Advertising
Advertising
19 Mai

Air Biennale : la jeune création contemporaine détourne un parking

 

Jusqu'au dimanche 21 mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans titre”, et l'artiste Robert Brambora présentent, avec le soutien de Nike, une "anti-Biennale” au sein du parking d'un ancien bâtiment industriel.

Par Léa Zetlaoui

Robert Brambora
1/15
Robert Brambora
2/15
Rahel Poetsch
3/15
Robert Brambora et Rahel Poetsch
4/15
Rahel Poetsch
5/15
6/15
Agata Ingarden et Robert Brambora
7/15
Agata Ingarden
8/15
Alexandre Silberstein
9/15
10/15
Maarten Van Roy
11/15
12/15
Antoine Donzeaud
13/15
14/15
Antoine Donzeaud
15/15
Robert Brambora
Robert Brambora
Rahel Poetsch
Robert Brambora et Rahel Poetsch
Rahel Poetsch
Agata Ingarden et Robert Brambora
Agata Ingarden
Alexandre Silberstein
Maarten Van Roy
Antoine Donzeaud
Antoine Donzeaud
  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

  • Au mois de mai, Marie Madec, curatrice des expositions “Sans Titre” dédiées à la jeune création contemporaine et Nike ont invité Robert Brambora à travailler dans les locaux parisiens du label sportswear.

     

    Autour de la notion d’”air” en lien avec la célèbre Air Max, l’artiste allemand a du 27 mars au 14 mai élaboré une véritable réflexion esthétique autour de la structure même de la résidence de Nike et et des matériaux qui la composent. Robert Brambora a également invité plusieurs artistes, parisiens et européens, à se joindre à lui, parmi lesquels Antoine Donzeaud, Rahel Poetsch, Maarten Van Roy, Alexandre Silberstein, Marcel Hiller, ou encore Agata Ingarden.

     

    Du 19 au 21 mai, les artistes feront interagir leurs œuvres dans le parking d’un ancien bâtiment industriel. Pensé comme une “anti-Biennale”, ce parking se divise en plusieurs pavillons (destinés chacun à un artiste) bouleversés par des objets déposés çà et là ou accrochés aux murs de façon désordonnée.

     

     

    Exposition Air Biennale, du 19-21 mai 2017. 18, rue Larrey, Paris Ve.

    Contact: contact@sanstitre2016.com 

Advertising
Advertising

NuméroNews