Advertising
Pierre et Gilles consacrent les stars de la musique
21

Pierre et Gilles consacrent les stars de la musique

Numéro art

Depuis leur association en 1976, les artistes Pierre et Gilles ne cessent de relier leur pratique artistique au monde de la musique. Jusqu’au 23 février, la Philharmonie rassemble dans l'exposition “Pierre et Gilles. La fabrique des idoles“ des dizaines de portraits de musiciens, capturés dans l'univers délicieusement kitsch à la frontière du merveilleux qui a fait la signature du duo. D’Étienne Daho à Stromae, de Sheila à Clara Luciani, en passant par Marilyn Manson, Madonna, Lio ou Michael Jackson, tous s'y voient immortalisés en nouvelles idoles du monde contemporain.

Pierre et Gilles consacrent les stars de la musique
678

Pierre et Gilles consacrent les stars de la musique

Numéro art Depuis leur association en 1976, les artistes Pierre et Gilles ne cessent de relier leur pratique artistique au monde de la musique. Jusqu’au 23 février, la Philharmonie rassemble dans l'exposition “Pierre et Gilles. La fabrique des idoles“ des dizaines de portraits de musiciens, capturés dans l'univers délicieusement kitsch à la frontière du merveilleux qui a fait la signature du duo. D’Étienne Daho à Stromae, de Sheila à Clara Luciani, en passant par Marilyn Manson, Madonna, Lio ou Michael Jackson, tous s'y voient immortalisés en nouvelles idoles du monde contemporain. Depuis leur association en 1976, les artistes Pierre et Gilles ne cessent de relier leur pratique artistique au monde de la musique. Jusqu’au 23 février, la Philharmonie rassemble dans l'exposition “Pierre et Gilles. La fabrique des idoles“ des dizaines de portraits de musiciens, capturés dans l'univers délicieusement kitsch à la frontière du merveilleux qui a fait la signature du duo. D’Étienne Daho à Stromae, de Sheila à Clara Luciani, en passant par Marilyn Manson, Madonna, Lio ou Michael Jackson, tous s'y voient immortalisés en nouvelles idoles du monde contemporain.

Pierre Bergé : l'ultime entretien filmé pour l'Opéra de Paris
922

Pierre Bergé : l'ultime entretien filmé pour l'Opéra de Paris

Culture Neuf mois avant sa mort, Pierre Bergé, l'ancien compagnon du couturier Yves Saint Laurent, donnait son dernier entretien filmé pour un court-métrage de la 3e Scène – plate-forme numérique dédiée à la création de l'Opéra de Paris. Dans “Le Crépuscule des dieux”, celui qui a présidé l’Opéra de Paris de 1988 à 1994 se confie aux réalisateurs Gordon et Béziat : il évoque son amour pour la musique, ses souvenirs à la tête de l'institution de danse la plus connue en France et l’ouverture de l’Opéra Bastille.  Neuf mois avant sa mort, Pierre Bergé, l'ancien compagnon du couturier Yves Saint Laurent, donnait son dernier entretien filmé pour un court-métrage de la 3e Scène – plate-forme numérique dédiée à la création de l'Opéra de Paris. Dans “Le Crépuscule des dieux”, celui qui a présidé l’Opéra de Paris de 1988 à 1994 se confie aux réalisateurs Gordon et Béziat : il évoque son amour pour la musique, ses souvenirs à la tête de l'institution de danse la plus connue en France et l’ouverture de l’Opéra Bastille. 

Quel avenir pour l'art contemporain? Le président de la méga galerie Pace répond
486

Quel avenir pour l'art contemporain? Le président de la méga galerie Pace répond

Numéro art Marc Glimcher, président de la Pace Gallery, implantée dans six pays à travers le monde, confie à Numéro art ses pensées sur l’avenir du milieu de l’art : rôle des méga-galeries, Chine, France, poids des musées… Sa galerie ouvre à New York un gigantesque espace de 7 000 m2, qui accueillera les oeuvres de Calder, teamLab ou Yue Minjun. Marc Glimcher, président de la Pace Gallery, implantée dans six pays à travers le monde, confie à Numéro art ses pensées sur l’avenir du milieu de l’art : rôle des méga-galeries, Chine, France, poids des musées… Sa galerie ouvre à New York un gigantesque espace de 7 000 m2, qui accueillera les oeuvres de Calder, teamLab ou Yue Minjun.

Advertising
Advertising
L’artiste-chamane Kiki Smith ensorcèle la Monnaie de Paris
846

L’artiste-chamane Kiki Smith ensorcèle la Monnaie de Paris

Numéro art Jusqu'au 9 février, la Monnaie de Paris consacre la quasi totalité de ses espaces à l'artiste américaine Kiki Smith, qui y présente sa première rétrospective d'ampleur dans une institution française. Retour sur les lignes fortes de son œuvre à travers ses trois thématiques les plus récurrentes. Jusqu'au 9 février, la Monnaie de Paris consacre la quasi totalité de ses espaces à l'artiste américaine Kiki Smith, qui y présente sa première rétrospective d'ampleur dans une institution française. Retour sur les lignes fortes de son œuvre à travers ses trois thématiques les plus récurrentes.

Faut-il vraiment se réintéresser à Dalí ?
887

Faut-il vraiment se réintéresser à Dalí ?

Art L’ouvrage Dalí – L’Œuvre peint (éd. Taschen) est le résultat de nombreuses années de recherches du photographe Robert Descharnes et de l’historien de l’art Gilles Néret. Ils ont exhumé des toiles signées de l’artiste espagnol, maître du surréalisme, restées inaccessibles durant des années. L’ouvrage Dalí – L’Œuvre peint (éd. Taschen) est le résultat de nombreuses années de recherches du photographe Robert Descharnes et de l’historien de l’art Gilles Néret. Ils ont exhumé des toiles signées de l’artiste espagnol, maître du surréalisme, restées inaccessibles durant des années.

“Étoile(s)”, l’autobiographie sans filtre d’une danseuse de l’Opéra
746

“Étoile(s)”, l’autobiographie sans filtre d’une danseuse de l’Opéra

Culture Le 7 novembre dernier est sorti en librairie le premier livre de la danseuse étoile Dorothée Gilbert. Dans son autobiographie “Étoile(s)”, elle revient en 200 pages sur son parcours exceptionnel, un récit touchant, illustré par les photographies de son mari, James Bort. Le 7 novembre dernier est sorti en librairie le premier livre de la danseuse étoile Dorothée Gilbert. Dans son autobiographie “Étoile(s)”, elle revient en 200 pages sur son parcours exceptionnel, un récit touchant, illustré par les photographies de son mari, James Bort.

L'exposition “Other Spaces” nous plonge dans la 4e dimension
467

L'exposition “Other Spaces” nous plonge dans la 4e dimension

Art À une époque où les individus, objets de stimulations perpétuelles, expriment de plus en plus le besoin de s’évader dans un ailleurs, le collectif d’artistes londonien United Visual Artists (UVA) a imaginé un lieu alternatif, qui prend forme au sein de l’exposition intitulée – précisément – Other Spaces. Jusqu’au 8 décembre, cette odyssée immersive et multisensorielle mobilisant aussi bien le toucher que la vue et l’ouïe occupe tout un étage du 180 The Strand, un bâtiment brutaliste polyvalent situé en plein cœur de Londres. Une exposition qui a vu le jour grâce au concours de The Store x The Vinyl Factory et de la Fondation Cartier. À une époque où les individus, objets de stimulations perpétuelles, expriment de plus en plus le besoin de s’évader dans un ailleurs, le collectif d’artistes londonien United Visual Artists (UVA) a imaginé un lieu alternatif, qui prend forme au sein de l’exposition intitulée – précisément – Other Spaces. Jusqu’au 8 décembre, cette odyssée immersive et multisensorielle mobilisant aussi bien le toucher que la vue et l’ouïe occupe tout un étage du 180 The Strand, un bâtiment brutaliste polyvalent situé en plein cœur de Londres. Une exposition qui a vu le jour grâce au concours de The Store x The Vinyl Factory et de la Fondation Cartier.

Paris Photo : 6 photographes à suivre
875

Paris Photo : 6 photographes à suivre

Photographie Quelques semaines après le démontage de la 46e FIAC, le Grand Palais accueille à nouveau en ses lieux une autre foire incontournable : Paris Photo, consacrée à la création photographique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Pour cette 23e édition, 157 galeries sont au rendez-vous, alors que les secteurs Prismes et Curiosa présentent des installations inédites qui questionnent le médium photographique. Focus sur six jeunes photographes exposés dans ces deux espaces. Quelques semaines après le démontage de la 46e FIAC, le Grand Palais accueille à nouveau en ses lieux une autre foire incontournable : Paris Photo, consacrée à la création photographique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Pour cette 23e édition, 157 galeries sont au rendez-vous, alors que les secteurs Prismes et Curiosa présentent des installations inédites qui questionnent le médium photographique. Focus sur six jeunes photographes exposés dans ces deux espaces.

Le jour où Orlan se lança dans sa 4e opération de chirurgie esthétique
843

Le jour où Orlan se lança dans sa 4e opération de chirurgie esthétique

Numéro art Le 8 novembre 1991 commença pour Orlan un compte à rebours : un mois, très exactement, avant sa quatrième opération chirurgicale volontaire, d’intention artistique. Comme les huit autres (dont “Couture et Suture” en 1990, “Opération-Opéra” en 1991, “Omniprésence” en 1993…) cette opération de chirurgie esthétique porte un titre : “Opération réussie”. Le 8 novembre 1991 commença pour Orlan un compte à rebours : un mois, très exactement, avant sa quatrième opération chirurgicale volontaire, d’intention artistique. Comme les huit autres (dont “Couture et Suture” en 1990, “Opération-Opéra” en 1991, “Omniprésence” en 1993…) cette opération de chirurgie esthétique porte un titre : “Opération réussie”.

loading
Plus d'articles

Advertising