Au cours des études aux Arts décoratifs de Paris et au Fresnoy, Paul Heintz a développé une œuvre investissant aussi bien la vidéo que l’installation et la performance. Partant toujours d’un attentif examen du réel, le jeune homme âgé de 30 ans le documente par des enregistrements et des recherches qu’il réinjecte ensuite dans ses propres fictions poétiques et ambiguës. Réalisé en 2018, son film Foyers déroule par exemple une chronique intime de la pyromanie, proposant un autre regard sur cette pathologie. Plus conceptuelle, son œuvre musicale Digicodes est une composition de mélodies pour piano à partir des digicodes de cent immeubles parisiens.

 

La Bourse Révélations Emerige remettra à Paul Heintz un montant de 15 000 euros, lui permettra de réaliser sa première exposition personnelle à la galerie gb agency en 2020, le dotera d’un atelier et l’amènera à être suivi par des professionnels du monde de l’art. Jusqu’au 17 novembre, le public pourra notamment découvrir Foyers et plusieurs autres de ses œuvres aux côtés de celles des 11 autres artistes nommés pour cette 6e édition, au cœur d’un espace du 11e arrondissement parisien investi pour la première fois par la Bourse Révélations. Outre cette traditionnelle présentation annuelle, son commissaire Gaël Charbau reviendra également sur les cinq éditions précédentes avec une deuxième exposition anniversaire.

 

L’effet falaise, Bourse Révélations Emerige 2019 et 5 ans, exposition rétrospective du 9 octobre au 17 novembre à l’espace Voltaire, Paris 11e.