célèbre Pritzker Prize en 2012. Rencontre. Aux côtés de sa femme, le Chinois Wang Shu a fondé à Hangzou, il y a près de vingt ans, son agence d’architecture, Amateur Architecture Studio. Ne déviant jamais de son éthique, il convoque dans ses constructions deux valeurs qui lui sont chères, la mémoire et le recyclage. Une ligne originale qui lui a valu le célèbre Pritzker Prize en 2012. Rencontre.

Visite au Japon chez Tadao Ando, l’architecte célébré au Centre Pompidou
867

Visite au Japon chez Tadao Ando, l’architecte célébré au Centre Pompidou

Architecture Cet ancien boxeur autodidacte s’est imposé par la force de ses idées dans le cercle fermé des grands architectes internationaux. Alors que le Centre Pompidou lui consacre une vaste rétrospective, Numéro art l’a rencontré dans son studio à Osaka. Cet ancien boxeur autodidacte s’est imposé par la force de ses idées dans le cercle fermé des grands architectes internationaux. Alors que le Centre Pompidou lui consacre une vaste rétrospective, Numéro art l’a rencontré dans son studio à Osaka.

À quoi ressemble le nouveau pavillon estival de la Serpentine Gallery imaginé par Frida Escobedo ?
887

À quoi ressemble le nouveau pavillon estival de la Serpentine Gallery imaginé par Frida Escobedo ?

Architecture C’est la Mexicaine Frida Escobedo qui a signé cette année la conception du célèbre pavillon d’été de la Serpentine Gallery, à Londres, construction éphémère nichée dans la verdure, à Hyde Park, jusqu’au 7 octobre. Rencontre. C’est la Mexicaine Frida Escobedo qui a signé cette année la conception du célèbre pavillon d’été de la Serpentine Gallery, à Londres, construction éphémère nichée dans la verdure, à Hyde Park, jusqu’au 7 octobre. Rencontre.

Qui est Ole Scheeren, l’architecte du futur qui a conquis l'Asie ?
875

Qui est Ole Scheeren, l’architecte du futur qui a conquis l'Asie ?

Architecture L’Allemand Ole Scheeren a cosigné avec Rem Koolhaas l’un des joyaux architecturaux du XXIe siècle, le CCTV Headquarters à Pékin. De Francfort à Singapour, il essaime à travers le monde sa vision optimiste et ses bâtiments spectaculaires et futuristes aux lignes déconstruites. L’Allemand Ole Scheeren a cosigné avec Rem Koolhaas l’un des joyaux architecturaux du XXIe siècle, le CCTV Headquarters à Pékin. De Francfort à Singapour, il essaime à travers le monde sa vision optimiste et ses bâtiments spectaculaires et futuristes aux lignes déconstruites.