Advertising
L'objet du jour : le tabouret minimaliste de Liaigre
14

L'objet du jour : le tabouret minimaliste de Liaigre

Design

À partir du 23 novembre, la maison d'architecture intérieure et de décoration française Liaigre réédite son tabouret “Nagato” en bronze et le propose en 75 exemplaires. L'occasion de redécouvrir cette création iconique et minimaliste de 1986, produite originellement en bois de chêne massif et explicitement inspirée par Brancusi.

L'objet du jour : le tabouret minimaliste de Liaigre
689

L'objet du jour : le tabouret minimaliste de Liaigre

Design À partir du 23 novembre, la maison d'architecture intérieure et de décoration française Liaigre réédite son tabouret “Nagato” en bronze et le propose en 75 exemplaires. L'occasion de redécouvrir cette création iconique et minimaliste de 1986, produite originellement en bois de chêne massif et explicitement inspirée par Brancusi. À partir du 23 novembre, la maison d'architecture intérieure et de décoration française Liaigre réédite son tabouret “Nagato” en bronze et le propose en 75 exemplaires. L'occasion de redécouvrir cette création iconique et minimaliste de 1986, produite originellement en bois de chêne massif et explicitement inspirée par Brancusi.

L'exposition “Other Spaces” nous plonge dans la 4e dimension
467

L'exposition “Other Spaces” nous plonge dans la 4e dimension

Art À une époque où les individus, objets de stimulations perpétuelles, expriment de plus en plus le besoin de s’évader dans un ailleurs, le collectif d’artistes londonien United Visual Artists (UVA) a imaginé un lieu alternatif, qui prend forme au sein de l’exposition intitulée – précisément – Other Spaces. Jusqu’au 8 décembre, cette odyssée immersive et multisensorielle mobilisant aussi bien le toucher que la vue et l’ouïe occupe tout un étage du 180 The Strand, un bâtiment brutaliste polyvalent situé en plein cœur de Londres. Une exposition qui a vu le jour grâce au concours de The Store x The Vinyl Factory et de la Fondation Cartier. À une époque où les individus, objets de stimulations perpétuelles, expriment de plus en plus le besoin de s’évader dans un ailleurs, le collectif d’artistes londonien United Visual Artists (UVA) a imaginé un lieu alternatif, qui prend forme au sein de l’exposition intitulée – précisément – Other Spaces. Jusqu’au 8 décembre, cette odyssée immersive et multisensorielle mobilisant aussi bien le toucher que la vue et l’ouïe occupe tout un étage du 180 The Strand, un bâtiment brutaliste polyvalent situé en plein cœur de Londres. Une exposition qui a vu le jour grâce au concours de The Store x The Vinyl Factory et de la Fondation Cartier.

L'interview : Christian Boltanski, un monument de l'art au Centre Pompidou
887

L'interview : Christian Boltanski, un monument de l'art au Centre Pompidou

Numéro art Beaubourg célèbre du 12 novembre 2019 au 16 mars 2020 l'artiste français qui a développé depuis un demi-siècle sa réflexion sensible sur la mémoire et l’histoire, collective, familiale ou individuelle, le passé et les rites. L'occasion pour Numéro art de republier sa rencontre avec ce monument de l'art Beaubourg célèbre du 12 novembre 2019 au 16 mars 2020 l'artiste français qui a développé depuis un demi-siècle sa réflexion sensible sur la mémoire et l’histoire, collective, familiale ou individuelle, le passé et les rites. L'occasion pour Numéro art de republier sa rencontre avec ce monument de l'art

Advertising
Advertising
Paris Photo : 6 photographes à suivre
875

Paris Photo : 6 photographes à suivre

Photographie Quelques semaines après le démontage de la 46e FIAC, le Grand Palais accueille à nouveau en ses lieux une autre foire incontournable : Paris Photo, consacrée à la création photographique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Pour cette 23e édition, 157 galeries sont au rendez-vous, alors que les secteurs Prismes et Curiosa présentent des installations inédites qui questionnent le médium photographique. Focus sur six jeunes photographes exposés dans ces deux espaces. Quelques semaines après le démontage de la 46e FIAC, le Grand Palais accueille à nouveau en ses lieux une autre foire incontournable : Paris Photo, consacrée à la création photographique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Pour cette 23e édition, 157 galeries sont au rendez-vous, alors que les secteurs Prismes et Curiosa présentent des installations inédites qui questionnent le médium photographique. Focus sur six jeunes photographes exposés dans ces deux espaces.

Performa 19 : les plus belles performances de New York
867

Performa 19 : les plus belles performances de New York

Art Entièrement consacrée à la performance, la biennale Performa dresse, à New York, le panorama de cet art vivant en pleine ébullition. Cette année encore, plasticiens et chorégraphes s’y croisent, au fil de propositions toujours plus étonnantes. Entièrement consacrée à la performance, la biennale Performa dresse, à New York, le panorama de cet art vivant en pleine ébullition. Cette année encore, plasticiens et chorégraphes s’y croisent, au fil de propositions toujours plus étonnantes.

Chronique du monde impitoyable de l’art contemporain [épisode 1]
756

Chronique du monde impitoyable de l’art contemporain [épisode 1]

Numéro art Notre chroniqueur infiltré s’est glissé dans les vernissages et les soirées très privées à Turin à l’occasion de l’ouverture de la foire Artissima. Découvrez le premier épisode de notre chronique du monde impitoyable de l’art contemporain. Notre chroniqueur infiltré s’est glissé dans les vernissages et les soirées très privées à Turin à l’occasion de l’ouverture de la foire Artissima. Découvrez le premier épisode de notre chronique du monde impitoyable de l’art contemporain.

Paris Photo : le noir et blanc onirique d’Aitor Ortiz
889

Paris Photo : le noir et blanc onirique d’Aitor Ortiz

Numéro art Aitor Ortiz dresse des passerelles entre le monde réel et la fiction. Sous son objectif, les architectures se muent en pures abstractions, le béton devient léger et le marbre fragile. Aux confins du réel, les objets qu’il fixe sur sa pellicule semblent ensorcelés, comme animés par une vie autonome, et questionnent notre perception tout en parlant à nos émotions. Ses œuvres sont présentées à Paris Photo jusqu’au 10 novembre. Aitor Ortiz dresse des passerelles entre le monde réel et la fiction. Sous son objectif, les architectures se muent en pures abstractions, le béton devient léger et le marbre fragile. Aux confins du réel, les objets qu’il fixe sur sa pellicule semblent ensorcelés, comme animés par une vie autonome, et questionnent notre perception tout en parlant à nos émotions. Ses œuvres sont présentées à Paris Photo jusqu’au 10 novembre.

Que peut-on voir au nouveau Centre Pompidou à Shanghai?
753

Que peut-on voir au nouveau Centre Pompidou à Shanghai?

Art À Shanghai ce matin, le Centre Pompidou crée l’événement : au bord du fleuve Huangpu, le bâtiment du Centre Pompidou x West Bund Museum Project signé David Chipperfield vient tout juste d’être inauguré en présence du président français Emmanuel Macron et ouvrira ses portes au public samedi 8 novembre. Il accueillera officiellement le musée parisien pour cinq ans. À Shanghai ce matin, le Centre Pompidou crée l’événement : au bord du fleuve Huangpu, le bâtiment du Centre Pompidou x West Bund Museum Project signé David Chipperfield vient tout juste d’être inauguré en présence du président français Emmanuel Macron et ouvrira ses portes au public samedi 8 novembre. Il accueillera officiellement le musée parisien pour cinq ans.

Berlin, 30 ans après la chute du mur : portrait d'une jeunesse underground
496

Berlin, 30 ans après la chute du mur : portrait d'une jeunesse underground

Numéro art Alors que ce samedi 9 novembre, nous célébrerons les trente ans de la chute du mur de Berlin, l’artiste allemand Tobias Zielony s’est rendu pour Numéro art dans le quartier de Kreuzberg. Il y a capturé l’énergie d’une ville et d’une jeunesse cosmopolites, symboles européens d’une nouvelle utopie plus fraternelle. Alors que ce samedi 9 novembre, nous célébrerons les trente ans de la chute du mur de Berlin, l’artiste allemand Tobias Zielony s’est rendu pour Numéro art dans le quartier de Kreuzberg. Il y a capturé l’énergie d’une ville et d’une jeunesse cosmopolites, symboles européens d’une nouvelle utopie plus fraternelle.

Takashi Murakami : “Pour dessiner ces pénis hypertrophiés, il faut être impuissant. L’imagination prend le relais.”
978

Takashi Murakami : “Pour dessiner ces pénis hypertrophiés, il faut être impuissant. L’imagination prend le relais.”

Numéro art Rencontre et carte blanche à l’artiste star japonais qui prend possession de la salle de bal de la galerie Perrotin à Paris, jusqu’au 21 décembre, avec son célèbre personnage Mr DOB, de nouvelles sculptures hypersexualisées et d’étonnantes peintures en hommage à la tradition picturale asiatique. Rencontre et carte blanche à l’artiste star japonais qui prend possession de la salle de bal de la galerie Perrotin à Paris, jusqu’au 21 décembre, avec son célèbre personnage Mr DOB, de nouvelles sculptures hypersexualisées et d’étonnantes peintures en hommage à la tradition picturale asiatique.

loading
Plus d'articles

Advertising