Advertising
Cindy Sherman en couverture de Numéro art #6
786

Cindy Sherman en couverture de Numéro art #6

Numéro art Découvrez le sommaire et les trois couvertures de ce numéro d'été : Cindy Sherman,  le musicien culte Dev Hynes par Jacolby Satterwhite, et la pop star italienne Mahmood par Francesco Vezzoli. Mais aussi Virgil Abloh, Hito Steyerl.... En kiosque depuis le19 juin. Découvrez le sommaire et les trois couvertures de ce numéro d'été : Cindy Sherman,  le musicien culte Dev Hynes par Jacolby Satterwhite, et la pop star italienne Mahmood par Francesco Vezzoli. Mais aussi Virgil Abloh, Hito Steyerl.... En kiosque depuis le19 juin.

Futura 2000 rhabille le Palais de Tokyo pour sa réouverture
609

Futura 2000 rhabille le Palais de Tokyo pour sa réouverture

Numéro art Depuis sa réouverture officielle au public ce lundi 15 juin, le Palais de Tokyo accueille, en plus de ses expositions actuelles, une œuvre inédite de Futura 2000. Pour l'occasion, le street artiste new-yorkais a habillé l'intégralité des baies vitrées de son restaurant d'une vaste peinture abstraite et colorée. Depuis sa réouverture officielle au public ce lundi 15 juin, le Palais de Tokyo accueille, en plus de ses expositions actuelles, une œuvre inédite de Futura 2000. Pour l'occasion, le street artiste new-yorkais a habillé l'intégralité des baies vitrées de son restaurant d'une vaste peinture abstraite et colorée.

Annie Leibovitz arrête le temps à la galerie Hauser & Wirth
698

Annie Leibovitz arrête le temps à la galerie Hauser & Wirth

Numéro art Ce vendredi 19 juin, la galerie Hauser & Wirth inaugure une nouvelle exposition en ligne, consacrée cette fois-ci à la photographe américaine Annie Leibovitz. Célèbre pour ses portraits cultes de figures majeures de notre époque, cette dernière présente ici un volet plus inattendu de son œuvre : des natures mortes, objets et moments où l'humain passe au second plan, dissimulé derrière le silence du souvenir ou de l'absence. Ce vendredi 19 juin, la galerie Hauser & Wirth inaugure une nouvelle exposition en ligne, consacrée cette fois-ci à la photographe américaine Annie Leibovitz. Célèbre pour ses portraits cultes de figures majeures de notre époque, cette dernière présente ici un volet plus inattendu de son œuvre : des natures mortes, objets et moments où l'humain passe au second plan, dissimulé derrière le silence du souvenir ou de l'absence.

Advertising
Advertising
Le jour où Björk s’est transformée en baleine
865

Le jour où Björk s’est transformée en baleine

Art En 2005, Matthew Barney joue avec les notions de liberté et de contrainte dans “Drawing Restraint 9” et transforme ses personnages en baleines. À l’époque, Björk, alors compagne à la ville comme à l’écran de l’artiste américain, raconte à Numéro son rôle dans cette œuvre étonnante. En 2005, Matthew Barney joue avec les notions de liberté et de contrainte dans “Drawing Restraint 9” et transforme ses personnages en baleines. À l’époque, Björk, alors compagne à la ville comme à l’écran de l’artiste américain, raconte à Numéro son rôle dans cette œuvre étonnante.

À Paris, les jeunes artistes s’engagent pour la Fondation Le Refuge
836

À Paris, les jeunes artistes s’engagent pour la Fondation Le Refuge

Numéro art Du 20 au 28 juin, le commissaire d'exposition Nicolas Dewavrin organise dans l'espace de la galerie Ground Effect une exposition caritative en soutien à la Fondation Le Refuge, créée pour accompagner les jeunes LGBTQ+ rejetés par leur famille. Quinze jeune talents de la scène artistique française y présenteront des œuvres dont la moitié des bénéfices des ventes reviendront à l'association.  Du 20 au 28 juin, le commissaire d'exposition Nicolas Dewavrin organise dans l'espace de la galerie Ground Effect une exposition caritative en soutien à la Fondation Le Refuge, créée pour accompagner les jeunes LGBTQ+ rejetés par leur famille. Quinze jeune talents de la scène artistique française y présenteront des œuvres dont la moitié des bénéfices des ventes reviendront à l'association. 

Pourquoi cinq hommes ont tenté de voler le musée du quai Branly
486

Pourquoi cinq hommes ont tenté de voler le musée du quai Branly

Numéro art Vendredi dernier, le musée du quai Branly-Jacques Chirac a été la cible d'une tentative de vol par un groupe de cinq hommes, en plein jour. Ceux-ci ont tenté de dérober un poteau funéraire Bari du Congo datant du XIXe siècle, afin de dénoncer sa place dans les collections de l'institution parisienne.  Vendredi dernier, le musée du quai Branly-Jacques Chirac a été la cible d'une tentative de vol par un groupe de cinq hommes, en plein jour. Ceux-ci ont tenté de dérober un poteau funéraire Bari du Congo datant du XIXe siècle, afin de dénoncer sa place dans les collections de l'institution parisienne. 

Roger Ballen ouvre grand les portes de ses cauchemars à la Halle Saint Pierre
698

Roger Ballen ouvre grand les portes de ses cauchemars à la Halle Saint Pierre

Numéro art Depuis le 7 septembre dernier, la Halle Saint Pierre – musée parisien consacré à l'art brut et outsider à quelques pas de la basilique du Sacré-Cœur – consacre une rétrospective d'ampleur au photographe américain Roger Ballen, la plus grande qu'il ait jamais connu. Sa réouverture récente offre l'occasion de plonger dans l'univers hanté de cet artiste fasciné par les mystères de l'humain et de son inconscient, qui s'incarnent dans ses mises en scène inquiétantes en noir et blanc où se croisent hommes et femmes marginaux, animaux, poupées et fantômes. À cette occasion exceptionnelle, le photographe recrée ici ses décors favoris à travers une étonnante installation in situ.  Depuis le 7 septembre dernier, la Halle Saint Pierre – musée parisien consacré à l'art brut et outsider à quelques pas de la basilique du Sacré-Cœur – consacre une rétrospective d'ampleur au photographe américain Roger Ballen, la plus grande qu'il ait jamais connu. Sa réouverture récente offre l'occasion de plonger dans l'univers hanté de cet artiste fasciné par les mystères de l'humain et de son inconscient, qui s'incarnent dans ses mises en scène inquiétantes en noir et blanc où se croisent hommes et femmes marginaux, animaux, poupées et fantômes. À cette occasion exceptionnelle, le photographe recrée ici ses décors favoris à travers une étonnante installation in situ. 

Comment l’artiste Neil Beloufa a anticipé la crise sanitaire
687

Comment l’artiste Neil Beloufa a anticipé la crise sanitaire

Numéro art Au début du mois de mai dernier, l'artiste franco-algérien Neil Beloufa a dévoilé un projet étonnant : un site internet sous forme de jeu vidéo baptisé “Screen Talk” où les visiteurs peuvent découvrir gratuitement les épiodes de sa mini-série éponyme. Réalisée en 2014, cette série fictive raconte avec humour et cynisme la naissance d'une pandémie dont l'écho à la situation actuelle se trouve désormais particulièrement déboussolant.  Au début du mois de mai dernier, l'artiste franco-algérien Neil Beloufa a dévoilé un projet étonnant : un site internet sous forme de jeu vidéo baptisé “Screen Talk” où les visiteurs peuvent découvrir gratuitement les épiodes de sa mini-série éponyme. Réalisée en 2014, cette série fictive raconte avec humour et cynisme la naissance d'une pandémie dont l'écho à la situation actuelle se trouve désormais particulièrement déboussolant. 

Une oeuvre volée de Banksy refait surface dans un grenier d'Italie
694

Une oeuvre volée de Banksy refait surface dans un grenier d'Italie

Art En janvier 2019, lors d’une opération commando digne d’un cambriolage de banque incluant meuleuse et cagoule, une oeuvre de Banksy peinte sur une porte du Bataclan en hommage aux victimes des attentats de 2015 avait été dérobée. Après un an et demi de recherches, la peinture a finalement été retrouvée par les forces de l’ordre dans le grenier d’une maison italienne. En janvier 2019, lors d’une opération commando digne d’un cambriolage de banque incluant meuleuse et cagoule, une oeuvre de Banksy peinte sur une porte du Bataclan en hommage aux victimes des attentats de 2015 avait été dérobée. Après un an et demi de recherches, la peinture a finalement été retrouvée par les forces de l’ordre dans le grenier d’une maison italienne.

Pourquoi faut-il laisser l'art de Félix González-Torres nous contaminer en 2020?
699

Pourquoi faut-il laisser l'art de Félix González-Torres nous contaminer en 2020?

Numéro art Afin de célébrer les trente ans de son œuvre “Untitled (Fortune Cookie Corner)”, faite d'un amas de biscuits de la fortune dans l'angle d'une pièce, les galeristes Andrea Rosen et David Zwirner ont eu une idée : rendre hommage à l'artiste américano-cubain Félix González-Torres, disparu prématurément en 1996, à travers une exposition mondiale invitant 1000 personnes à exposer une version de l'œuvre dans le lieu de leur choix. Porteur d'un message puissant à l'heure de la pandémie de Covid-19, ce projet inédit invite à se replonger dans l'œuvre foisonnant de l'artiste qui se fait, trente ans plus tard, plus pertinent que jamais. Afin de célébrer les trente ans de son œuvre “Untitled (Fortune Cookie Corner)”, faite d'un amas de biscuits de la fortune dans l'angle d'une pièce, les galeristes Andrea Rosen et David Zwirner ont eu une idée : rendre hommage à l'artiste américano-cubain Félix González-Torres, disparu prématurément en 1996, à travers une exposition mondiale invitant 1000 personnes à exposer une version de l'œuvre dans le lieu de leur choix. Porteur d'un message puissant à l'heure de la pandémie de Covid-19, ce projet inédit invite à se replonger dans l'œuvre foisonnant de l'artiste qui se fait, trente ans plus tard, plus pertinent que jamais.

Sebastião Salgado en 10 paysages à couper le souffle
698

Sebastião Salgado en 10 paysages à couper le souffle

Photographie Grand reporter et figure majeure du photojournalisme passée maître dans le paysage en noir et blanc, le Franco-Brésilien Sebastiao Salgado n’a plus besoin de prouver à quiconque son talent. Avec ses appareils argentiques et numériques, ce photographe de 76 ans crée un monde tout en nuances de gris où son travail de la lumière et des contrastes crée une captivante profondeur, que l’on retrouve aussi bien en grand format que sur les pages d’épaisses monographies. En bientôt cinq décennies, ce voyageur infatigable et engagé a parcouru les six continents et plus d’une centaine de pays au total. Des civilisations autochtones de l’Amazonie aux glaciers dépeuplés de l’océan Arctique, en passant par le Soudan, la Libye, l’Inde ou encore la Chine, ses reportages s’attellent chaque fois à une même double mission : sublimer la diversité de la nature tout en diffusant, à travers ses sujets, sa vision humaniste du monde. Retour sur dix paysages époustouflants capturés par son œil affûté. Grand reporter et figure majeure du photojournalisme passée maître dans le paysage en noir et blanc, le Franco-Brésilien Sebastiao Salgado n’a plus besoin de prouver à quiconque son talent. Avec ses appareils argentiques et numériques, ce photographe de 76 ans crée un monde tout en nuances de gris où son travail de la lumière et des contrastes crée une captivante profondeur, que l’on retrouve aussi bien en grand format que sur les pages d’épaisses monographies. En bientôt cinq décennies, ce voyageur infatigable et engagé a parcouru les six continents et plus d’une centaine de pays au total. Des civilisations autochtones de l’Amazonie aux glaciers dépeuplés de l’océan Arctique, en passant par le Soudan, la Libye, l’Inde ou encore la Chine, ses reportages s’attellent chaque fois à une même double mission : sublimer la diversité de la nature tout en diffusant, à travers ses sujets, sa vision humaniste du monde. Retour sur dix paysages époustouflants capturés par son œil affûté.

Steve McQueen : que penser de l'exposition du réalisateur oscarisé ?
776

Steve McQueen : que penser de l'exposition du réalisateur oscarisé ?

Art L’artiste oscarisé Steve McQueen ausculte dans ses films tous les corps, de Charlotte Rampling aux mineurs d’Afrique du Sud, avec la même précision chirurgicale et le même désir. L’artiste oscarisé Steve McQueen ausculte dans ses films tous les corps, de Charlotte Rampling aux mineurs d’Afrique du Sud, avec la même précision chirurgicale et le même désir.

loading
Plus d'articles