Numero

7


Commandez-le
Numéro

La première vente aux enchères consacrée au hip-hop fait un carton

Art

Du 11 au 15 septembre s’est tenu la toute première vente aux enchères au monde consacrée au hip-hop sur le site de Sotheby’s. Réunissant plus de 120 lots, dont des objets ayant appartenu à Notorious B.I.G, Drake, Lauryn Hill, Fab Five Freddy ou encore Tupac Shakur, elle s’est clôturée en récoltant 2 millions de dollars.

  • Jean-Michel Basquiat, “Rammellzee vs. K-Rob 'Beat Bop'”

  • Couronne portée et signée par Notorious B.I.G. lors du photoshoot de Barron Claiborne, 'Notorious B.I.G. as the K.O.N.Y (King of New York)

  • DJ Ross One, “The Wall of Boom”

  • Fab 5 Freddy, Gold and Diamond 'MTV' Ring

  • Tupac Shakur, High School Love Letters to Kathy Loy

1/5

Le diamant de Slick Rick, la bague customisée MTV de Fab Five Freddy, les lettres d'amour d’un Tupac Shakur adolescent pour Kathy Loy, le single 12" Rammellzee de Jean-Michel Basquiat et les vestes portées par le trio Salt-N-Pepa dans le clip de Push It : voilà quelques trésors mis en vente par la maison Sotheby’s lors de la toute première vente aux enchères consacrée au hip-hop, clôturée le 15 septembre dernier. Sobrement intitulée Hip Hop et tenue en ligne, elle réunissait plus de 120 lots dont des artéfacts uniques, photographies, des œuvres d’art contemporain, des pièces vestimentaires vintage, des bijoux, des articles de luxe historiques, des objets éphémères rares comme des dépliants ou encore des affiches – autant de pièces mythiques qui lui valurent un grand succès.

 

Mais c’est sans doute couronne en plastique de Notorious B.I.G. qui fut le lot phare de cette vente inédite et historique. Porté par le rappeur américain lors de sa dernière – et célèbre – séance photo, K.O.N.Y, réalisé par Barron Claiborne trois jours avant son assassinat en 1997, l’accessoire a été adjugé pour 594 750 dollars alors que son prix d'origine était de 6 dollars, comme le souligne le New York Post“Après 23 ans en ma possession, je suis très heureux de partager avec le public cette pièce iconique de l'histoire du hip hop”, a déclaré Barron Claiborne dans un communiqué de presse. “Avec les événements tragiques qui se sont déroulés quelques jours seulement après la séance photo, cette image d'un B.I.G. couronné est devenue bien plus qu'un portrait - l'image a transformé Biggie Smalls en une figure aristocratique ou de saint, immortalisé à jamais non seulement comme le roi de New York, mais aussi comme un roi de la musique hip hop et l'un des plus grands artistes de tous les temps.”

 

Retraçant l’histoire du genre musical, la vente Hip Hop se fait le reflet de l’impact que la culture afro-américaine et le hip-hop ont eu sur l'art et la mode depuis la fin des années 1970 jusqu'à nos jours, ainsi que de leur succès florissant auprès du public. Avec cette vente, Sotheby’s a attiré plus de 400 enchérisseurs en provenance de 19 pays à travers le monde entier, séduisant à cette occasion une toute nouvelle clientèle. Près de l’intégralité des lots mis aux enchères ont en effet été vendus, réunissant la somme globale de 2 millions de dollars. Cassandra Hatton, vice-présidente et spécialiste du département livres et manuscrits de Sotheby's, a avoué être époustouflée par le soutien apporté à la vente Hip Hop : “Ce qui m'a le plus frappée dans cette vente, c'est l'énorme quantité de positivité, d'amour et de soutien dont les gens ont fait preuve.” Une partie des fonds de la vente de Sotheby's seront reversés à la Queens Public Library Foundation, pour soutenir ses programmes de hip-hop, coordonnés par “l'oncle” Ralph McDaniels, ainsi que Building Beats, une organisation communautaire à but non lucratif qui enseigne les techniques, l'entrepreneuriat et le leadership aux jeunes défavorisés grâce à des programmes de DJ et de musique.

Lire aussi

loading loading