Advertising
Advertising
11 Octobre

Le meilleur des expositions en galerie avec Paris Avant Première

 

Créé l'an passé, le projet Paris Avant Première vise à mettre en avant la scène artistique émergente à Paris en coordonnant un certain nombre d'événements étendus dans toute la capitale française. À l'approche de la nouvelle édition de la FIAC, découvrez cinq de leurs expositions en galerie à ne pas manquer.

Par Matthieu Jacquet

Renaud Jerez, “Accélération” à la galerie Crèvecœur (2019). Photo : Aurélien Mole

Renaud Jerez à la galerie Crèvecœur

 

L’artiste français Renaud Jerez présente à la galerie Crèvecœur ses dernières huiles sur toile, porteuses de son imaginaire étrange qui s’incarne dans des corps mutants installés dans des décors oniriques. Aux côtés de ses peintures, il expose également des sculptures hybrides faites de tubes en PVC et de masques.

 

Renaud Jerez, Accélération, du 28 septembre au 26 octobre à la galerie Crèvecœur, Paris 20e.

Daniel Jacoby, “Pink Dusts” à la galerie Antoine Levi (2019). Photo : Aurélien Mole

Daniel Jacoby à la galerie Antoine Levi

 

Dernier week-end pour découvrir l’exposition de Daniel Jacoby à la galerie Antoine Levi. Jusqu’à dimanche, l’artiste et vidéaste péruvien y présente une intrigante installation de sculptures lumineuses en contreplaqué et lingerie suspendues au plafond et reliées par des fils, qui bousculent l’expérience de l’espace.

 

Daniel Jacoby, Pink Dusts, du 5 septembre au 13 octobre à la galerie Antoine Levi, Paris 20e.

Jesse Darling, “Selva Oscura” (2019). Galerie Sultana.

Jesse Darling à la galerie Sultana

 

À quelques pas de la galerie Antoine Levi, la galerie Sultana présente des œuvres inédites de Jesse Darling. Après avoir occupé pendant plusieurs mois les salles de la Friche la Belle de mai à Marseille lors de son exposition Crevé, cette plasticienne a repris le motif des bouquets de fleurs dans les nouveaux travaux qu’elle dévoile à Paris.

 

Jesse Darling, Selva Oscura, du 13 octobre au 23 novembre à la galerie Sultana, Paris 20e.

Capture du film de Marion Scemama, “When I put my hands on your body” (1989-1991).

David Wojnarowicz / Marion Scemama à la New Galerie

 

L’œuvre photographique et picturale de David Wojnarowicz nous replonge à New York, en plein cœur des années sida. Pendant 9 ans, la réalisatrice française Marion Scemama a travaillé avec cet artiste américain, jusqu’à documenter sa vie dans un film réalisé entre 1989 et 1991. La New Galerie revient sur cette collaboration aussi intime que saisissante.

 

David Wojnarowicz / Marion Scemama, I wake up every morning in this killing machine called America, du 11 octobre au 14 décembre à la New Galerie, Paris 3e.

Simone Fattal chez Balice Hertling

 

Connue pour ses sculptures anthropomorphes et zoomorphes en céramique, Simone Fattal Pour sa troisième exposition à la galerie Balice Hertling. L’artiste libano-américaine y propose une série de peintures, collages et photographies, mis en regard avec des textes et dessins de la poète et peintre française Eugénie Paultre.

 

Simone Fattal, du 12 octobre au 2 novembre à la galerie Balice Hertling, Paris 20e.

 

À ne pas manquer aussi : Antoine Donzeaud à la galerie, Exo Exo, Artagon Live, Nick Geene à la galerie Bonny Poon, Timothée Calame à la galerie Edouard Montassut, le DOC, Paula Proudfoot à Sans titre (2016)...

 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising