L’Opéra national de Paris poursuit sa célébration des 350 du palais Garnier et des 30 ans de l'Opéra Bastille avec une nouvelle exposition : Le grand opéra, 1828-1867. Le spectacle de l’Histoire.

 

Retraçant l'histoire de la période dite du “grand opéra français” genre lyrique en vogue à la veille de la Révolution de 1830, elle revient sur trente-neuf ans de création traversant le Premier et le Second Empire. À travers la présentation d'archives, tableaux, maquettes de décors, manucrits et partitions, l'exposition rend compte de l'immense engouement suscité à l'idée de créer un modèle d’opéra français, notamment parisien.

 

Divisée en cinq étapes chronologiques, l’exposition organisée par l'Opéra de Paris et la Bibliothèque nationale de France, met en lumière des chefs-d’œuvre cultes et oubliés du répertoire, comme Guillaume Tell de Rossini, L'Africaine de Meyerbeer ou Tannhäuser de Wagner). Elle raconte la construction de l'emblématique palais Garnier et explique comment l'utopie du “grand opéra français” s'est évanouie, laissant place à un “monde nouveau”, délocalisé à Bruxelles. 

 

Le grand opéra, 1828-1867. Le spectacle de l’Histoire, jusqu'au 2 février 2020 à la biliothèque-musée de l'Opéra de Paris au palais Garnier.