1863

Connaissez-vous Art Night, la folle “Nuit blanche” londonienne ?

 

Numéro a passé une nuit blanche agitée à Londres à l’occasion de la première édition d’Art Night…

Par Thibaut Wychowanok

La performance de Linder à Londres le samedi 3 juin.

Photos : Linder

 

Inspirée par la Nuit blanche parisienne, Art Night affiche une ambition rafraîchissante : apporter un peu de la folie de l’art contemporain à la nuit londonienne. Pour sa première édition, samedi 2 juillet, la manifestation dévoilait les propositions de dix artistes en dix lieux inattendus, surprenants et, pour tout dire, assez exceptionnels, ouverts pour la plupart jusqu’au petit matin. Si l’événement s’avère, à de rares exceptions, circonscrit à un seul quartier de la ville, la direction artistique confiée à l’Institut d’art contemporain (ICA) de Londres fait plutôt des miracles (en attendant de voir une autre institution phare de la ville, la Whitechapel Gallery, prendre les rênes d’Art Night l’année prochaine). Évidemment, culture anglo-saxonne oblige, l’événement n’a pas été initié par les pouvoirs publics… mais par l’agence Unlimited Productions, soutenu par la maison de vente aux enchères Phillips et la Fondation Louis Roederer, décidément très investie dans l’art (du Palais de Tokyo au Grand Palais en passant par la BnF).

 

 

CHANTONS SOUS LA PLUIE

 

 

À 17 heures, à défaut de nuit, la pluie. La performance en plein air de l’artiste liée au mouvement punk Linder, célèbre pour ses collages et ses photomontages, tombe à l’eau. Le public se réfugie à l’étage de l’ICA pour profiter en terrasse de l’arc-en-ciel… et du champagne à volonté. L’Anglaise, à qui le musée d’Art moderne de la Ville de Paris avait consacré une rétrospective en 2013, avait invité soixante performeurs, dont des chanteurs, des danseurs et des mannequins pour un événement en plein air sur les Marches du duc d’York. “On imagine très bien ce que ça allait donner, commente stoïquement une commissaire d’exposition. Avec Linder, c’est toujours la même chose : collages, couleurs et esprit pop. Mais cette fois-ci, ce sera en musique et en live.” Et ce fut bien le cas, mais un peu plus tard.

L’un des “tableaux vivants” de Nina Beier au sein de 180 Strand.

 

 

 

LE CINÉMA 3D REVISITÉ DE LAURE PROUVOST

 

 

À l’abri au sein du bâtiment de l’Admiralty Arch, Laure Prouvost, lauréate du Turner Prize en 2013 (la plus grande distinction au Royaume-Uni pour un jeune artiste), propose sa version très personnelle d’un film en 3D. La Française invite le public à entrer dans une salle obscure. Sa voix conte une histoire folle dont l’artiste a le secret, alors qu’un jeu de projecteurs illumine successivement des parties de la pièce. Se dévoilent alors des objets étranges en résonance avec le récit, des indices d’une enquête que le spectateur est invité à mener. Plus palpitant qu’un film regardé à travers des lunettes 3D.

 

 

ENTRE DAVID LYNCH ET WES ANDERSON

 

 

Passée maître dans l’art de la narration, Laure Prouvost propose des œuvres en forme de fictions aux histoires plus surréalistes les unes que les autres. Et le récit, cette fois, ne s’arrête pas là puisqu’une vieille dame un peu dingue kidnappe le spectateur à la sortie des lieux pour l’emmener vers d’autres salles, comme un invité très attendu d’une soirée mystérieuse. Voilà tout le monde obligé de faire la fête dans un cagibi de cinq mètres sur trois et de discuter avec des personnages loufoques qui vous assurent vous avoir rencontré au lycée. Un moment rare entre un film de David Lynch et une comédie de Wes Anderson.

 

 

UN CHIEN MORT DANS UN APPARTEMENT 5 ÉTOILES

 

 

Toujours dans cet esprit surréaliste, l’artiste Nina Beier a pris possession d’un luxueux appartement. Elle y déploie différentes performances comme autant de tableaux. Un chien joue au mort sur un tapis persan pendant quelques minutes. De vieux messieurs immobiles ont recouvert leur visage d’un masque anti-âge (Anti-âge est également le titre de l’œuvre). Un jeune homme, dos contre la vitre de la terrasse, fume une cigarette… comme piégé dans une éternité vaporeuse. Dans ce monde du luxe et de l’apparence, cette réflexion sur le temps qui passe et la mort, en écho au refus de vieillir si prégnant dans notre société, est particulièrement mordante.

 

 

La station de métro envahie par l'effluve entêtant de Koo Jeong-A.

 

 

LE PARFUM D’UNE STATION DE MÉTRO ABANDONNÉE

 

 

Autre surprise de cette Art Night : l’intervention de Koo Jeong-A dans une station de métro, au sein d’une plateforme désaffectée. L’artiste a répandu dans les lieux une odeur très particulière issue du bois d’agar. Agréable dans cet environnement digne d’un bunker, presque rassurante, l’odeur finit par agresser les visiteurs, comme infectés par sa puissance. Et cela ne doit rien au hasard. Comme l’explique l’artiste : “Lorsque cet arbre, qui nécessite plusieurs centaines d’années pour arriver à maturité, est infecté par la moisissure notamment, il sécrète une résine qui est utilisée dans la création d’une senteur servant à rafraîchir l’air.” Étouffant pourtant…

 

 

LA LÉGENDE DE L’ART JOAN JONAS EN CHAMANE ILLUMINÉE

 

 

Le point d’orgue de la nuit était bien sûr la performance de Joan Jonas dans la cathédrale de Southwark. La pionnière de l’art vidéo et de la performance y présentait une œuvre épique mêlant projections de film, dessins et sa propre présence sur scène évidemment. Les images de la nature projetées sur un écran géant ou dessinée en direct par l’artiste exprimait à merveille la nature changeante du monde et le mouvement de la vie à l’œuvre dans notre environnement. On se souviendra longtemps de l'artiste en chamane illuminée, secouant frénétiquement des hochets devant une vidéo montrant la figure d’une biquette en gros plan. Une touche de poésie pour finir la nuit.

 

www.artnight.london

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?
847

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?

Art Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries. Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries.

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci
978

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci

Art Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine. Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine.

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?
850

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?

Art Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20. Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20.

Fendi invite un pionnier de l’art digital à métamorphoser son Palazzo romain
723

Fendi invite un pionnier de l’art digital à métamorphoser son Palazzo romain

Art Fendi a fait appel à l’artiste et pionnier de la projection vidéo László Bordos pour métamorphoser l’impressionnant Palazzo della Civiltà Italiana, siège de la maison à Rome. Fendi a fait appel à l’artiste et pionnier de la projection vidéo László Bordos pour métamorphoser l’impressionnant Palazzo della Civiltà Italiana, siège de la maison à Rome.

11 femmes artistes réinventent le sac Lady Dior
874

11 femmes artistes réinventent le sac Lady Dior

Mode Pour la troisième édition de Dior Lady Art et sous l’impulsion de la directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri, onze femmes artistes de diverses nationalités réinventent le sac Lady Dior, accessoire mythique de la maison.  Pour la troisième édition de Dior Lady Art et sous l’impulsion de la directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri, onze femmes artistes de diverses nationalités réinventent le sac Lady Dior, accessoire mythique de la maison. 

Bataille de dinosaures chez Artcurial
812

Bataille de dinosaures chez Artcurial

Art  Pour la première fois sur le marché de l’art, une maison de vente reconstitue une scène de combat entre deux dinosaures de l’ère jurassique. Vendus séparément, leurs squelettes sont mis aux enchères chez Artcurial le 21 novembre.  Pour la première fois sur le marché de l’art, une maison de vente reconstitue une scène de combat entre deux dinosaures de l’ère jurassique. Vendus séparément, leurs squelettes sont mis aux enchères chez Artcurial le 21 novembre.