14


Commandez-le
Numéro
09 La foire Asia Now investit la Monnaie de Paris pour sa huitième édition

Asia Now : que réserve la foire dédiée à l'art contemporain asiatique cette année ?

Art

Rendez-vous majeur de l'art asiatique à Paris, la foire Asia Now revient du 21 au 23 octobre prochain pour dévoiler sa huitième édition. Pour la première fois depuis sa fondation en 2014, l'événement s'installe dans un lieu historique de la capitale française : la Monnaie de Paris, où elle présentera 74 galeries internationales ainsi qu'un grand nombre de projets spéciaux, entre expositions collectives, installations in situ et performances.

  • Key Hiraga, “Sans titre” (1967). Photo Fabrice Gousset. Courtesy loeve & co, Paris

    Key Hiraga, “Sans titre” (1967). Photo Fabrice Gousset. Courtesy loeve & co, Paris Key Hiraga, “Sans titre” (1967). Photo Fabrice Gousset. Courtesy loeve & co, Paris
  • Ayako Rokkaku, “IMAGINATION FOR FLYING ADVENTURE”, performance (2022). Courtesy Koenig London. Photo Damian Griffiths

    Ayako Rokkaku, “IMAGINATION FOR FLYING ADVENTURE”, performance (2022). Courtesy Koenig London. Photo Damian Griffiths Ayako Rokkaku, “IMAGINATION FOR FLYING ADVENTURE”, performance (2022). Courtesy Koenig London. Photo Damian Griffiths
  • Cai Guo-Qiang, Screenshot of the UFO firework. Courtesy TRLab

    Cai Guo-Qiang, Screenshot of the UFO firework. Courtesy TRLab Cai Guo-Qiang, Screenshot of the UFO firework. Courtesy TRLab
  • “do it—Now 2022” (Chinese/English bilingual). Livre publié par CITIC Sight Press Edité par Hans Ulrich Obrist and Cao Dan

    “do it—Now 2022” (Chinese/English bilingual). Livre publié par CITIC Sight Press Edité par Hans  Ulrich Obrist and Cao Dan “do it—Now 2022” (Chinese/English bilingual). Livre publié par CITIC Sight Press Edité par Hans  Ulrich Obrist and Cao Dan
  • Lu Yang, “Doku hungry ghost look”. Courtesy Lu Yang

    Lu Yang, “Doku hungry ghost look”. Courtesy Lu Yang Lu Yang, “Doku hungry ghost look”. Courtesy Lu Yang
  • Nafiseh Moini, Hand-Painted Blue White Ceramics (2022).

    Nafiseh Moini, Hand-Painted Blue White Ceramics (2022). Nafiseh Moini, Hand-Painted Blue White Ceramics (2022).
  • Natsuko Uchino, Exhibition view “Feu de Joie” (2016) © Gallery Allen

    Natsuko Uchino, Exhibition view “Feu de Joie” (2016)  © Gallery Allen Natsuko Uchino, Exhibition view “Feu de Joie” (2016)  © Gallery Allen
  • Wifedro Lam, “Le Festin” (1975). Private collection, Paris

    Wifedro Lam, “Le Festin” (1975). Private collection, Paris Wifedro Lam, “Le Festin” (1975). Private collection, Paris

Asia Now 2022

1/8

C’est le rendez-vous incontournable de l’art asiatique à Paris à l’automne. Depuis sa fondation en 2014, la foire Asia Now met en avant la création contemporaine issue des quatre coins de l’Asie et de sa diaspora. Après avoir tenu ses dernières éditions dans un hôtel particulier avenue Hoche, au cœur du huitième arrondissement parisien, la foire organisée en marge de Paris+ par Art Basel – qui supplante à partir de cette année l’historique FIAC et dévoile sa première édition – fait un retour en force du 21 au 23 octobre 2022 en investissant pour la première fois un lieu majeur de la capitale française et de sa culture : la Monnaie de Paris. Si l’institution publique et historique située sur le quai de Seine est dédiée notamment à la production, au stockage et à l’exposition de monnaies et médailles de toutes sortes et de toutes époques, elle n’est pas pour autant étrangère à la création contemporaine. Entre 2014 et 2019, l’établissement accueillait une programmation d’expositions pointues – Paul McCarthy, Maurizio Cattelan, Grayson Perry, Kiki Smith –, permettant au public de se plonger dans des pratiques artistiques majeures autant que de (re)découvrir les espaces intérieurs et extérieurs du lieu sous un nouveau jour.

 

Pour sa huitième édition cette année, Asia Now profite de cette surface inédite et ces salles somptueuses pour étendre sa sélection d’exposants à 74 galeries internationales, soit plus de deux fois leur nombre lors de la dernière édition. Parmi elles, on retrouve les Parisiennes Perrotin, Almine Rech, Praz-Delavallade et Jeanne Bucher Jaeger, mais aussi Frank Elbaz et In-Situ Fabienne Leclerc qui y participent pour la première fois. De nombreuses galeries basées en Asie sont également à compter dans la sélection : entre Ora-ra et 10 Chancery Lane, toutes deux basées à Hong Kong, The Guild Art Gallery de Mumbai, Yavuz Gallery et Yeo Workshop de Singapour, P21 de Séoul ou encore BANK de Shanghaï. Pour réunir les 238 artistes présentés issus de 25 pays au total, la directrice artistique de cette édition Kathy Alliou, commissaire et directrice du Département des Œuvres des Beaux-Arts de Paris, a imaginé un fil rouge : le thème “Feux de joie”, en référence aux métiers d’art mobilisant le feu comme la céramique, la fonte ou encore le travail du métal.

Salon d'Honneur Guillaume Dupré © Monnaie de Paris Salon d'Honneur Guillaume Dupré © Monnaie de Paris
Salon d'Honneur Guillaume Dupré © Monnaie de Paris

Comme à son habitude, Asia Now ne s’en tient pas seulement à ce large panel de galeries mais propose également une série d’événements spéciaux. Parmi eux, le critique d’art et commissaire d’exposition Nicolas Trembley, fréquent collaborateur de Numéro et invité spécial de cette nouvelle édition, présentera un projet collectif réunissant une vingtaine d’artistes autour de la notion de Mingei, un concept japonais et mouvement artistique du 20e siècle qui renvoie aux arts populaires et traditionnels mettant à l’honneur l'artisanat sous toutes ses formes. Entre œuvres tissées ou tressées par des techniques de vannerie et sculptures en céramique, les pièces exposées, issues de galeries comme Nathalie Obadia et Blum&Poe ou de collections privées, sont signées par des grands noms tels que l'artiste et designer américano-japonais Isamu Noguchi, le plasticien sud-coréen Lee Ufan, le Chinois provocateur Ai Weiwei ou encore les frères designers bretons Ronan & Erwann Bouroullec. Une manière pour Nicolas Trembley de prolonger en France cette recherche entamée il y a plusieurs années, dont il a déjà dévoilé des aperçus à travers quatre expositions à l’étranger, entre Londres, Hong Kong et Kyoto.

 

Outre cette exposition, l’édition 2022 d’Asia Now accueillera également à la Monnaie de Paris une installation in situ de la céramiste parisienne Natsuko Uchino autour de la terre et de ses nombreuses connotations symboliques, des résonances écologiques contemporaines à ses multiples usages par l’être humain comme l’agriculture ou le bâtiment. Une fois de plus, un programme de performances est également attendu avec notamment la proposition de l’artiste japonaise Ayako Rokkaku, qui réalisera le soir du vernissage une peinture sous les yeux du public. Des collectifs et institutions se joindront à la fête tels que la jeune plateforme curatoriale Hatch, l’association Thanks For Nothing et la maison d’édition CITIC Sight Press, ou encore le musée d’Art moderne de la Ville de Paris, qui présentera une programmation de vidéos de sept artistes contemporaines issues d’Asie de l’Ouest, tels que Sophia Al Maria, Monira Al Qadiri ou encore Farah Al Qasimi. Un ensemble riche qui promet de dévoiler la créativité foisonnante du continent, de sa culture à son histoire en passant par ses nombreux savoir-faire, dans leur grande diversité.

 

 

Asia Now, huitième édition du 21 au 23 octobre 2022 à la Monnaie de Paris, Paris 6e. Avant-première le 20 octobre.

Anas Albraehe, série “The dream catcher”. Huile sur toile. 150 x 200 cm. Courtesy Anas Albraehe et CMS collection
Anas Albraehe, série “The dream catcher”. Huile sur toile. 150 x 200 cm. Courtesy Anas Albraehe et CMS collection
Anas Albraehe, série “The dream catcher”. Huile sur toile. 150 x 200 cm. Courtesy Anas Albraehe et CMS collection