47


Commandez-le
Numéro
24 Stars de K-pop, film oscarisé et réalité virtuelle : la Corée du Sud s'invite à l'UNESCO

Stars de K-pop, film oscarisé et réalité virtuelle : la Corée du Sud s'invite à l'UNESCO

Art

Un concert du groupe de K-Pop BTS et une projection de Parasite, le film oscarisé du réalisateur Bong Joon-ho, tous deux diffusés en réalité virtuelle : voilà une partie de ce que l'on pourra découvrir en juillet, à la Maison de l’UNESCO à l’occasion de l’exposition “Corée Korea, Cubically Imagined”. En mettant en avant pendant dix jours de nombreux talents coréens spécialisés dans les nouvelles technologies, ce parcours immersif rendra hommage à la culture contemporaine foisonnante issue du pays asiatique.

Tacit Group, “Morse ᄏung ᄏung”, œuvre audiovisuelle Tacit Group, “Morse ᄏung ᄏung”, œuvre audiovisuelle
Tacit Group, “Morse ᄏung ᄏung”, œuvre audiovisuelle

La musique K-Pop est l’arbre qui cache l’immense forêt des nombreux talents que renferme la Corée du sud. Du 6 au 16 juillet prochain, la Maison de l’UNESCO en proposera à Paris un véritable avant-goût : si le célèbre groupe BTS sera effectivement à l’honneur de cette exposition intitulée “Corée Korea, Cubically Imagined”, celle-ci présentera également des cinéastes, plasticiens, designers, de renom. Parmi eux, on retrouvera par exemple Bong Joon-ho, réalisateur du classique Transperceneige (2013) et du récent Parasite (2019), qui remporta pour ce dernier l’Oscar du meilleur film l'an passé. Au total, huit artistes et collectifs d'artistes prendront part à cette programmation misant sur les technologies virtuelles.

 

L'événement offrira avant tout un parcours à travers les innovations que sont la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Ainsi, des extraits du film Parasite et le concert du groupe mondial BTS seront diffusés sous format VR, offrant une expérience immersive aux visiteurs. D’autres artistes ou collectifs spécialisés dans l’usage des outils numériques seront aussi présents, comme l’entreprise de design D’strict, qui recouvrira l’espace d’exposition d'animations sur le thème de la nature. Le studio coréen Vive, présentera quant à lui The Brave New World (Le Meilleur des mondes), un court-métrage entièrement tourné sur fond vert, autrement dit, truffé d'effets spéciaux. Une expérience de VR sociale – modèle de réalité virtuelle impliquant une interaction entre les utilisateurs – sera aussi accessible au public : L’Épouvantail, un spectacle interactif produit par le centre de recherche K’ARTS AT qui incitera le spectateur à mimer ce qu'il voit à l'écran. Foisonnante de projets variés, l'exposition se fera l'image de ce pays asiatique, dont les innovations technologiques constituent un axe majeur du développement culturel.

 

Ouvert au public en entrée libre, “Corée Korea, Cubically Imagined” s'inscrit dans L’Année internationale de l’économie créative pour le développement durable, un programme mis en œuvre par les Nations unies visant à promouvoir l'impact social de la créativité. Dans un contexte de transition écologique, l'organisme souhaite en effet insister sur le potentiel de résilience et les capacités de réinvention offerts par l'art en période difficile, comm l'année de crise sanitaire que le monde vient de traverser. 

 

 

“Corée Korea, Cubically Imagined”, du 6 au 16 juillet 2021 à la Maison de l’UNESCO, Paris 7e. Entrée libre.