Advertising
Advertising
16 Mars

En quoi Jeff Koons a-t-il transformé les armes à feu de Sean Penn?

 

Quand des fusils deviennent une œuvre d’art. En 2014, Sean Penn invitait Jeff Koons à créer une œuvre à partir de sa collection d’armes à feu. Six ans plus tard, l’artiste américain en dévoile le résultat final : une sculpture totémique inspirée par des statuettes papoues.

Par Matthieu Jacquet

Jeff Koons, “Uli” (2014-2020)
Jeff Koons, “Uli” (2014-2020)
  • Inox, plastique, vinyle, polyéthylène, aluminium polychromé ou encore fer forgé… durant sa carrière, l’artiste star Jeff Koons n’a jamais eu peur d'exploiter un vaste – et parfois surprenant – panel de matières premières. Mais c'était compter sans l'intervention d'une autre célébrité, Sean Penn, qui lui a soumis (en 2014) une proposition aux airs de défi : réaliser une œuvre à partir de sa collection d’armes à feu. “Sean m’a informé qu’il souhaitait se débarrasser sa collection et m’a demandé si cela m’intéresserait d’en faire une œuvre d’art”, révélait il y a quelques jours l’artiste américain sur sa page Instagram à propos de ce projet. Car si Sean Penn s'était au fil des ans constitué un magnifique arsenal, sa compagne de l’époque l’actrice Charlize Theron, très engagée contre la possession d’armes à feu, l’avait finalement convaincu de s’en défaire. 

     

    C’est donc l’intégralité de sa collection que l’acteur a mise en vente aux enchères : un total de 62 armes à feu, à retravailler afin de les détourner de leur forme et de leur fonction originales. Mais impossible n’est pas Jeff Koons. Ainsi, le bronze à canon des fusils, carabines et revolvers a été fondu pour renaître dans une sculpture gris sombre, verticale et symétrique. Si sa forme évoque aussi bien un totem qu’un trône, elle s’inspire en vérité de statuettes en bois réalisées au XIXe siècle par les habitants de l’île de la Nouvelle Irlande en Papouasie Nouvelle-Guinée. Symbolisant la maternité, ces sculptures anthropomorphes sont appelées “Uli”, un nom que Jeff Koons a repris pour baptiser son œuvre.

     

    Désormais achevée après six ans de travail, la sculpture Uli (2014-2020) revient à son acquéreur, le présentateur de la chaîne américaine CNN Anderson Cooper. La coquette somme de 1,4 million de dollars dépensée par celui-ci, est allouée quant à elle à l’organisation caritative de Sean Penn au profit d’Haïti. 

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews