783

“Lazarus, Zombie et Elvis”: l’expo d’Élodie Lesourd qui met l’art sous acide

 

À la galerie Lily Robert, l’exposition “Lazarus, Zombie et Elvis (LZE)” d’Élodie Lesourd offre un véritable combo d’images mêlant rock, art et pop culture. À découvrir jusqu’au 15 octobre.

Par Maxime Gasnier

Nature Coming Full Circle, 2015 (courtesy AkillsB), acrylique sur MDF, 72,6 x 97,1 cm. 

 

 

L’art d’Élodie Lesourd trouve ses origines dans son adolescence. Déjà présente dans les collections du MAC/VAL et de la Fondation Cartier, l’artiste investit cette fois-ci la galerie Lily Robert pour mettre en scène la pop culture qui l’accompagne depuis plusieurs années. Au cœur de sa pratique, trois sujets : le rock metal, l’histoire de l’art et les sciences naturelles. De ses installations conceptuelles à ses peintures qu’elle qualifie d’“hyperrockalistes”, la jeune Française réussit avec brio dans ce mélange des genres.

Vue de l’exposition.

 

 

Batteries, basses ou encore médiators, avec elle l’instrument de musique se hisse au rang d’objet fétiche. On découvre ainsi I’m Afraid of Americans (2016), dont le titre est une référence directe à la chanson de David Bowie : trois mues de serpents enduites de peinture de carrosserie dominent une sculpture textile posée sur le sol, sur laquelle est imprimé un portrait du groupe Mayhem : un clin d’œil aux posters des chambres d’ado fans de metal. 

Diagonal Science Series (HRKL-002CD / SLANG50053), 2016, impression pigmentaire sur papier Hahnemühle et stickers, 50 x 75 cm (tirage unique).

 

 

Mais le génie d’Élodie Lesourd réside probablement dans la manière de proposer l’œuvre au visiteur via un accrochage particulièrement atypique. Sur les murs, des lanières de cuir suspendues dessinent un amas de lignes abstraites ; dépliées, elles représentent à tour de rôle le logo d’un groupe de rock, une forme de plancton et la silhouette d’une œuvre de Sol LeWitt. 

 

Entre art de la citation et de l’appropriation, l’exposition LZE propose également des assemblages d’images fortes, à l'instar de ses collages mêlant stickers de vieux albums et images sous acide. À l'image de toute l’exposition. 

 

Lazarus, Zombie et Elvis d’Élodie Lesourd à la galerie Lily Robert, jusqu’au 15 octobre, www.lilyrobert.com

 

Vue de l’exposition.

Walking Through the Land of Falsity, 2016 (courtesy K. Smolenski), acrylique sur MDF, 102,7 x 165,8 cm.

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci
978

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci

Art Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine. Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine.

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?
850

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?

Art Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20. Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20.

Fendi invite un pionnier de l’art digital à métamorphoser son Palazzo romain
723

Fendi invite un pionnier de l’art digital à métamorphoser son Palazzo romain

Art Fendi a fait appel à l’artiste et pionnier de la projection vidéo László Bordos pour métamorphoser l’impressionnant Palazzo della Civiltà Italiana, siège de la maison à Rome. Fendi a fait appel à l’artiste et pionnier de la projection vidéo László Bordos pour métamorphoser l’impressionnant Palazzo della Civiltà Italiana, siège de la maison à Rome.

11 femmes artistes réinventent le sac Lady Dior
874

11 femmes artistes réinventent le sac Lady Dior

Mode Pour la troisième édition de Dior Lady Art et sous l’impulsion de la directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri, onze femmes artistes de diverses nationalités réinventent le sac Lady Dior, accessoire mythique de la maison.  Pour la troisième édition de Dior Lady Art et sous l’impulsion de la directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri, onze femmes artistes de diverses nationalités réinventent le sac Lady Dior, accessoire mythique de la maison. 

Bataille de dinosaures chez Artcurial
812

Bataille de dinosaures chez Artcurial

Art  Pour la première fois sur le marché de l’art, une maison de vente reconstitue une scène de combat entre deux dinosaures de l’ère jurassique. Vendus séparément, leurs squelettes sont mis aux enchères chez Artcurial le 21 novembre.  Pour la première fois sur le marché de l’art, une maison de vente reconstitue une scène de combat entre deux dinosaures de l’ère jurassique. Vendus séparément, leurs squelettes sont mis aux enchères chez Artcurial le 21 novembre.

Pharrell Williams, Juliette Armanet et Lou Doillon pleurent Souris, le chat de Sophie Calle
850

Pharrell Williams, Juliette Armanet et Lou Doillon pleurent Souris, le chat de Sophie Calle

Musique Célèbre pour son exploration du thème de l’intime, l’artiste contemporaine Sophie Calle a réuni un panel de célébrités pour sa compilation musicale inédite intitulée Souris Calle, hommage à son chat Souris, décédé en 2014. Célèbre pour son exploration du thème de l’intime, l’artiste contemporaine Sophie Calle a réuni un panel de célébrités pour sa compilation musicale inédite intitulée Souris Calle, hommage à son chat Souris, décédé en 2014.