50

L’œil de Jean de Loisy

 

Le président du Palais de Tokyo confie son admiration pour une œuvre de Julien Prévieux, lauréat du prix Marcel Duchamp 2014 et l’un des invités du festival Do Disturb, jusqu’au 12 avril au sein de l’institution

Avec son projet Shall We Do Next?, à la fois film court et performance, Julien Prévieux demandait à ses acteurs de reproduire des gestes liés aux usages des outils de notre monde contemporain. Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, nous explique en quoi son travail est important alors que l’artiste est invité par l’institution dans le cadre du festival Do Disturb, jusqu’au 12 avril.

Julien Prévieux

What Shall We Do Next? (Séquence #2) [2014]

Vidéo HD (photogramme), 16 min 47 s.

Courtesy galerie Jousse Entreprise

Tout m’intéresse dans le travail de Julien Prévieux. D’abord cette idée qu’un certain nombre de gestes nous sont imposés par les nouvelles technologies et qu’ils entrent ainsi en compétition avec des gestes naturels. Shall We Do Next? nous invite, d’une certaine manière, à se les réapproprier. Or, ce qu’explique très bien Julien Prévieux, c’est que ces gestes mêmes – comme le ‘‘glisser pour déverrouiller’’ sur un Smartphone, ou le geste synchronisé de deux doigts pour agrandir une image - font l’objet de grandes batailles juridiques aux États-Unis afin d’être brevetés et d’appartenir à une entreprise ! Cet effort des entreprises pour breveter des gestes humains me rappelle le pillage des savoirs des Indiens d'Amazonie par les firmes pharmaceutiques. Il y a bien sûr une stratégie très compréhensible des industriels d'être les premiers à déposer juridiquement un certain nombre de gestes, mais en même temps, cela entraîne une dépossession de l'humain par lui-même qui est extraordinaire.

 

Une autre caractéristique de l’œuvre de Julien Prévieux est qu’elle entre dans un système de résistance à la matérialité de la création artistique. Sa performance, par essence, échappe totalement au mercantilisme, au marché de l'art, au monde matériel, à l'objet. Ce n’est pas seulement une exploration de soi et de son corps - ce à quoi on réduit trop souvent la performance - c'est aussi un acte de résistance. Le rôle d'un espace expérimental comme le Palais de Tokyo est d'aller le plus loin possible dans ce genre de situations et d’expériences qui sont autant de traversées des périls. Et qui nous laissent parfois désarmés. J’espère que c’est ce à quoi nous arriverons avec le festival Do Disturb, qui vise à créer la surprise avec des concerts, des performances, des projections… Nous sommes tous des petites poupées agitées, et c'est agréable quand nous le sommes grâce aux artistes.

 

Do Disturb, Palais de Tokyo, Paris, jusqu'au 12 avril. 

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères
978

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères

Art La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”. La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”.

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art
978

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art

Art L’artiste Cooper Jacopy expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles. L’artiste Cooper Jacopy expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles.

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre
897

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre

Art Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite.  Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite. 

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?
847

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?

Art Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries. Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries.

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci
978

Maurizio Cattelan s’attaque à la copie (dans l’art) à l’invitation de Gucci

Art Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine. Toujours plus engagé dans son soutien à l’art contemporain, Gucci et son directeur de la création Alessandro Michele ont invité Maurizio Cattelan à imaginer une exposition explosive à Shanghai. L’artiste provocateur et irrévérencieux y propose une réflexion sur la notion de copie et offre une œuvre inédite : une reproduction de la chapelle Sixtine.

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?
850

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?

Art Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20. Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20.