748

Visite de l’exposition “The Smile of a Snake” de George Henry Longly à la galerie Valentin

 

Plus que quelques jours pour découvrir l’exposition en forme de trompe-l’œil de l’artiste anglais George Henry Longly à la galerie Valentin. Une expérience totale et hors du commun, aussi visuelle que sonore.

Par Clara Bianca

À l’entrée de la salle d’exposition, un écriteau demande aux visiteurs d’enfiler des chaussons de protection ou de retirer leurs souliers. Le ton de l’installation est donné. Aussitôt après le passage derrière les rideaux, le spectateur, charlottes aux pieds, se trouve plongé dans un univers pour le moins déconcertant. Murs couleur prune, motifs imprimés à même la moquette abricot, et sculptures énigmatiques. Des voix se font entendre avant que le curieux n’ait eu le temps de se reprendre : de jeunes anglophones discutent de tout et de rien, jusqu’à ce que le son de leur conversation futile soit recouvert par des chansons d’amour larmoyantes.  

 

Quelques pas vers l’avant et la perspective change diamétralement. À la manière des anamorphoses des Ambassadeurs de Hans Holbein le Jeune ou de Georges Rousse, les motifs du sol se déforment – l’effet impressionnant de 3D qu’ils produisaient disparaît et est remplacé par le sentiment singulier d’être dépassé par les événements, ou plutôt, par l’art.

 

Chaque œuvre fonctionne en duo avec une autre et dialogue avec elle. La Dark Lady va de pair avec le moteur rutilant et démesuré, Touch it, bring it, babe, watch it, turn it, leave it, stop, format it, touch it, bring it, babe, watch it, turn it, leave it, stop, format it​ avec le bonhomme musclé, et Our Love will last forever avec le costume suspendu au cintre.

 

Une expérience totale et intense à découvrir jusqu’au 12 mars.

 

The Smile of A Snake, George Henry Longly, galerie Valentin, 9, rue Saint-Gilles, Paris IIIe, www.galeriechezvalentin.com 

 

Vues de l'exposition “The smile of a snake” Valentin, Paris, France, 2016. © Sylvie Chan-Liat / Courtesy of the artist and Valentin, Paris

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères
978

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères

Art La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”. La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”.

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art
978

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art

Art L’artiste Cooper Jacopy expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles. L’artiste Cooper Jacopy expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles.

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre
897

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre

Art Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite.  Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite. 

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?
847

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?

Art Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries. Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries.

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci
978

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci

Art Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine. Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine.

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?
850

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?

Art Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20. Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20.