Advertising
974

Monumenta 2016 : qui est Huang Yong Ping, dont l’installation monumentale a envahi le Grand Palais ?

 

Quatre choses à savoir sur l’artiste chinois invité de Monumenta 2016 au Grand Palais.

Par Clara Bianca

Crédits images : Empires par Huang Yong Ping

MONUMENTA 2016

© ADAGP, Paris 2016.

Courtesy de l’artiste et Kamel Mennour, Paris

Photo Didier Plowy pour la RMN-GP

1. Un dadaïste oriental

 

Né en 1954 à Xiamen, ville en province du Fujian au sud de la Chine, Huang Yong Ping est une figure majeure de l’art d’avant-garde chinois des années 80. Fondateur du mouvement Xiamen Dada, groupe artistique inspiré par la relation entre le dada européen et le bouddhisme Chan, il organise plusieurs expositions controversées (pour la plupart annulées) dans une Chine sous tension. 

2. Un “magicien de la terre”

 

Ping s’exile en France après la répression de la place Tiananmen (résultat de manifestations d'étudiants, intellectuels et ouvriers chinois souhaitant dénoncer la corruption au sein du gouvernement) en 1989 et investit pour la première fois à Paris l’espace du centre Pompidou pour l’exposition “Les Magiciens de la Terre”.

3. Un destructeur

 

Parmi ses œuvres et happenings les plus connus figurent les restes des ouvrages Histoire de la peinture moderne et Histoire de la peinture chinoise exhibés après leur passage à la machine à laver, ou encore Burning Works, performance réalisée sur la place du nouveau Xiamen Art Museum, où tous les éléments exposés furent détruits par le feu sous l’impulsion de l’artiste.

4. Un artiste de la démesure

 

C’est donc au tour d’Huang Yong Ping, à la suite d’Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor, Daniel Buren et Ilya et Emilia Kabakov, de participer au rendez-vous incomparable qu’est MONUMENTA. “Chaque artiste présenté doit relever le défi de critiquer le spectaculaire au moyen du spectaculaire”, rappelle Audrey Azoulay. “Empires” est une installation composée de huit blocs de conteneurs — nombre porte-bonheur dans la culture chinoise — ainsi que d’un immense squelette de serpent de 250 mètres de long en aluminium. L’agencement de l’exposition, qui assiège l’espace de 13 000 m2 sous la nef, s’est étalé sur onze jours, durant lesquels 60 personnes ont travaillé 24 heures sur 24. Chantier artistique démesuré, “Empires” est une véritable prouesse technique. Les 350 conteneurs, qui forment des murs de 18 mètres de haut, proviennent des quatre coins du monde. L’œuvre globale pèse plus de mille tonnes — raison majeure pour laquelle le projet fut le résultat de difficultés dans sa réalisation : le sol du Grand Palais est particulièrement fragile. 

 

 

MONUMENTA 2016, Empires de Huang Yong Ping, Grand Palais, 3, avenue du Général-Eisenhower, Paris 8e. Jusqu'au 18 juin 2016.

 

Huang Yong Ping est représenté par la galerie Kamel Mennour à Paris.

Comment l'artiste Laia Abril explore l’histoire du viol
1234

Comment l'artiste Laia Abril explore l’histoire du viol

Numéro art Après “On Abortion“, le premier chapitre de son œuvre sur l’histoire de la misogynie, l’artiste Laia Abril présente “On Rape“, un corpus de photographies et de témoignages poignants retraçant l'histoire du viol à la galerie Les Filles du Calvaire. À voir jusqu’au 22 février.  Après “On Abortion“, le premier chapitre de son œuvre sur l’histoire de la misogynie, l’artiste Laia Abril présente “On Rape“, un corpus de photographies et de témoignages poignants retraçant l'histoire du viol à la galerie Les Filles du Calvaire. À voir jusqu’au 22 février. 

Advertising
Perdez-vous dans les miroirs infinis de Yayoi Kusama à la Tate
396

Perdez-vous dans les miroirs infinis de Yayoi Kusama à la Tate

Numéro art Afin de célébrer ses vingt ans d'existence, la Tate Modern inaugurera la veille de son anniversaire une nouvelle exposition consacrée à l'artiste japonaise Yayoi Kusama, qui faisait la couverture du dernier Numéro art. Une occasion rare de découvrir deux de ses fameuses “Infinity Rooms”. Afin de célébrer ses vingt ans d'existence, la Tate Modern inaugurera la veille de son anniversaire une nouvelle exposition consacrée à l'artiste japonaise Yayoi Kusama, qui faisait la couverture du dernier Numéro art. Une occasion rare de découvrir deux de ses fameuses “Infinity Rooms”.

Rencontre avec Nick Relph, l’artiste exposé au Consortium
867

Rencontre avec Nick Relph, l’artiste exposé au Consortium

Art Entre vidéo, sculpture, gravure, collage et photographie, le travail de Nick Relph explore de nouvelles possibilités narratives à travers la production d’objets complexes faisant écho à un monde morcelé, hétérogène, dont le sens ne cesse de se dérober à nous. Entre vidéo, sculpture, gravure, collage et photographie, le travail de Nick Relph explore de nouvelles possibilités narratives à travers la production d’objets complexes faisant écho à un monde morcelé, hétérogène, dont le sens ne cesse de se dérober à nous.

Pourquoi la femme enceinte a-t-elle été exclue de l'art ?
899

Pourquoi la femme enceinte a-t-elle été exclue de l'art ?

Art Le Foundling Museum, ancien hôpital de charité réservé aux enfants à Londres, s'est lancé dans une entreprise inédite : retracer cinq siècles de représentation de la grossesse dans l'art à travers une exposition se clôturant le 26 avril 2020. Un sujet aigu qui met en lumière l'évolution des mentalités, du peintre de la Renaissance Hans Holbein à Beyoncé.  Le Foundling Museum, ancien hôpital de charité réservé aux enfants à Londres, s'est lancé dans une entreprise inédite : retracer cinq siècles de représentation de la grossesse dans l'art à travers une exposition se clôturant le 26 avril 2020. Un sujet aigu qui met en lumière l'évolution des mentalités, du peintre de la Renaissance Hans Holbein à Beyoncé. 

Passez une nuit gratuite avec Léonard de Vinci au Louvre
324

Passez une nuit gratuite avec Léonard de Vinci au Louvre

Art À l’occasion des derniers jours de sa grande exposition consacrée à Léonard de Vinci, le musée du Louvre ouvre gratuitement ses portes les nuits des 21 au 24 février prochains. À l’occasion des derniers jours de sa grande exposition consacrée à Léonard de Vinci, le musée du Louvre ouvre gratuitement ses portes les nuits des 21 au 24 février prochains.



Advertising