236


Commandez-le
Numéro
27 Panayotis Pascot, Bourse de commerce, Podcast

Panayotis Pascot décrypte les plus grands artistes de notre époque dans un podcast

Art

Un peu plus d'un an après le lancement de son podcast “Ça a commencé comme ça”, la Bourse de commerce annonce la deuxième saison du programme revenant aux origines œuvres de grandes figures d'art contemporain de la Collection Pinault telles que Dominique Gonzalez-Foerster et Rudolf Stingel, narrée cette fois-ci par l'humoriste et acteur français Panayotis Pascot. Le premier épisode sera dévoilé ce vendredi 28 octobre.

  • Panayotis Pascot. Photo : Alice Moitié.

    Panayotis Pascot. Photo : Alice Moitié. Panayotis Pascot. Photo : Alice Moitié.

Le podcast n’en finit pas d’attirer les institutions artistiques. Du Centre Pompidou à la Fondation Cartier, nombre d’établissements ont commencé ces dernières années à exploiter ce format pour mettre en avant leurs expositions et leurs collections. En septembre 2021, quelques mois après son inauguration remarquée en plein cœur de Paris, la Bourse de commerce lançait à son tour son premier podcast en collaboration avec Binge Audio, réseau spécialisé dans la production de ce type de médias. Son titre ? “Ça a commencé comme ça”, phrase résumant tout l’enjeu du programme : pendant une quinzaine de minutes, chaque épisode revient sur l’origine de la pratique d’un artiste ou d’une œuvre d’art issue de la riche collection d’art contemporain de l’homme d’affaires François Pinault. Au rythme de deux épisodes par mois diffusés sur les plateformes de streaming, la première saison explorait ainsi les coulisses des pratiques de David Hammons ou de Roni Horn, exposés dans l’enceinte de la Bourse de commerce au fil de cette dernière année, ou encore de Maurizio Cattelan, d'Etel Adnan et de Simone Fattal, artistes eux aussi très présents au sein de la Collection Pinault. Un épisode était également consacré au personnage d’Ann Lee, avatar issu d’une société d’animation japonaise acheté à la fin des années 90 par les artistes français Philippe Parreno et Pierre Huyghe et régulièrement exploité dans leurs installations et œuvres numériques. Fort de son succès auprès du public – plus de 50 000 écoutes enregistrées –,  le podcast revient dès ce vendredi 28 octobre avec une deuxième saison. Après avoir confié la narration de ces récits à l’actrice Charlotte Le Bon, les nouveaux épisodes seront racontés par un nouvel invité de marque : le jeune humoriste et acteur français Panayotis Pascot.

 

Révélé en 2015 par l'émission Le Petit Journal sur la chaîne Canal+, puis dans Quotidien sur TMC, où il tenait une chronique hebdomadaire posant un regard décalé sur l’actualité, le jeune homme a connu la notoriété nationale dès l’âge de 17 ans, avant même de passer son baccalauréat. Depuis ces premières expériences télévisuelles, Panayotis Pascot a notamment fait une apparition dans un clip du duo de rappeurs Bigflo et Oli, avant de s'illustrer sur grand écran, notamment avec ses rôles dans les films Le Daim de Quentin Dupieux et Mon chien stupide d’Yvan Attal, tous deux sortis en 2019. Mais ces expériences l’ont aussi amené à développer l’un de ses grandes passions : la scène. Depuis trois ans, le jeune Français né en 1998 Saint-Etienne se produit dans l’Hexagone avec son seul en scène, spectacle de stand-up porté par son humour caustique qu’il a récemment présenté à l’Olympia et à l’Opéra Garnier.

Dominique Gonzalez-Foerster, “OPERA (QM.15)”, 2016). © Dominique Gonzalez‑Foerster / ADAGP, Paris 2022 / Pinault Collection. Vue d'exposition/ Exhibition view, Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris, 2022.
Courtesy Pinault Collection.  Photo : Aurélien Mole.
Dominique Gonzalez-Foerster, “OPERA (QM.15)”, 2016). © Dominique Gonzalez‑Foerster / ADAGP, Paris 2022 / Pinault Collection. Vue d'exposition/ Exhibition view, Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris, 2022.
Courtesy Pinault Collection.  Photo : Aurélien Mole.
Dominique Gonzalez-Foerster, “OPERA (QM.15)”, 2016). © Dominique Gonzalez‑Foerster / ADAGP, Paris 2022 / Pinault Collection. Vue d'exposition/ Exhibition view, Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris, 2022.
Courtesy Pinault Collection.  Photo : Aurélien Mole.

Dans la seconde saison de Ça a commencé comme ça, Panayotis Pascot reviendra en six épisodes sur l'œuvre d’autant de figures majeures de l’art contemporain présentes dans la Collection Pinault et exposées par cette dernière, dans ses espaces parisien ou vénitiens mais aussi dans des projets hors-les-murs. Ainsi, il explorera notamment l’œuvre mystérieuse de Dominique Gonzalez-Foerster, artiste et vidéaste majeure qui repense les modalités d’exposition depuis la fin des années 80, la sculpture absurde et duchampienne de l’Américain Robert Gober, ou encore la pratique irrévérencieuse du duo britannique Gilbert & George, dont les collages et photomontages jouent non sans cynisme avec les tabous de notre société depuis cinq décennies. À l’image de la première saison du podcast, ces nouveaux épisodes promettent de croiser des informations biographiques sur les artistes, parfois nourries par les propos de ces derniers, tout en replongeant l'auditeur dans le contexte d’origine de leur pratique ou de la réalisation d’une œuvre spécifique à l’aide d’extraits d’archives médiatiques, de musiques voire de campagnes publicitaires issues de l'époque en question. Avant de dévoiler demain le premier épisode de cette nouvelle série, la Bourse de commerce organise ce jeudi 27 octobre une soirée d’écoute pour découvrir le podcast en toute intimité, dans l’auditorium du bâtiment repensé par l’architecte japonais Tadao Ando.

 

 

Ça a commencé comme ça, deuxième saison du podcast réalisé par la Bourse de commerce - Pinault Collection et Binge Audio, narré par Panayotis Pascot. Premier épisode dévoilé le 28 octobre 2022 sur toutes les plateformes d'écoute.

Rudolf Stingel, “Untitled” (2001). © Rudolf Stingel. Vue d'exposition/ Exhibition view, "Une seconde d'éternité", Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris, 2022 © Tadao Ando Architect & Associates, Niney et Marca Architectes, agence Pierre-Antoine Gatier. Photo : Aurélien Mole. Courtesy Pinault Collection
Rudolf Stingel, “Untitled” (2001). © Rudolf Stingel. Vue d'exposition/ Exhibition view, "Une seconde d'éternité", Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris, 2022 © Tadao Ando Architect & Associates, Niney et Marca Architectes, agence Pierre-Antoine Gatier. Photo : Aurélien Mole. Courtesy Pinault Collection
Rudolf Stingel, “Untitled” (2001). © Rudolf Stingel. Vue d'exposition/ Exhibition view, "Une seconde d'éternité", Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris, 2022 © Tadao Ando Architect & Associates, Niney et Marca Architectes, agence Pierre-Antoine Gatier. Photo : Aurélien Mole. Courtesy Pinault Collection