8


Commandez-le
Numéro
10

Ai Weiwei invite son univers engagé sur des sacs et foulards édités par Taschen

Art

Connue pour ses beaux livres d'art et culture, la maison d'édition allemande Taschen a récemment dévoilé un projet inédit : une série de sacs et foulards créés par l'artiste chinois Ai Weiwei et disponibles en édition limitée. L'occasion de s'approprier l'univers engagé, provocant et parfois déjanté de cette figure majeure de l'art contemporain. 

  • Ai Weiwei. The China Bag ‘Cats and Dogs’

  • Ai Weiwei. The China Bag ‘Zodiac’

  • Ai Weiwei. The Silk Scarf ‘Citizens’ Investigation’

  • Ai Weiwei. The Silk Scarf ‘Haircut’

  • Ai Weiwei. The Silk Scarf ‘Cats and Dogs’

1/7

On connaît Taschen depuis 1980 pour ses beaux livres d’art et de photographie. On ne s’imaginait pas que celle-ci proposerait à partir de cette année un tout autre type de produits : des accessoires de mode. Pourtant, c’est bien la nouveauté de la maison d’édition allemande, qui fête cette année son quarantième anniversaire. Outre la réédition de nombreux ouvrages au prix exceptionnel de 20 euros, Taschen collabore avec une figure majeure de l’art contemporain : l’artiste chinois Ai Weiwei. Connu pour ses films, performances et photographies engagées et souvent provocants, dénonçant particulièrement le régime de son pays d’origine, ce dernier s’implique ici dans la création de foulards et de sacs – un projet plutôt insolite et inédit dans la carrière du soixantenaire, récemment remarqué pour son puissant documentaire sur la ville de Wuhan en plein pic de la pandémie de Covid-19.

 

Afin de réaliser ces accessoires, l’artiste s’est inspiré de ses propres créations en papier découpé, regroupées en 2019 dans l’ouvrage Papercut Portfolio publié par Taschen. Pensées comme un hommage à cette technique traditionnelle chinoise, l’une d’entre elles réunit les douze animaux du zodiaque chinois tandis qu’une autre, elle aussi imprimée en rouge et blanc sur un tote bag en PVC, comporte chats et chiens, le mot “FUCK” et même un doigt d’honneur au milieu – référence d’Ai Weiwei à ses autoportraits photographiques des années 90. Sur des foulards en soie carrés bleus ou noirs sont sérigraphiées des scènes de storyboard inspirées par deux de ses projets, une initiative de l’artiste pour la Documenta XII de Kassel et une enquête sur le séisme de 2008 au Sichuan. Véritables objets collector, les cinq modèles d’accessoires sont tous disponibles en édition limitée à 2500 exemplaires tandis que son livre est désormais réédité au prix de 20 euros par la maison d’édition allemande.

 

 

Retrouvez l'intégralité des objets Ai Weiwei x Taschen ici.