À la Punta della Dogana, Venise respire enfin de nouveau. Parallèlement à la rétrospective monographique consacrée au peintre Luc Tuymans (né en 1958), la Collection Pinault propose une exposition collective regroupant installations, toiles et photographies. Ces œuvres prennent place au sein des vastes espaces qu’offre le bâtiment historique du XVIIe siècle, rénové par Tadao Ando en 2009. Intitulée Luogo e segni (“Lieu et signes” en italien), l’exposition rend hommage à une artiste italienne inclassable, 

Carol Rama, et à son œuvre abstraite Luogo e segni datant de 1975.

 

Commémorative, cette exposition célèbre les 10 ans de la Collection Pinault à Venise. À cette occasion, elle présente côte à côte les installations florales et végétales d’Hicham Berrada (Mesk Ellil, 2015-2015) aux côtés des rideaux de perles rouge sang de Felix Gonzalez-Torres (“Untitled” [Blood], 1992) ou encore des paillettes aux effets vaporeux d’Ann Veronica Janssens. Par cette hétérogénité, de médiums et d’esthétiques, c’est un dialogue qui s’établit entre les artistes de la Collection Pinault à Venise et les nouveaux arrivants, au nombre de 17, exposés pour la première fois au sein de ses espaces. Parmi ces derniers, nous comptons la photographe-portraitiste Berenice Abbott (1898-1991) ou encore le plasticien américain R. H. Quaytman dont les œuvres seront dévoilées cet hiver au musée Guggenheim de New York.