775

True Spirit à la Galerie Allen: une autre histoire de l’alchimie

 

Jusqu’au 26 mars, la Galerie Allen rassemble une poignée d’artistes internationaux animés par l’idée de métamorphose. Leur point commun ? Un travail dicté par l’expérience, qui sublime l’état physique de la matière et se joue des apparences.

Par Maxime Gasnier

Kate Owens, Towards Zero (19-23) [2013], savon et peinture, dimensions variables.

Courtesy of the artist and Limoncello, London, United Kingdom.

 

 

 

 

En misant sur cinq artistes contemporains de tous horizons – Hany Armanious (Australie), Misha Hollenbach (Australie), David Horvitz (États-Unis), Kate Owens (Royaume-Uni) et Maxime Rossi (France) –, la Galerie Allen établit une narration conceptuelle et métaphysique autour de la matière. La proposition curatoriale, engagée sous le nom de True Spirit, prend son point de départ dans l’œuvre éponyme True Spirit (Aspirin) de Maxime Rossi. Exposé plusieurs fois au Palais de Tokyo, le Français fixe ici l’effervescence de l’aspirine en quelques morceaux polymorphes de bronze chromé. 

 

Dès lors, c’est le matériau qui prime ; comme chez Hany Armanious qui élabore un portrait tridimensionnel ne laissant pas soupçonner l’emploi dominant de la résine et relevant de la transformation et du trompe-l’œil. Un jeu d’apparence qui se poursuit avec les “faux livres” de David Horvitz, renfermant chacun une bouteille de gin et ayant été préalablement glissés dans les rayons des bibliothèques du MoMA, du Bard College et du Walker Art Center. Kate Owens, représentée par la galerie Limoncello à Londres, expose quant à elle une série de savons, Towards Zero, faisant coexister objet du quotidien et poésie abstraite.

 

Vécues à la manière d’un laboratoire scientifique, philosophique et chimique, les expérimentations de Misha Hollenbach ne passent pas inaperçues. La superposition d’images anonymes sur métal nous laisse percevoir un rébus imaginaire, et comme l’exposition dans sa globalité, nous invite à la réflexion. À ne pas manquer.

 

 

Exposition True Spirit, avec Hany Armanious, Misha Hollenbach, David Horvitz, Kate Owens et Maxime Rossi, à la Galerie Allen, 59, rue de Dunkerque, Paris IXe, jusqu’au 26 mars.

 

Maxime Rossi, True Spirit (Aspirin) [2002-2013], bronze chromé, dimensions variables. 

Courtesy of the artist and Allen Gallery, Paris, France. Photo : Aurélien Mole.

David Horvitz, A Juniper Tree (2015), boîte reliée en tissu, verre et alcool, 30 x 14 x 24,5 cm. 

Courtesy of the artist and The Walker Art Center, Minneapolis, USA. Gift of Jacob Fabricius. Rosemary Furtak Collection, Walker Art Center Library.

Misha Hollenbach, à gauche : DM I (2016), sérigraphie sur métal, 160 x 85 cm. À droite : DM II (2016), sérigraphie sur métal, 160 x 85 cm.

Courtesy of the artist and Allen Gallery, Paris, France. Photo : Aurélien Mole.

Hany Armanious, Pot Black (2009), résine de polyuréthane pigmentée et argent fin.

Courtesy of the artist and Raucci/Santamaria Gallery, Naples, Italy.

Kate Owens, Towards Zero (19-23) [2013], savon et peinture, dimensions variables. 

Courtesy of the artist and Limoncello, London, United Kingdom.

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères
978

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères

Art La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”. La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”.

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art
978

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art

Art L’artiste Cooper Jacopy expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles. L’artiste Cooper Jacopy expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles.

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre
897

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre

Art Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite.  Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite. 

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?
847

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?

Art Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries. Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries.

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci
978

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci

Art Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine. Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine.

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?
850

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?

Art Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20. Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20.