Advertising
Advertising
31 Octobre

Pourquoi Marc Jacobs met-il en vente sa collection d’art et de design?

 

Alors qu’il s’apprête à s’installer dans une villa signée Frank Lloyd Wright, Marc Jacobs fait le tri dans sa vaste collection d’art et de design. Plus de 150 pièces, dont des œuvres d’Andy Warhol, John Currin, Urs Fischer ou encore Mike Kelley, seront mises en vente à la maison Sotheby’s de New York dès le mois de novembre. 

Par Matthieu Jacquet

Marc Jacobs © Victoria Stevens

La passion de Marc Jacobs pour l’art contemporain n’est un secret pour personne. Alors qu’il est directeur artistique de Louis Vuitton, il invite ainsi les artistes Steven Sprouse, Takashi Murakami et Richard Prince à décliner leur travail sur des modèles de sacs pour la célèbre maison française. Pour son propre label aussi, bon nombre de ses collections puisent dans les arts plastiques, à l’instar de celle du printemps-été 2013, inspirée explicitement par l’art optique. C’est après avoir visité une exposition de Mike Kelley au Whitney Museum que le créateur américain commence à collectionner des œuvres, qui décorent à présent sa luxueuse résidence de Manhattan. Aujourd’hui, après ses nombreuses années passées au cœur de New York, Marc Jacobs s’apprête à la quitter pour s’installer en banlieue, dans une villa conçue jadis par nul autre que l’architecte Frank Lloyd Wright.

Elizabeth Peyton, “Sofia” (2003). Estimé à 80 000-120 000 $.

John Currin, “Helena” (2006). Estimé à 500 000/700 000 $.

C’est à l’occasion de ce déménagement que le créateur réfléchit à son rôle de collectionneur : “Je me reconnais dans les propos de Steve Martin, qui dit que les œuvres ne nous appartiennent pas et que nous en sommes simplement gardiens.” En mai dernier, Marc Jacobs commence ainsi par mettre en vente trois peintures, réalisées respectivement par George Condo, Robert Ryman et Richard Prince. Mais à partir du 14 novembre, à la maison Sotheby’s de New York, ce sont plus de 150 œuvres d’art qui passeront sous le marteau. Parmi ce lot remarquable, on trouve, entre autres, de nombreuses peintures réalisées par John Currin, dont un portrait de son épouse Rachel Feinstein intitulé The Penitent (2004), des toiles signées par Elizabeth Peyton, proche amie du créateur, une sérigraphie en triptyque d’Andy Warhol représentant ses célèbres fleurs, ainsi que des œuvres produites par Urs Fischer, Mike Kelley ou encore Ed Ruscha. L’art moderne sera aussi représenté, avec notamment des œuvres d’Alberto Giacometti et Francis Picabia, ainsi que le design et la haute joaillerie.

 

 

NuméroNews


Advertising