224


Commandez-le
Numéro
30

Un immense chef d'œuvre de Georg Baselitz en vente chez Phillips

Art

Trésor de la collection de Marcel Brient, la toile “Das letzte Selbstbildnis I” réalisée par le peintre allemand Georg Baselitz en 1982 fait partie des pièces phares d'une vente exceptionnelle organisée par la maison Phillips à Londres le 20 octobre. L'œuvre est déjà estimée entre 4 et 6 millions d'euros. 

  • Georg Baselitz, “Das letzte Selbstbildnis I (The Last Self-Portrait I)” (1982). Huile sur toile, 250 x 200 cm. Estimation : £4.5 - 5.5 million

  • Alexander Calder, “Untitled” (c. 1975). Tôle et fils. 23.2 x 40.7 x 17.4 cm. Estimation : £100,000 - 150,000

  • Alexander Calder, “Untitled” (c. 1953). Tôle, cuivre, fils et peinture, en deux parties. 15.5 x 12 x 10 cm. Estimation : £200,000 - 300,000

  • Gio Ponti, Rare ‘Mariposa’ sofa, designed for the XI Milan Triennale (circa 1957). Vinyle, cuivre. 80 x 167 x 89.5 cm. Estimation : £70,000 - 90,000

  • Jean Royère, Chauffeuse (circa 1936). Bois peint, cuir. 74.5 x 50.8 x 94.4 cm. Estimation : £15,000 - 20,000

1/5

Un corps renversé la tête en bas, des traits de peinture brutaux et expressifs, des couleurs saturées, oscillant entre un rouge ardent, des jaunes, bleus et bruns profonds sur une toile mesurant plus de deux mètres de haut : nul doute, nous voilà bien devant une œuvre de Georg Baselitz. Réalisé par le peintre allemand en 1982, Das letzte Selbstbildnis I est ce que l'on peut appeler un véritable chef d'œuvre, où se lisent aussi bien le style néo-expressionniste qui caractérise son auteur que son propre regard posé sur lui-même, très explicite dans la figure représentée. Élément d'une série d'autoportraits réalisés par l'artiste dans les années 80 en hommage aux dernières peintures d'Edvard Munch, cette toile avait élu domicile il y a 20 ans chez le grand collectionneur français Marcel Brient. Si elle n'a pas été montrée depuis 1996, elle fera une nouvelle entrée dans le marché de l'art le 20 octobre prochain, à l'occasion d'une vente de la maison Phillips à Londres consacrée à l'art des XXe et XXIe siècles pour laquelle elle est déjà estimée entre 4,5 et 5,5 millions de livres (4,9-6 millions d’euros).

 

Pour Cheyenne Westphal, présidente mondiale de la maison de vente, l’œuvre peinte en 1982 a été réalisée “à une époque où Georg Baselitz était au sommet de sa créativité.” Près de quatre décennies plus tard, alors que le l'artiste est aujourd'hui âgé de 82 ans, elle rejoint dans la vente de Phillips une série de lots d'art moderne tels qu'une série de cinq mobiles petit format en métal d'Alexandre Calder ou une sculpture de femme signée Alberto Giacometti, mais aussi des œuvres d'une nouvelle génération d'artistes contemporains, à l'instar des toiles de Hernan Bas, Lynette Yiadom-Boakye, Lucas Arruda ou encore Salman Toor. Pour la première fois de son histoire, la maison londonienne intègre à cette vente d'art quelques pièces de design, comme une chauffeuse de Jean Royère ou un sofa de Gio Ponti. En attendant d'être exposée dans les locaux de Phillips à Londres dans deux semaines, une sélection de ces lots – dont le chef d'œuvre de Georg Baselitz – est exceptionnellement présentée au public du 29 septembre au 5 octobre prochains dans l'antenne parisienne de la maison de vente.

 

 

La vente d’Art du XXe siècle et contemporain aura lieu le 20 octobre prochain, chez Phillips Londres. 
Exposition des highlights de la vente du 29 septembre au 5 octobre chez Phillips Paris.
Exposition des lots à Southampton, Long Island, du 17 au 21 septembre puis chez Phillips Londres, du 14 au 20 octobre.