8


Commandez-le
Numéro
02

Quel designer français signe le nouveau mobilier du musée du Louvre ?

Art & Design

Après avoir réalisé le mobilier du bureau de François Pinault dans la Bourse du Commerce, le designer français Martin Szekely signe une série d'assises inédites pour les nombreuses salles du musée du Louvre.

Mobilier de Martin Szekely pour le musée du Louvre © Fabrice Gousset

1/3

Le designer Martin Szekely n’en finit plus d’asseoir son prestige. Alors que son mobilier avait déjà rejoint les collections des plus grands musées tels que le Centre Pompidoule Victoria & Albert Museum à Londres ou encore le MoMA à New York, ses créations se sont désormais invitées dans les salles de plusieurs institutions artistiques afin d'y accueillir les visiteurs. Après avoir conçu le mobilier du bureau de François Pinault à la Bourse du Commerce, où la Collection Pinault a élu domicile et se tarde d’ouvrir ses portes au grand public, le designer français vient de réaliser pour le musée du Louvre une nouvelle collection de sièges et banquettes. En 2018, le musée le plus visité au monde avait ouvert un concours public pour la conception d’un mobilier exclusivement pour ses salles. Suite aux délibérations, c'est la proposition de Martin Szekely qui a été retenue : au total, 200 sièges avec accoudoirs destinés aux 1 348 agents d’accueil et de surveillance de l'établissements, ainsi que 70 banquettes et 100 sièges assis-debout pour les visiteurs pourront être découverts par le grand public dès qu'il rouvrira ses portes.

 

Dans son communiqué de presse, le Louvre précise que “ce nouveau mobilier n’a pas vocation à remplacer l’ensemble des sièges existants, mais à cohabiter harmonieusement avec ceux qui sont conservés pour des raisons historiques.“ En effet, ce n’est pas la première fois que le musée fait appel à des designers de renom pour aménager ses espaces. Au XXe siècle, Pierre Paulin, Charlotte Perriand et Jean-Michel Wilmotte ont tour à tour conçu des assises pour le musée parisien. Avec ses nouvelles assises, Martin Szekely s’inscrit parfaitement dans le prolongement esthétique des créations de ses prédécesseurs. Réalisés en bois de chêne clair, les banquettes et les sièges sobres et élégants de Martin Szekely se distinguent par leur design à la fois contemporain et intemporel. Une approche minimaliste qui, dans des salles chargées en tableaux et sculptures de diverses époques, prend tout son sens : “Le regard est le premier contact avec les meubles : des formes claires, calmes et d’une construction lisible, a expliqué le designer au magazine d’architecture d’intérieur AD, De par la simplicité et la dimension archétypale qui s’en dégage, ceux-ci s’intègrent aisément avec l’environnement muséographique sans interférer avec les œuvres exposées.”

 

Dans le dernier Numéro art, Martin Szekely défendait auprès de la critique d'art Elisabeth Lebovici la notion d’usage et du rapport inégalable entre art et design : “Une chaise ou un building non fonctionnels, et qui se proposeraient seulement comme des œuvres d’art, seraient ridicules. L’art de dessiner une chaise n’a rien à voir avec la conception d’une œuvre d’art (…) Une œuvre d’art existe en soi ; une chaise existe en tant que chaise.“ Ainsi, quand la dernière s'harmonise avec la première, l'équilibre semble assuré.