Advertising
23 Octobre

Pourquoi La Joconde est-elle absente de l’exposition Léonard de Vinci au Louvre ?

 

Le 24 octobre s’ouvre une rétrospective très attendue consacrée à Léonard de Vinci, organisée au musée du Louvre pour célébrer les 500 ans de la mort du peintre italien. Au programme, 140 œuvres exceptionnelles, des conférences, une journée d’étude et même des concerts, et ce jusqu’au 24 février prochain. L’iconique “Joconde”, elle, restera à sa place dans les collections permanentes.

Par Chloé Sarraméa

Vue de l'installation en réalité virtuelle de “La Joconde” au musée du Louvre © Emissive and HTC Vive Arts

“Montrer comment l’enquête sur le monde de Léonard de Vinci a eu pour ambition de donner vie à ses tableaux”, c’est le mot d’ordre de cette exposition inédite dédiée par le musée du Louvre au maître italien. À travers la présentation de dessins, peintures, manuscrits et œuvres de ses contemporains, les visiteurs pourront découvrir l’ensemble de l’univers du peintre... Mais pas dans son intégralité : son iconique Joconde ne sera pas accrochée aux côtés des œuvres de l’exposition.

 

Vue de l'exposition “Leonard de Vinci” au musée du Louvre © Musée du Louvre – Antoine Mongodin

La Joconde victime de son succès

 

Celle qui rassemble plus de 30 000 visiteurs par jour (lui conférant le rang d’œuvre la plus célèbre du musée parisien, et par extension la plus célèbre du monde) reste au sein de la salle des Etats du Louvre. Malgré la bonne volonté de Vincent Delieuvin et Louis Frank, en charge de l'exposition, La Joconde attire beaucoup plus de visiteurs que la salle ne peut en contenir (7 000 environ). Les deux commissaires ont donc du se résigner à ne pas déplacer le célèbre tableau, au grand désespoir de ses fans. Pas de panique : ces derniers pourront retrouver cette œuvre réalisée au début des années 1500 dans les collections permanentes, ainsi que sous forme d’expérience en réalité virtuelle proposée en fin de parcours de l’exposition.

Vue de l'exposition “Leonard de Vinci” au musée du Louvre © Musée du Louvre – Antoine Mongodin

Une exposition inédite

 

L'exposition Léonard de Vinci n’a pas encore débuté, l’accrochage des œuvres vient à peine de s’achever et déjà 180 000 billets ont été réservés. Très attendue, cette installation en préparation depuis dix ans compile des œuvres inédites : dix tableaux au total dont cinq appartenant au Louvre (la Sainte Anne, la Belle Ferronnière et le Saint Jean Baptiste ont été restaurés pour l’occasion) alors que seulement vingt tableaux sont confirmés comme étant peints par de Vinci.

 

Des prêts remarquables ont été négociés pour cette exposition record : de la Madone Benois (1478) empruntée au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg aux vingt quatre dessins prêtés par le British Museum, en passant par la cession temporaire de l’Homme de Vitruve par la Galerie Académie à Venise. Le Salvator Mundi, lui, manque à l’appel. Portée disparu depuis son achat en 2017, l’œuvre qui devait compléter la collection du Louvre Abu Dhabi est la grande absente de cette exposition d’anthologie.

La Madone Benois (1478) de Léonard de Vinci © The State Hermitage Museum, St Petersburg

Le Saint Jean Baptiste (1513 - 1516) de Léonard de Vinci © RMN Grand Palais – Musée du louvre

Léonard de Vinci, du 24 octobre au 24 février 2020 au musée du Louvre. 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising