05 Octobre

Nuit Blanche 2018, 4 évènements à ne pas manquer

 

Pour se retrouver dans la foule d’installations de la Nuit Blanche du samedi 6 octobre, Numéro vous propose sa sélection de Richard Jackson au musée de l’Orangerie à la performance du pont Alexandre III.

Par La rédaction

Richard Jackson

1. Richard Jackson au musée de l’Orangerie

 

Le musée de l’Orangerie (Paris I) profite de la Nuit Blanche pour inaugurer sa nouvelle salle – Contrepoint contemporain – et célèbre l’artiste américain Richard Jackson. Les projecteurs seront braqués sur son installation Paintings dans laquelle il propose une relecture des Nymphéas (1914-1926) série d’environ 250 peintures impressionnistes de Claude Monet. Le peintre qui fait fi des conventions techniques et stylistiques catapulte la peinture hors des toiles pour créer des sculptures multicolores et imaginer des performances. Richard Jackson “détourne le médium” imaginant des mécanismes qui font gicler la peinture et l’inscrivent dans un nouvel espace, en trois dimensions.

 

 

Paintings de Richard Jackson, musée de l’Orangerie, Jardin des Tuileries (Paris Ier), de 19h à 5h.

Abdelkader Benchamma

2. Abdelkader Benchamma au Collège des Bernardins

 

Pour fêter les dix ans de la réouverture du collège des Bernardins (Paris Ve), le dessinateur Abdelkader Benchamma s’est intéressé aux travaux du prêtre, astronome et physicien George Lemaître (1894-1966) qui fût l’un des premiers à conceptualiser l’expansion de l’univers et l’origine du monde. Armé de ses connaissances scientifiques, Abdelkader Benchamma produit des œuvres perturbantes et cherche à représenter les formes du monde dans un incroyable jeu de contrastes et de perspective. Ses œuvres, des fresques monumentales et vertigineuses, sont autant de vortex sidéraux, sortes de Big Bang en noir et blanc qui créent une valse hypnotique.

 

Abdelkader Benchamma au Collège des Bernardins, 20 Rue de Poissy, 75005 Paris.

 

3. Aux Halles : Nuit Blanche caritative et projections de films sous l'égide de la Collection Pinault et d'Emmaüs Solidarité.

 

Pour la deuxième année consécutive, la Bourse de Commerce participe à Nuit Blanche en proposant d’une part, une installation de l’artiste française Bertille Bak et d’autre part, trois films des artistes Mark Wallinger, Peter Fischli & David Weiss, en collaboration avec EMMAÜS Solidarité.

 

Dans le jardin Nelson Mandela, à l’ouest de la Canopée des Halles, sera présentée Le Fantôme des Halles, une œuvre de l’artiste française Bertille Bak entre installation et performance. Elle y réunit une dizaine de camelots—des marchands parisiens—pour disperser, sur l’étal ambulant d’une charrette, des objets-souvenirs, d’« absurdes babioles » et ravive la mémoire de ce qui fût jadis le « ventre de Paris », le cœur très populaire de la capitale débordant d’activité, aujourd’hui disparu.

 

Dans l’accueil de jour d’EMMAÜS Solidarité, la vidéo de Wallinger The Magic of Things est un remontage de scènes issues de la célèbre série télévisée américaine Ma Sorcière bien aimée. Il en résulte un collage et un enchaînement de multiples prises où des objets lévitent ou semblent mus par leur seule force dans des intérieurs et environnements divers. Détachées du contexte de leur narration d’origine, ces images muettes révèlent notamment la dimension fantasmagorique des biens de consommation de la classe moyenne américaine.

 

Dans la vidéo Hunde [chiens], Fischli & Weiss filment des chiens, le museau sortant des intervalles d’une clôture de jardin, scrutant un objet inconnu, laissé hors champ... Le maître ? Le désir est palpable, quelque chose fait envie de l’autre côté...

 

 

Jardin Nelson Mandela, 1, rue Pierre Lescot, 1er. 
Agora,  32, rue des Bourdonnais, Paris I

4. Les plus grands artistes contemporains se mobilisent pour l'accès à la culture pendant la Nuit Blanche

 

A l’occasion de la Nuit Blanche, dix artistes majeurs de la scène contemporaine – de Laure Prouvost à Melik Ohanian – se réunissent sur le pont Alexandre III qui se transforme pour l'occasion en "pont des échanges”  où le public, au milieu des performances, est invité à faire un don d’objets au profit de cinq associations caritatives défendant l'accès à la culture.

 

Retrouvez l’article complet.

NuméroNews