Numero

L'artiste Nigel Cooke s'engage contre la pollution avec Parley for the Oceans

Art

Continuant d'utiliser la création pour agir et de sensibiliser contre la pollution de l'environnement, l'organisation Parley for the Oceans créée en 2012 par Cyrill Gutsch vient de faire appel à l'artiste Nigel Cooke. Actuellement, celui-ci met en vente en édition limitée une série d'impressions de l'une des dernières toiles, dont 100% des bénéfices serviront aux missions de l'organisation.

  • Nigel Cooke, “Oceans” (2020) © Nigel Cooke

  • Portrait de Nigel Cooke

1/2

Comment agir efficacement contre la pollution des océans ? Avec Parley for the Oceans, le designer et entrepreneur Cyrill Gutsch semble avoir trouvé une solution : faire appel à la création. Depuis 2012, son organisation environnementale au modèle innovant rassemble, telle un think tank, artistes, designers, chercheurs, dirigeants de marques mais aussi élus gouvernementaux au sein de projets concrets. Du ramassage de plastique sur les plages à leur réutilisation dans la création de produits upcyclés, en passant par la levée de fonds afin de sensibiliser les différentes industries et secteurs d’activités à l’urgence climatique, les initiatives de Parley for the Oceans sont nombreuses, valant même à son fondateur de remporter le Prix spécial des British Fashion Awards en 2018. En 2020, un an et demi après avoir invité sept artistes – parmi lesquels Doug Aitken, Jenny Holzer, Ed Ruscha ou encore Julian Schnabel – à imaginer un modèle de sac au tissu réalisé d’après des bouteilles récupérées en bord de mer, Cyrill Gutsch se tourne à nouveau vers l’art contemporain en la personne de Nigel Cooke.

 

Des paysages abstraits sur toiles monumentales composés d’ondulations et de lignes graphiques aux couleurs vives : depuis plus de vingt ans, cet artiste britannique déploie en peinture une vision contemplative de la nature, parfois peuplée par des figures humaines qui y insufflent une certaine mélancolie. Récemment, le quarantenaire a développé une affection toute particulière pour la natation le long des côtes anglaises, qui lui a inspiré une série de nouvelles toiles actuellement présentées à la Pace Gallery de Genève. Mais pour Nigel Cooke, ces expériences en mer ont aussi occasionné une prise de conscience : “On n’est plus seulement un observateur mais un participant, ce qui implique logiquement de réfléchir à l’éthique et l'étendue de cette participation. En fais-je assez ? Fais-je ce que je peux pour contribuer à la préservation de cette partie de la planète ?”, s’interroge-t-il. Une collaboration avec Parley for the Oceans s’affirme alors chez lui comme une évidence. Pour l’organisation, Nigel Cooke vend en ce moment des impressions en édition limitée de l’une de ses peintures Oceans, dont 100% des bénéfices serviront à la récupération du plastique, l’éducation et la communication mais également à la science et l’innovation écologique. Un projet qui entame un partenariat prometteur entre l’artiste et l’organisation pour les années à venir.

 

 

Découvrez ici le projet de Nigel Cooke et Parley for the Oceans.

Son exposition “Oceans” est à visiter jusqu'au 9 janvier 2021 à la Pace Gallery, Genève.

 

Lire aussi

  • 12
    Culture

    Quelles causes défendent Parley for the Oceans et Cyrill Gutsch, prix spécial aux British Fashion Awards ?

  • 7 artistes internationaux s’associent à Parley for The Oceans pour lutter contre la pollution plastique

    Doug Aitken, Jenny Holzer, Ed Ruscha ou encore Julian Schnabel imaginent chacun un modèle de sacs en plastique recyclé pour l'association Parley for the Oceans

    Collectionnés et célébrés partout dans le monde, Doug Aitken, Jenny Holzer, Ed Ruscha, Julian Schnabel, Pipilotti Rist, Walton Ford et Rosemarie Trockel font partie des plus grands artistes de la scène contemporaine internationale. Pour l'association Parley for The Oceans, ils ont costumisé des sacs faits à partir de l’Ocean Plastic ®, un plastique récolté au fond des océans.

     

    Gagnant du Prix spécial des British Fashion Awards en 2018, Cyrill Gutsch milite pour une mode responsable et écologique. Avec sa fondation Parley for The Oceans et son idée de la Parley AIR Strategy (Avoid. Intercept. Redesign. [Éviter. Intercepter. Redesigner.]), il a conçu une chaine de production innovante, fonctionnant en tandem avec des associations récoltant les plastiques usagés. Ce faisant, il est aujourd’hui l’une des figures de proue de l’upcycling, un néologisme inventé à partir de recycling : manière de rehausser la démarche de recyclage d'un produit usé en matériau textile. Ici, chaque sac est fait à partir de cinq bouteilles récupérées au large d'îles abandonnées et des lignes de côtes.

     

    À chaque projet que nous réalisons, nous cherchons à convaincre en privilégiant des arguments positifs et en associant des artistes à notre démarche, pour créer de la beauté et pour inspirer notre public, plutôt que d’accabler les gens,” confiait Cyrill Gutsch à Numéro Magazine, l'année dernière.

     

    Disponible pour 50$ sur le site internet de Parley et au MoMA Design Store.  La moitié de la somme (20 £) sera reversé pour le nettoyage des océans. 

    https://shop.parley.tv

  • 12
    Art

    Laure Prouvost, Annette Messager : 30 artistes vendent des œuvres pour le fonds de dotation Merci

loading loading